Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 08:27

En hommage au peuple hongrois, cette video et ce chant rappelle la répression communiste soviétique contre le peuple hongrois en 1956.

 

 (Nous sommes Chrétiens, nous pardonnerons mais pas avant que les noms de ceux à qui nous devons pardonner ne soient connus, la vérité de leurs NOMS ne soient dévoilée, ceci au nom des milliers de Hongrois victimes sans noms de leurs tueries de masse).



Traduction du chant (La voix en off est celle d’une femme insurgée, vétéran de la révolte hongroise de 56)

« JE VEUX ENTENDRE LEURS NOMS » 

Neveket akarok hallani 



TRADUCTION DES PAROLES :

REF. : Je veux entendre les NOMS des tortionnaires de 56
De ceux qui ont liquidé une pure révolution
Car le péché restera le péché
Et ils ont du sang sur les mains
Il ne peuvent implorer la pitié, ni Dieu, ni le peuple
Les Martyrs par milliers nous préviennent de leurs tombes
Les Assassins et les traitres ne peuvent se reposer sur notre terre sainte.

Je veux entendre leurs NOMS
Je ne peux pardonner
De par les longues années de prison
Ni de par les larmes ensevelies.
Car le péché restera le péché
Et ils ont du sang sur les mains.
Il ne peuvent implorer la pitié, ni Dieu, ni le peuple,
Les Martyrs par milliers nous préviennent de leurs tombes
Les Assassins et les traitres ne peuvent se reposer sur notre terre sainte.

Maintenant le monde attend que nous renoncions
Et que par miséricorde Chrétienne nous pardonnions encore,
Pardonnions à ceux qui écrasaient les enfants avec leurs tanks,
A ceux qui ordonnaient de tirer.
Devons–nous pardonner les massacres ?
Les multiples années de vengeances ?
Devons oublier les Hongrois enterrés face contre terre ?
Devons-nous oublier les foules de Hongrois contraintes d’émigrer ?
Devons-nous oublier les horreurs des tortures ?
Les derniers mots des condamnés ?
Devons-nous oublier
Et que l’histoire en soit perdue ?
A cela je dis : Non ! Non et Non.

Car le péché restera le péché,
Et ils ont du sang sur les mains,
Il ne peuvent implorer la pitié, ni Dieu, ni le peuple,
Les Martyrs par milliers nous préviennent de leurs tombes ,
Les Assassins et les traitres ne peuvent se reposer sur notre terre sainte.

 

Merci à Truth pour ce chant et la traduction des paroles.

Partager cet article
Repost0

commentaires