Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 09:57

Les Bretons simplifient administrativement leurs relations avec la République ! Des producteurs de légumes ont incendié hier soir et dans la nuit le centre des impôts de Morlaix et la Mutualité Sociale Agricole de la ville bretonne pour protester contre le niveau des impôts. Rappelons que le principe du consentement à l'impôt fait partie des grands principes du droit fondant la soit-disant "démocratie", pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple (en théorie...) Le gouvernement devrait donc à présent en toute logique se plier à la volonté du "Peuple"... Pourtant, Valls entre en "dialogue" avec les Bretons d'une manière particulière en promettant des "poursuites judiciaires"... Cherchez l'erreur !

 

Dans la nuit de vendredi à samedi, des légumiers en colère, avec près d'une centaine de tracteurs et de remorques, ont détruit le centre des imôts de Morlaix et le bâtiment de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) situé en périphérie de la ville sur la commune de Saint-Martin-des-Champs.

 

Selon le maire PS de cette commune François Hamon, présent sur les lieux vers 1h30 du matin, les manifestants ont «tout saccagé à l'intérieur». Ils y ont mis le feu à l'aide de palettes et de pneus après avoir déversé devant le bâtiment une partie de leur cargaison de légumes invendus, des pommes de terre et des artichauts.

 


 

 

«Le bâtiment (de la MSA ndlr.) est détruit, la charpente à l'intérieur s'affaisse», a-t-il déploré. «C'est le signe d'une grande détresse pour en arriver là. Quelque part, ça fait peur», a ajouté le maire, soulignant que ce bâtiment abritant la MSA avait été construit il y deux ans sur sa commune. L'incendie de la MSA a été maîtrisé et éteint au cours de la nuit.

 

Puis, les manifestants ont quitté la MSA pour se diriger vers le centre-ville de Morlaix et se sont regroupés devant le centre des impôts. Outre les légumes invendus, des palettes et des pneus, ils ont aussi déversé du fumier. Cassant portes et fenêtres, ils l'ont alors incendié.

 

L'hôtel des impôts de Morlaix, un long bâtiment blanc de deux étages, lui aussi récent, est complètement détruit par le feu à l'une de ses extrémités, a constaté l'AFP. A l'extérieur, des tonnes d'artichauts et de pommes de terre jonchaient encore le sol vers 02h00 du matin. D'autres tas de ces légumes étaient également visibles dans plusieurs autres points de la ville.

 

...«C'est une jacquerie, une révolte qui part de la base»

 

«C'est une jacquerie, une révolte qui part de la base, complètement déstructurée, hors des relations syndicales. Les syndicats sont dépassés par la base», a déclaré Agnès Le Brun, interrogée par l'AFP. «Ce n'est pas un coup de colère, c'est une colère froide», a -t-elle ajouté. C'est «quelque chose qui mûrit depuis des semaines, depuis des mois sur une conjonction d'événements: la baisse de la consommation, la surproduction, la baisse des cours, l'embargo russe, les charges sociales de plus en plus accablantes», a expliqué l'élue, tout en déplorant la violence «toujours contre-productive».

 

Jean-François Jacob, président de la Sica (société d'intérêt collectif agricole) de Saint-Pol-de-Léon, premier groupement français de producteurs de légumes, avait prévenu vendredi dans la journée:«Puisque Paris n'arrive pas à mettre en oeuvre les simplifications administratives, nous allons, au niveau agricole et peut-être avec d'autres filières et secteurs de l'économie bretonne, mettre en oeuvre une simplification administrative de nos relations avec les pouvoirs publics». «Ce ne sera peut-être pas très bien perçu», avait-il ajouté, sans plus de précisions.

 

«L'urgence est aujourd'hui de traiter les problèmes de trésorerie de beaucoup de producteurs en Bretagne», avait encore ajouté Jacob, soulignant que l'embargo russe avait en outre aggravé leurs difficultés.

 

Manuel Valls promet des «poursuites judiciaires»

 

Dans un communiqué, Manuel Valls a condamné «énergiquement les saccages et destructions par incendie cette nuit à Morlaix de deux bâtiments affectés au service public, dont celui de la Mutualité sociale agricole, entièrement détruit alors qu'il n'avait que deux ans. Il est particulièrement choquant que les sapeurs-pompiers aient été empêchés d'accomplir leur mission. Des poursuites judiciaires seront engagées contre les auteurs de ces actes».

 

«Alors que les pouvoirs publics ont déjà pris des mesures pour soutenir les filières agricoles, rien ne justifie le recours à des méthodes violentes, qui ne résolvent rien et qui pèsent en premier lieu sur les contribuables et les assurés sociaux», écrit le premier ministre.

 

«Seule la poursuite du dialogue engagé par (le ministre de l'Agriculture) Stéphane Le Foll avec les responsables agricoles nationaux et locaux permettra de répondre aux difficultés que rencontrent les producteurs», ajoute-t-il.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/09/20/01016-20140920ARTFIG00047-des-maraichers-en-colere-incendient-le-centre-des-impots-de-morlaix.php

 

 

. Le vrai bilan de la république dite "libre & égale"

. Des impôts dix fois supérieurs à ce qu'ils étaient avant 1789 !

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

O
<br /> nous y voila....<br /> <br /> <br /> "C'est le signe d'une grande détresse pour en arriver là. Quelque part, ça fait peur"<br /> <br /> <br /> et ce n'est que le debut.... les paysans ont le sens de l'effort, de la peine, du fruit de leur travail.. ils ont beau etre mecanise (et souvent tres endette), ils n'ont pas d'horaires<br /> fonctionnarises, ils travaillent dans le froid et sous la pluie s'il le faut, et meme de nuit !! nombreux sont ceux qui n'ont pas les moyens de partir en vacances, donc de prendre de repos<br /> <br /> <br /> ils agissent par la violence, car ils n'ont pas ete entendus auparavant.. oui, c'est le signe d'une GRANDE detresse !<br /> <br /> <br /> '....des méthodes violentes, qui ne résolvent rien et qui pèsent en premier lieu sur les contribuables et les assurés sociaux...'<br /> <br /> <br /> si l'heure n'etait grave, nous eclaterions de rire.... car ce sont les methodes que le gouvernement utilise... methodes qui pesent sur les contribuables et les assures sociaux<br /> <br /> <br /> qui a paye ces batiments Impots et MSA,  avec quel argent ???<br /> <br /> <br /> cet argent eut surement ete mieux employe ailleurs qu'a donner du confort aux petits fonctionnairs de l'etat..<br /> <br /> <br /> gare a valssette et sa clique.... les machines agricoles sont enormes et puissantes.. elles viennent a bout des blocs de terre qui resistent, elles n'auront pas peur de ceux qui les trahissent...<br /> <br /> <br /> d'autant que parmi  les pompiers, et les gendarmes, il y a des gens issus du milieu agricole... ils sont payes par l'etat, mais pas tous vendus a l'etat !!!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre