Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 22:15

Si vous écoutez les banques, la fin du monde nous attend si l'Ecosse vote l'indépendance du Royaume-Uni... Goldman Sachs avait prévenu la semaine dernière que "le vote oui à l'indépendance du Royaume-Uni en Ecosse causerait une crise monétaire de la zone euro, aujourd'hui les banques ont averti que le vote "oui" serait "désastreux pour l'économie".

 

 

Scottish independence: Yes vote will be disastrous for economy, warn banks

 

 

The Telegraph

9:36PM BST 09 Sep 2014

 

Indépendance écossaise : le Vote oui sera désastreux pour l'économie, avertissent les banques 



Nombre des plus grandes banques du monde et deS experts financiers ont averti deS conséquences économiques désastreuses pour le Royaume-Uni si l'Écosse vote pour l'indépendance.

Barclays, la Deutsche Bank, la Société Générale, JP Morgan, RBC des Marchés des capitaux et le Crédit Suisse ont tous fait des prédictions sur les finances du pays comme ils ont averti les clients du risque accru d'investir en Grande-Bretagne en cas d'un vote oui.

... Un groupe d'investissement a prédit que la croissance de la Grande-Bretagne sera presque un point plus bas l'année prochaine si l'Ecosse vote pour l'indépendance. Les conseillers en placements d'Axa ont dit que le PIB progresserait de moins de 2 pour cent, comparés à sa première prévision de 2,7 pour cent.

 

Mark Carney, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, a dit que l'Ecosse indépendante ne pourrait pas garder livre parce qu'elle serait « incompatible avec la souveraineté ».

Les députés britanniques conservateurs ont averti « d'une catastrophe économique » à travers la Grande-Bretagne dans des jours qui suivront un vote pour l'indépendance.


Source: http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/scotland/11085968/Scottish-independence-Yes-vote-will-be-disastrous-for-economy-warn-banks.html

 

 

 

. Le vote "Oui" écossais pourrait causer une crise monétaire de la zone euro, avertit Goldman Sachs

Partager cet article
Repost0

commentaires