Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 14:15

Homoparentalité : une étude scientifique est enfin disponible (Source: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0049089X12000610)

 

L'étude, très vaste, du professeur Mark Regnerus, de l'Université du Texas, publiée dans Social Science Research (février 2012, "How different are the adult children of parents who have same-sex relationships? Findings from the New Family Structures Study"), a été faite auprès de "3000 adultes provenant de huit structures familiales différentes, ainsi que sur l’évaluation de 40 critères sociaux et émotionnels".

Le professeur Regnerus déclare que : « La prétention empirique, selon laquelle il n’existerait aucune différence importante, [entre parentalité homosexuelle et hétérosexuelle] doit disparaître ».

L'étude conclut que les enfants ayant grandit dans des familles biologiques intactes sont en général mieux éduqués, sont en meilleure santé mentale et physique, touchent moins à la drogue, s’engagent moins dans des activités criminelles, et s’affirment plus souvent heureux que les autres.

Les résultats les plus négatifs touchent les enfants issus de familles homoparentales lesbiennes. Ces conclusions contredisent les études discutables popularisées par les medias, selon lesquelles les enfants grandissent aussi bien, voir mieux, avec des mères lesbiennes.


Là où l'on devinait l'horreur, on est saisi du résultat apporté par cette étude :

Elle montre entre autre que ces enfants sont plus souvent victimes d’abus sexuels (23% des enfants de mères lesbiennes étaient victimes d’abus par un parent ou un adulte, contre 2% chez les enfants issus de couples mariés).... sont plus souvent victimes de dépression, font plus fréquemment usage de marijuana, et plus souvent sans emploi ( 69% des enfants issus de familles homoparentales lesbiennes dépendent des prestations sociales, pour 17% de ceux issus de couples mariés).


Par ailleurs :

Les recherches du professeur Regnerus discréditent une étude de l’American Psychological Association (APA) souvent citée, selon laquelle « Aucune étude n’a conclut que les enfants de parents gay ou lesbiens étaient désavantagés de quelque façon que ce soit par rapport aux enfants de parents hétérosexuels »...... Les études de l’APA se fondaient sur un nombre de données limitées, et se focalisaient sur les rôles et identités sexuelles. Ces études négligeraient l’examen des performances éducatives des parents sur les enfants, de leur taux d’emploi de ces derniers, et des risques auxquels ils sont exposés concernant la drogue, la criminalité, ou le suicide


Ce qui démontre parfaitement le lien qui existe entre la violence sexuelle que signifie l'homosexualisme avec la dépression, le mal-être, l'usage de la drogue, le suicide, etc... toutes sortes de faits engendrés par la déchéance que l'enfant (ou l'adolescent puis la personne adulte) se représente de son état.

Toutes ces données sont pour l'instant ignorées en France. Il est important de les diffuser partout et très rapidement avant que le Parlement ne se saisisse du mariage homosexuel en Juillet ... avec pour corollaire : l'adoption des enfants....

 

 

Source:


C-FAM (Catholic Family and Human Rights Institute) du 15/06/12

via http://www.cpdh.info/npds/article.php?sid=1968

et http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=637664

Partager cet article
Repost0

commentaires