Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 14:13

George Soros sur l'Egypte et l'Iran

 

Interview assez plate de Fareed Zakaria (membre du CFR...), à plat ventre devant son maître sur CNN. 

 

Le milliardaire "philanthrope" Georges Soros, grand pourvoyeur de fonds pour toutes les "révolutions" colorées dans le monde, la "démocratie" et les "sociétés ouvertes". L'homme qui ruina des dizaines de pays du Tiers-Monde, mais aussi d'Europe (Islande, Irlande, Grèce) via les "fonds spéculatifs" ou "fonds vautours", le prêt d'un milliard, remboursé 50 milliards, puis 50 milliards de plus... 

 

Rappelant le fondateur de la famille Rothschild, le 16 septembre  1992 (mercredi noir), George Soros vendit à découvert 10 milliards de livres (la vente à découvert consiste à vendre à terme un titre que l'on ne détient pas le jour où cette vente est négociée), pariant donc à la baisse sur cette monnaie, ce qui provoqua une pression telle sur la livre que la Banque d'Angleterre sortit sa devise du Système Monétaire Européen. La plus-value qu'en aurait tiré Soros serait d'environ 1,1 milliard de dollars. Il fut surnommé pour cela « l'homme qui fit sauter la Banque d'Angleterre »...

 

Ses détracteurs critiquent le rôle joué par Soros à travers son fonds d'investissement Quantum Fund, domicilié à Curaçao (Antilles néerlandaises) -- un paradis fiscal régulièrement dénoncé par le Groupe d'action financière sur le blanchiment de capitaux (GAFI), qui regroupe plusieurs gouvernements, comme étant l'un des plus importants centres de blanchiment d'argent issu du narcotrafic. En opérant à partir de Curaçao, Soros n'a pas uniquement évité de payer des impôts, mais il a aussi caché la nature de ses investisseurs et l'utilisation de leur argent. Pour autant, aucune accusation de blanchiment n'a jamais été formulée contre lui.

 

- Le Saint-Siège réclame la fin des « fonds vautours » (Intervention de Mgr Tomasi au Conseil des droits de l’homme à Genève)

Partager cet article
Repost0

commentaires