Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 12:30

 

 

 

 

 

 

 

"Sous couvert d'égalité, on veut nous faire croire qu'il n'y a plus de père, plus de mère, plus d'homme, plus de femme. La finalité : avoir une masse amorphe, totalement abrutie pour mieux la diriger, mieux la contrôler. Des gnous, des moutons qui vont à l'abattoir avec le sourire aux lèvres."

 

Une video sur la théorie du genre par Celas.

 

En ce 8 mai, jour de célébration de la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie en 1945 et qui marque en même temps que la fin de la Seconde Guerre mondiale, la fin de l'Occupation allemande en France et la libération de l'Europe du nazisme, voici une video bienvenue de Celas, un des jeunes qui firent une video de quenelle devant la mairie de Montargis fin 2013.  

 

 

 

La fin des troupes d'occupation mentale, tout simplement la libération 2014 et la fin elle-même du totalitarisme maçonnique républicain en France passera-elle par ces jeunes conscientisés dans les banlieues ?

 

Sujets abordés : Alfred Kinsey, le père de la théorie du genre, les mensonges de Najat Vallaud-Belkacem, la "laïcité" selon Vincent Peillon ("on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique, mais comme on ne peut pas non plus acclimater le protestantisme en France comme on l'a fait dans d'autres démocraties, il faut inventer une religion républicaine"), "alors qu'il n'y a rien de laïc dans tous ces Etats qui aujourd'hui se disent laïcs et surtout en France", "des gens qui sont des pantins, en sachant qu'il y a derrière des gens qui tirent les ficelles, des gens qui appartiennent à des groupuscules ennemis de l'humanité, la franc-maçonnerie, qui pensent que le pouvoir est leur chasse-gardée et que personne ne pourra jamais leur enlever".

 

Dans la 2ème partie, Celas envoie à sa communauté un message.    

 

via https://www.facebook.com/jre2014/posts/504260953034042

 

. Le long travail de corruption des moeurs 

. Le scandale de la théorie du genre : les "travaux" d'Alfred Kinsey et la Fondation Rockefeller

. Une exposition "des elles, des ils" soumet des enfants de 3 à 6 ans à des expériences de genre

. "Le genre, c'est un mal dissimulé sous un bien" (Docteur Yann Carrière)

. Quenelle Charte de la laïcité : une religion d’Etat pour tous !

. Points de vue du docteur Yann Carrière sur la "théorie du genre", une "théorie fascisante"

Partager cet article
Repost0

commentaires

D

(Suite 2)


et ce ne seront pas les filles de nos parlementaires, ni de nos bobos aisées qui enroleront les ventres de leurs femmes ou filles). 
Sur cette question l’abject Berger vend la mèche, lui qui ose dire : « louer la force de ses bras pour le travail ou louer son ventre quelle différence ?» Oui le GPA,
etre  « mères porteuses» , c’est bon pour la catégorie qui loue ses bras, sa force de travail » : à elle de louer les
ventres de ses femmes (… il paraît qu’en Ukraine de pauvres paysannes se portent déjà candidates pour servir en enfants nos homos de France !)….


OUI ! Monieur Escada , Madane Belgoul et tous ceux qui veulent sauver les enfants ont raison d’agir et nous de les
soutenir

Répondre
D

(Suite)


Je découvre aujourd’hui la solution qu’ils promeuvent pour nos vieux : on ne les appellera plus les vieux mais les personnes d’un
« age avancé ». Savez-vous  ce qu’ils
inventent en ce moment meme, celui où ils sabordent les pauvres retraites de ces vieux, au moment meme où ils parlent pour eux d’euthanazi ? ILS veulent organiser et
financer une « age pride » sur le modèle de la gay pride … mais quand donc cesseront-ils de nous faire honte ????!!!(
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/01/29/97001-20130129FILWWW00504-delaunay-veut-creer-une-age-pride.php)

Mais j’en reviens à ces compléments que j’annonçais pour dire que le ravage qu’ils promeuvent est encore plus radical que ne le dit Levy-Soussan car il touche à la racine
meme du langage chez l’Etre Humain.

Savez–vous qu’avant cette « fiction raisonnable » que mentionne Levy –Soussan , dans l’en deça de la fiction, c’est   la structure meme du langage, celle
à partir de laquelle  se fera cette fiction, que désintègrent nos crétins .

Les linguistes nous découvrent - l’on ne sait pas pourquoi,  mais c’est à la racine de notre identité humaine, (comme les genes le sont sur le plan biologique de notre
organisme) - que la première étape linguistique chez le nourrisson débute par une voyelle, le « a » et que simultanément une occlusive antérieure inaugure
le consonantisme :
-à 28 semaine, le nourrisson emet des « ba » et des « m » ;
-à 5-6 mois l’enfant double les syllabes et prononce  ( papa "baba", "dada", "…). et ainsi naît le "premier mot", généralement "papa ».

Ceci dans TOUTES LES LANGUES VIVANTES DU MONDE : « dans toutes les langues du monde, -dit Jakobson-,  la première opposition consonantique se produit entre
une labiale occlusive (« P, B, K,G ») et une nasale (« M, N » ) qui sera suivie par l’opposition consonantique labiale dentale (Pa,Ta,Da) :
ceci amène, que dans toutes les langues du monde et  cela
sans doute depuis l'âge de pierre, nous aurons -d’un coté pour le PÈRE « Papa », « Tata (polonais)» « Babbo (Italien) » Baa (arabe), "Pa(chinois) …-et
que quelle que soit la langue, nous aurons pour la MÈRE  « Maman , Mummy, Mamma Matz chez les Ouzguours etc…
 -Vers la 44 °semaine ces mots prendrons leur SENS mais ce n’est pas l’enfant qui va donner un sens à ces premiers mots : ce sont les parents et l’entourage, et le
nourrisson va
rattacher ces deux premiers mots à une réalité et les référer à une différence – de sexe , de génération- : à partir de ces mots  naitra pour lui la possibilité de
construire ces
« fictions raisonnables» qui lui donneront une place, une identité–d’homme , de femmes, de fils de, de fille, de nièce, de neveux …, un corps aussi, dont il pourra
interroger les énigmes ,  bref ! à un monde présentant un minimum d’ordre et de repérage .

Parlons des homos comme parents 1 et 2 ou de nous comme « parent 1 » et « parent 2 » : comment donner sens à ces termes « papa » ,
« maman » universels, éternels, déjà là chez tous les nourrissons du monde, prononcés avant tous les autres termes par les petits d’hommes et de femme. On
peut tricher, faire que l’enfant adopté par un couple homo appelle le  parent 1 « PAPA » et le Parent 2 « MAMAN » mais pour signifier
quelle différence sexuelle ou générationnelle ?  Pour s’accorder à quel langage commun qui lui permettra de communiquer transversalement avec ses semblables
humains et verticalement avec toute la lignée de ses  ascendants humains ?

Reste plus qu’à lui faire supprimer du langage, de sa parole,   les termes de PAPA et MAMAN .

A ce sujet juste une histoire personnelle : un vieil ami avait une merveilleuse petite fille qui a perdu sa maman quand elle avait 6 mois. Mon  ami adorait son
enfant et S. recevait  tout l’amour du monde de son papa, ses oncles, tantes, oncles et cousins  cousines . En tant qu’amie il m’arrivait d’accompagner le
papa et la fillette dans leurs  sorties

Un jour, elle avait 7 ans, nous revenions d’une ballade au Jardin du Luxembourg et l’enfant, nous distançant toutes deux d’avec son père,  me dit « Maman !»
et ajouta «  Ne le
dis pas à papa, mais permet moi,  laisse moi t’APPELER MAMAN. Je sais que tu n’es pas ma maman, mais tu comprends, je n’ai jamais pu dire « maman » à
personne ».

Voilà ce que se propose d’anéantir cette loi délirante : la possibilité de dire « papa «  et « maman » et les sens que ces termes portent : sens qui
ouvrent à tous les
sens à venir .



Faute de quoi ne reste plus, faute de sens, qu’ à devenir fou .

Car oui ! je pense que ceux qui nous gouvernent, avec le mariage homo et les lois qui l’accompagnent –PMA,  « Grossesse Par Autrui », l’Euthanazi ,la
théorie du genre qu’ils promeuvent, l’Euthanazi qu’ils veulent légaliser - ne font que recycler en soft toute les pratiques totalitaires nazies  - ils y avait
les ventres des femmes exploités dans les Lebensborn au nom de la race, ils le seront au nom du fric et des interets des riches homos,  (et ce ne seront pas les
filles de nos parlementaires, ni de nos bobos aisées qui enroleront les ventres de le
Répondre
D

Tous les psychanalystes depuis Freud nous faisaient pleurer sur les interdits
sources de refoulement et donc de névroses . Le problème c'est que depuis que les épigones de Freud et de Lacan ont mis la main à la pate ce ne sont plus des névrosés qu'ils nous fabriquent avec
leurs théories mais des psychotiques et des pervers . Il ne semble pas qu'on ait gagné au change . Les seul à gagner ce sont les ennemis de l’Eglise Catholique  et "les psychiatres assurés de remplir leurs  cabinets et les services psychiatriques pendant 30 ans ".


 


La dernière phrase phrase n'est pas de moi mais de Pierre Levy
Soussan  dont je recommande la Video sur Youtube


 


"Mariage pour tous" : l'enfant en danger !
(Dr. Pierre Lévy-Soussan)


http://www.youtube.com/watch?v=Kk5V9ZGflws.


 


J’en profite pour envoyer un article que j’ai écrit à ce sujet il y a un an après avoir vu sa video :


*  Je travaille dans le meme champ que le Docteur  Levy-Soussan et je le remercie de me donner l’exemple des Romains qui ne
faisaient pas n’importe quoi et refusaient, concernant la filiation, d’inscrire dans le Droit « une fiction qui ne serait pas raisonnable ».

Je voudrais cependant ajouter un ou deux compléments à ce que dit Levy-Soussan et souligner que le ravage que mentionne le docteur me paraît encore plus radical que celui
qu’il souligne et concerne la racine meme de chaque Etre .

Je m’explique : Le docteur nous dit que pour que l’enfant puisse se construire,  il doit disposer d’un temps, d’une configuration qui lui offre la possibilité
d’une « fiction raisonnable » sur son origine, fiction qui a un sens et qui lui donne par la meme un sens . Hors, quand on parle de SENS,  on parle de
se construire dans et par le langage- c’est dans
le langage  que L’ETRE HUMAIN se construit comme sujet, c’est par lui  qu’il  acquiert la notion de son existence, de sa place dans le monde,  de son
identité sexuelle et sociale, de son sens et de son humanité : nous sommes des « parletres » disait Lacan.

Je hais tous ces idéologues  délirants, désinsérés de toute réalité, qui au lieu de travailler à ce pourquoi ils sont élus- mettre un peu d’ordre dans le monde pour que
soit pacifié le lien social grace à un peu plus de justice, de solidarité, de respect - passent leur temps, depuis quelques décennies, à triturer, désintégrer le
langage dans tous les sens : Levy Soussan a bien
raison de souligner le piège du terme de  « parentalité », terme abstrait,  inconsistant qui ne vient là que pour dé-differencier et éliminer les termes
bien concrets de « père » et de « mère »  «  papa »  « maman » qui eux renvoient  à la réalité de la différence
sexuelle, de  la différence de générations, à l’union d’un homme et d’une femme comme origine de notre existence. Ils remplacent ceci par l’inconsistance du
terme de parentalité.

Ils ne travaillent pas à solutionner ce pourquoi ils sont grassement payés, en lieu de quoi ils passent leur temps à nous inventer et refiler leurs euphémismes comme
solution : les « gouvernants » sont devenus la « gouvernance »  - avec ça plus de compte à leur  demander puisque les
« gouvernants » bien concrets, inclus dans la réalité, incarnés et donc responsables,  avec deux oreilles pour entendre, disparaissent… Allez donc
adresser vos remarques ou vos revendication à des « gouvernances ». Je n’évoquerais pas les traficotages concernant l’orthographe auxquels s’est attelé en
un temps  le cher  Michel Rocard … sans parler des féminisations des termes à la noix « la professeure » , « l’auteure » etc.
Qu’attendent-ils pour masculiniser « la sentinelle » »… .


Maintenant ces canailles ignares parlent de "déchristianiser le calendrier," selon eux trop chrétiens,  en
changeant le nom des jours ou des mois ceci faute d’avoir appris que l’Eglise, elle, a su distinguer le civil et le spirituel et que pour l’Eglise Catholique par
ex.  1) l’année commence avec l’Avent,  2) le nom des mois sont restés ce qu’ils étaient et se sont conservés tels qu’ils étaient dans l'Antiquité (« Augustus » pour Aout en
souvenir de César Auguste ...), et quant aux noms de la semaine c’est au nom des dieux de l’Antiquité qu’ils se réfèrent et l’Eglise chrétienne n’y a rien changé: la
lune, Mars, Mercure, Jupiter, Venus, Saturne. Bref ! Meme "integriste"l'Eglise n'a jamais été aussi totalitaire que ces crétins .

Je découvre aujourd’hui la solution qu’ils promeuvent
Répondre