Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 09:22

En Méditerranée, la tension est montée d'un cran hier avec le tir de deux missiles test israélo-américains et le déploiement d'un nouveau bâtiment de guerre russe, des Troupes aérospatiales russes en alerte renforcée. Obama veut un vote rapide au Congrès. Hollande attend avec impatience la décision des Etats-Unis sur les frappes en Syrie, et se dit « insulté  » et renforcé « par les menaces de Assad ». Ban Ki-moon juge qu'une «action punitive» pourrait aggraver le conflit, critique la volonté des Etats-Unis de s'engager sans aval préalable de l'ONU et «lance un appel pour que tout soit traité dans le cadre de la charte des Nations unies», mettant ainsi en garde en des termes à peine voilés le tandem Obama-Hollande de l'illégalité de leurs actes : Hollande se sentirait-il "insulté" ? Près de trois quarts des Français souhaitent un vote du Parlement. L'Irak tente de dissuader les Etats-Unis d'attaquer Damas. Hollande ment et désinforme quant à la position allemande en disant qu'il se retrouve avec le président allemand «avec la même indignation, la même condamnation» alors que Berlin s'oppose à une opération en Syrie sans l'accord de l'Onu. L'appel du pape à prier et jeûner samedi 7 septembre, entendu bien au delà de l'Eglise.

 

Moscou Voix de la Russie 00h29 USA : une commission du Sénat approuve un projet de frappes contre la Syrie

вашингтон сша конгресс сенат

La commission des Affaires étrangères du Sénat américain a approuvé mercredi (4 septembre NdCR.) un projet de frappes militaires contre le régime du président syrien Bachar al-Assad, ouvrant la voie à un débat en plénière dès lundi prochain au Sénat.

Les sénateurs de la commission ont voté par 10 voix contre 7 en faveur d'une intervention « limitée » en Syrie, d'une durée maximale de 60 jours avec la possibilité de la prolonger à 90 jours, sans déploiement de troupes au sol. Un groupe de démocrates et républicains se sont opposés à la mesure.
 

 

Source: http://french.ruvr.ru/news/2013_09_05/USA-une-commission-du-Senat-approuve-un-projet-de-frappes-contre-la-Syrie-5785/

 

Moscou Voix de la Russie 23h34. Manifestations contre Obama à Stockholm

Plusieurs manifestations spontanées contre le président ont lieu à Stockholm, où Barack Obama est arrivé ce mercredi à l’invitation du premier ministre suédois John Fredrik Reinfeldt.

Une colonne de partisans du mouvement sociopolitique du 4 septembre, réunissant une vingtaine d’organisations, s’est rendue dans le sud de la capitale suédoise vers le Parlement.

« Nous manifestons contre Obama, qui envoie des personnes à la torture alors que la Suède intervient dans le scandale d’espionnage », a souligné le président du mouvement. Des actions ont déjà eu lieu près du consulat américain en Suède. 


Source: http://french.ruvr.ru/news/2013_09_04/Manifestations-contre-Obama-a-Stockholm-9137/

 

21h30. Aux Aux Etats-Unis, la commission des Affaires étrangères du Sénat approuve la résolution autorisant des frappes militaires aériennes en Syrie sur une période de 60 jours (extensible à 90 jours), mais interdisant de déployer des troupes au sol.

Ce scrutin était une étape indispensable pour organiser un vote en séance plénière au Sénat, comme l'administration Obama a prévu de le faire la semaine prochaine.

 

Source: http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-obama-veut-limiter-l-intervention-a-60-jours-04-09-2013-3106145.php

 

Moscou Ria Novosti 21h09. Syrie: pas de contradiction entre opération militaire et prix Nobel (Obama)

Le président américain Barack Obama a affirmé mercredi à Stockholm qu'il entendait frapper la Syrie pour des raisons de sécurité de l'ensemble de la communauté internationale, ce qui ne contredisait pas, selon lui, son prix Nobel de la paix.

"En tant que président des Etats-Unis, je ne peux pas me soustraire à la prise de telles décisions", a déclaré M.Obama, répondant, lors d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt, à une journaliste souhaitant savoir comment expliquer le fait qu'un prix Nobel de la paix se préparait à une guerre contre la Syrie.

Le président américain a indiqué qu'il se rendait bien compte de sa responsabilité et qu'il avait déjà beaucoup fait pour achever la guerre en Irak et mettre en veilleuse les hostilités en Afghanistan.

"Je m'applique à promouvoir la diplomatie et un règlement négocié des conflits. Mais il s'agit à présent de l'ensemble de la communauté internationale (…). Nous devons faire face à des actes qui perturbent notre paix", a-t-il souligné.

Et d'ajouter que la communauté internationale avait actuellement une chance de faire des démarches susceptibles d'éliminer un problème concret, l'usage de gaz toxiques causant la mort de civils.

"Il m'est de plus en plus difficile de prendre des décisions pareilles (…). Mais parfois, en tant que chef de l'Etat américain, je ne peux pas éviter de prendre certaines décisions nécessaires, mais condamnées par le monde entier", a dit M. Obama.

 

Source : http://fr.rian.ru/world/20130904/199213615.html

 

Moscou Ria Novosti 20h27. Syrie: une frappe militaire présente un risque nucléaire (Moscou)

Une intervention militaire occidentale en Syrie constitue une menace pour la sécurité nucléaire de la région, a déclaré mercredi à Moscou le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

"Une opération militaire contre ce pays peut toucher des sites sensibles du point de vue de la sûreté nucléaire et de la non-prolifération nucléaire", a indiqué M.Loukachevitch.

"Si un engin frappe, exprès ou par hasard, le Réacteur miniature source de neutrons (MNSR) qui se trouve à Damas, cela peut avoir des conséquences catastrophiques, à savoir provoquer une pollution des territoires voisins à l'uranium hautement enrichi et aux produits de fission et rendre impossible le contrôle et la préservation des matières fissiles stockées dans ce site", a conclu le diplomate.

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130904/199212941.html

 

20h20. En France, la sénatrice EELV Leila Aïchi se plaint d'avoir été «évincée» du débat sur la Syrie.

L'élue de Paris, membre de la commission des Affaires étrangères du Sénat, affirme dans un communiqué avoir été exclue du débat qui s'est tenu au Palais du Luxembourg cet après-midi en même temps qu'à l'Assemblée nationale. Elle dit avoir été «privée de parole» alors qu'elle soutenait l'idée d'une «solution politique, sans intervention militaire, soumise à un vote». «Aujourd’hui, seul, le temps d’expression favorable à la ligne du Président de la République est privilégiée au Sénat», a-t-elle dénoncé.

 

Source: http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-obama-veut-limiter-l-intervention-a-60-jours-04-09-2013-3106145.php

 

Moscou Ria Novosti 20h18. Syrie: l'usage de la force inadmissible sans l'aval de l'Onu (Lavrov)

L'usage de la force sans l'aval du Conseil de sécurité de l'Onu est inadmissible, a indiqué le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors d'un entretien téléphonique avec le médiateur international sur la Syrie Lakhdar Brahimi, évoquant une éventuelle opération américaine dans ce pays.

"Le ministre a insisté sur l'inadmissibilité d'une intervention militaire dans un pays souverain sans l'autorisation du Conseil de sécurité des Nations unies, ce qui serait une violation flagrante du droit international", lit-on mercredi dans le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

Selon la diplomatie russe, l'initiative de cet entretien revient à l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie.

Le 31 août, le président américain Barack Obama a demandé au Congrès de donner son feu vert à des frappes en Syrie suite à l'attaque chimique du 21 août dernier dans une banlieue de Damas qui aurait fait, selon la Coalition nationale de l'opposition syrienne, plus de 1.400 morts. Washington en attribue la responsabilité au régime du président Bachar el-Assad. Des pays occidentaux ont profité de cette information non confirmée pour appeler ouvertement à une intervention militaire en Syrie sans l'aval du Conseil de sécurité de l'Onu. Damas dément toute implication dans cet événement, déclarant que l'armée n'a jamais recouru aux gaz de combat.

 

Source : http://fr.rian.ru/world/20130904/199212827.html

 

20 heures. Des mains ensanglantées derrière John Kerry.

 Pendant que le secrétaire d'Etat américain répond aux questions des membres de la commission des Affaires étrangères du Sénat, des militants pacifistes de l'ONG Code Pink - Women for peace (Code Rose - Femmes pour la paix) ont levé leurs mains peintes en rouge derrière lui pour dénoncer le sang qui serait versé en Syrie en cas d'intervention militaire. «Nos mains se lèvent pour la paix ! Non à la guerre en Syrie !», revendique l'organisation sur son compte Twitter.

 –                         

John Kerry au Sénat ce mercredi. (Capture d'écran Youtube)

 

Source: http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-obama-veut-limiter-l-intervention-a-60-jours-04-09-2013-3106145.php 

 

Moscou Ria Novosti 19h25. Syrie: l'erreur de renseignement sur l'Irak ne se répétera plus (Obama)

Syrie: l'erreur de renseignement sur l'Irak ne se répétera plus (Obama)Les Etats-Unis ne veulent pas répéter les erreurs commises par les services de renseignement américains en Irak, a indiqué mercredi le président Barack Obama lors d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt.

"Après l'Irak, les gens prennent très au sérieux les accusations concernant les armes de destruction massive et la véracité de telles informations. Je ne veux pas répéter les erreurs commises par nos services de renseignement", a déclaré le dirigeant américain, ajoutant qu'il disposait de preuves convaincantes de l'utilisation d'armes chimiques en Syrie.

Selon M. Obama, ce fait a été confirmé par les experts de l'ONU. Cependant, on ne sait pas encore laquelle des parties en conflit a lancé l'attaque chimique.

Les Etats-Unis et leurs alliés sont intervenus en Irak en mars 2003 sans l'aval du Conseil de sécurité de l'ONU. Cette opération a été lancée suite à une fausse information des services de renseignement américains selon laquelle le dirigeant irakien Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive. Après l'invasion de l'Irak par une coalition internationale avec à sa tête les Etats-Unis, les militaires américains et britanniques ont entrepris la recherche de ces armes. Or, ces dernières n'ont jamais été retrouvées.

 

Source : http://fr.rian.ru/world/20130904/199211497.html

 

 

Moscou la Voix de la Russie 19h24. La Syrie met en garde la Turquie et la Jordanie 

сирия разрушения оон химическое оружие армия

Le vice-ministre des Affaires étrangères de Syrie, Faisal Mekdad, a appelé les pays voisins à s'abstenir de participer à une opération militaire des Etats-Unis contre Damas.

 

« Damas prendra les mesures de représailles non seulement contre Israël, mais aussi contre les pays voisins, la Jordanie et la Turquie, s'ils prennent une participation quelconque à l'opération américaine », a déclaré M. Mekdad.

Source: http://french.ruvr.ru/news/2013_09_04/La-Syrie-met-en-garde-la-Turquie-et-la-Jordanie-2394/

 

Moscou Ria Novosti 19h17. Syrie: les arguments de l'Occident sont faibles et insignifiants (Poutine)

Syrie: les arguments de l'Occident sont faibles (Poutine)Les arguments de ceux qui s'opposent à la Russie sur le dossier syrien sont très faibles et mènent à une agression que rien ne pourrait justifier, a estimé mercredi le président russe Vladimir Poutine. "Les arguments de nos opposants sont faibles, très faibles. Ils sont insignifiants", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une réunion du Conseil présidentiel des droits de l'homme.

 

Et d'ajouter qu'il s'agissait d'une agression qui n'avait pas de justification.

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130904/199211198.html

 

19h05. Les «Anciens» sont contre l'idée d'une «solution militaire à ce conflit» en Syrie. 

Le groupe des «Anciens» (ou «Elders» en anglais), organisation non gouvernementale internationale fondée par Nelson Mandela, qui rassemble plusieurs anciens hommes d'Etat (Desmond Tutu, Jimmy Carter...), estime que «tous les efforts doivent être faits pour empêcher de futurs bains de sang et pour dynamiser un processus politique afin de mettre un terme au conflit qui a dévasté et brutalisé la Syrie». Avant de mener toute action, il faut attendre les conclusions du rapport des experts sur l'usage d'armes chimiques et les «délibérations du Conseil de sécurité», recommande l'entité dirigée par l'ex-secrétaire général de l'ONU Kofi Annan.

 

Source: http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-obama-veut-limiter-l-intervention-a-60-jours-04-09-2013-3106145.php

 

Moscou la Voix de la Russie 19h03. Poutine accuse de mensonge le secrétaire d'Etat américain John Kerry

сенат конгресс сша сирия рассмотрение военная операция керри

Le président de Russie Vladimir Poutine a reproché un mensonge au secrétaire d'Etat américain John Kerry à l'occasion d'une déclaration de ce dernier sur la Syrie.

Selon Poutine, il a regardé les débats sur la Syrie au Congrès des Etats-Unis et a été surpris par le commentaire de Kerry à propos de l'absence d'Al-Qaïda en Syrie.
 Répondant à un parlementaire ayant posé la question de savoir si les positions d'Al-Qaïda en Syrie se renforceront après la frappe de l'armée américaine, Kerry a assuré que cette organisation terroriste était absente dans ce pays arabe. « Il ment. Et il sait qu'il ment. C'est triste », a déclaré le président au cours d'une réunion du Conseil des droits de l'homme. 


Source: http://french.ruvr.ru/news/2013_09_04/Poutine-accuse-de-mensonge-le-secretaire-dEtat-americain-8306/

 

Photo : Démocrade(Dessin de Na! : http://www.dessinateur.biz/blog/2013/09/04/nactualites-guerre-en-syrie-debat-au-parlement-sans-vote/)

18h06. Dans le cadre du "débat" au parlement sans vote, Ayrault revient sur la question du vote.

 « Imaginons qu'avant l'intervention au Mali, il ait fallu attendre l'organisation d'un vote, il aurait été trop tard ». Il faut donc, selon lui, laisser cette prérogative à François Hollande. Jean-Marc Ayrault en appelle « au rassemblement de la représentation nationale » alors que le « moment est venu » d'« assumer nos responsabilités ».

 

Source: http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-obama-veut-limiter-l-intervention-a-60-jours-04-09-2013-3106145.php

 

 

Moscou la Voix de la Russie 18h19. Un croiseur lance-missiles russe envoyé en Méditerranée ortientale

Le commandement de la marine de guerre russe a changé les plans concernant le croiseur lance-missiles Moskova de la Flotte de la mer Noire.

Au lieu de faire escale à Mindelo, au Cap-Vert, le navire commandé par le contre-amiral Valeri Koulikov se dirigera en Méditerranée orientale.

Le bâtiment, surnommé par l'OTAN « assassin des porte-avions », devrait être sur zone dans une dizaine de jours. Une fois arrivé, il remplacera le grand navire anti-sous-marins Admiral Panteleev en qualité de navire-amiral de la force navale russe.

 

Source: http://french.ruvr.ru/news/2013_09_04/Un-croiseur-lance-missiles-russe-envoye-en-Mediterranee-ortientale-0021/

 

15h15. La Syrie ne pliera pas «même s'il y une troisième guerre mondiale» assure un ministre syrien.

Dans un entretien avec l'AFP, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Moqdad prévient que «le gouvernement syrien ne changera pas de position même s'il y a une troisième guerre mondiale. Aucun Syrien ne peut sacrifier l'indépendance de son pays». «Nous n'allons pas donner des informations sur la manière dont la Syrie va riposter (...) La Syrie a pris toutes les mesures pour riposter à une telle agression», a également déclaré M. Moqdad. 


Source: http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-obama-veut-limiter-l-intervention-a-60-jours-04-09-2013-3106145.php



15 heures. Selon Poutine, le Congrès américain approuverait une 
«agression» s'il autorisait les frappes

Le président russe met en garde contre les élus américains «car tout ce qui se fait en dehors du Conseil de sécurité de l'ONU est une agression, à l'exception de l'autodéfense». 


Source: http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-obama-veut-limiter-l-intervention-a-60-jours-04-09-2013-3106145.php

 

Moscou Ria Novost 13h00. Des députés syriens appellent les élus français à voter contre l'intervention

Les députés syriens ont adressé une lettre à leurs homologues français dans laquelle ils leur demandent de voter contre l'opération armée en Syrie, a annoncé mardi soir (3 septembre, NdCR.) la chaîne de télévision britannique Sky News qui a obtenu copie de la lettre.

"Nous vous écrivons en tant que collègues et représentants de notre peuple et, ce qui est plus important, en tant que pères, mères et parents. Nous nous demandons si vous allez nous bombarder en nous faisant verser notre sang", lit-on dans le message.

Les parlementaires syriens ont appelé les élus français à engager un dialogue pacifique et non un "dialogue de sang et de feu". Ils estiment que toute intervention armée de l'Occident finira par déstabiliser la situation dans le monde entier.

Une lettre analogue avait antérieurement été adressée aux parlementaires britanniques.

L'Assemblée nationale tient aujourd'hui des débats sur la nécessité d'intervenir militairement dans le conflit syrien. Selon le président François Hollande, la décision de savoir si ces débats seront suivis d'un vote n'a pas encore été adoptée.

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130904/199206431.html

 

12h50. Syrie : Un village chrétien entièrement massacré par les rebelles syriens

http://shariaunveiled.files.wordpress.com/2013/05/syria-christian-massacre-3.png?w=627&h=375Ce lundi (2 septembre NdCR.), les membres de l’Armée syrienne libre auraient attaqué le village d’al-Duvair à prédominance chrétienne dans la ville de Reef à la périphérie de Homs. Ils auraient massacré des civils, y compris des femmes et des enfants, avant que l’armée syrienne de Bachar al Assad intervienne en faveur des chrétiens selon les sources plus bas dans l’article.

Source: http://blogs.mediapart.fr/blog/fxavier/050613/syrie-un-village-chretien-entierement-massacre-par-les-rebelles-syriens via https://fr-fr.facebook.com/Hollandouille1er/posts/590597294317431

 

Moscou Ria Novosti 9h27. Syrie: Moscou soutiendra une opération si la responsabilité de Damas est avérée (Poutine)

La Russie pourrait accepter une opération militaire en Syrie si la responsabilité de Damas dans l'emploi d'armes chimiques est prouvée, a déclaré aujourd'hui le président russe Vladimir Poutine.

"Je n'exclus pas cette option, mais je veux attirer votre attention sur cette circonstance de principe: conformément au droit international en vigueur, seul le Conseil de sécurité des Nations unies est habilité à autoriser l'emploi de la force armée contre un Etat souverain", a indiqué le chef du Kremlin dans une interview à la Première chaîne russe et à l'agence Associated Press.

"Pour nous convaincre, il faut nous présenter une étude approfondie du problème et l'existence de preuves évidentes permettant d'identifier ceux qui ont utilisé des armes chimiques ainsi que la nature des armes employées. Après cela, nous serons prêts à agir de la façon la plus résolue et la plus sérieuse possible", a déclaré le président russe.

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130904/199204023.html

 

8h29. Poutine : la Russie prête à «agir» s'il y a des preuves «convaincantes». 

«S'il y a des informations selon lesquelles des armes chimiques ont été employées, et employées par l'armée régulière (de Syrie), alors ces preuves doivent être présentées au Conseil de sécurité de l'ONU. Et elles doivent être convaincantes», dit Vladimir Poutine dans une interview à la chaîne Pervyi Kanal. «Après cela nous sommes prêts à agir le plus résolument et sérieusement possible», ajoute-t-il, répondant au journaliste qu'il «n'excluait pas» de soutenir une action armée occidentale.

 

Source: http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-obama-veut-limiter-l-intervention-a-60-jours-04-09-2013-3106145.php

 

7h54. Copé : «On ne peut pas rester silencieux après une attaque chimique qui est un crime contre l'humanité.»

Sur RTL, Jean-François Copé estime que «la présomption est très forte» que le régime syrien a utilisé des armes chimiques. Néanmoins, «il nous reste à attendre les conclusions de l'inspection de l'ONU... Ce serait une erreur de le faire trop vite, dés lors qu'on n'a pas la certitude absolue», ajoute-t-il. Selon lui, il faut «d'abord tout faire» pour intervenir «dans le cadre d'un mandat de l'ONU». Si ce n'est pas le cas, il est alors favorable à un vote au Parlement.

 

Source: http://www.leparisien.fr/international/en-direct-syrie-obama-veut-limiter-l-intervention-a-60-jours-04-09-2013-3106145.php

Partager cet article
Repost0

commentaires