Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 23:59

«Ad jesum per Mariam». Résultat de la fusion des communes de Sainte Marie, le Clion et Pornic, la devise de Sainte Marie (« Vers Jésus par Marie ») est une des trois devises qui figurent désormais sur tous les documents officiels de la commune de Pornic. Ce qui dérange le conseiller municipal Jérôme Puybareau (PS) et les six élus de l’opposition municipale.

 

S’appuyant sur la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État, ils estiment que la présence de la Vierge au tabernacle ainsi que la devise « Ad Jesum per Mariam » ont un caractère explicitement religieux. En contradiction avec les dispositions de l’article 28 de la loi qui stipule qu’ « il est interdit d’élever ou d’apposer de signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte ». Le groupe condamne ce « retour de la religion dans notre République laïque » et demande la suppression du blason.

Philippe Boënnec, le député-maire de Pornic, affirme pour sa part qu’il n’est jamais entré dans ses intentions de faire du prosélytisme religieux. Il s’est contenté d’être fidèle à l’histoire de la commune, en reprenant les trois blasons et devises historiques du Clion, de Sainte-Marie et Pornic pour les regrouper en un seul ***. Ce qui est conforme à la jurisprudence qui autorise les symboles chrétiens sur les blasons ou logos, dans la mesure où ils ont une origine historique.

L’attachement de Jérôme Puybareau et de ses amis socialistes à la laïcité a surpris beaucoup de monde, dans la mesure où les membres de ce parti favorisent largement, dans les communes qu’ils dirigent, l’implantation de mosquées.

Très attachés à la laïcité lorsqu’il s’agit du Christianisme (on se souvient que Jean Marc Ayrault, le maire PS de Nantes, avait refusé l’été dernier l’accès du Tro-Breizh au château des Ducs), les socialistes le sont visiblement beaucoup moins lorsqu’il s’agit de favoriser l’Islam. Une conception de la laïcité à géométrie (très) variable, où la croix dérange, mais pas le croissant…

 

Source: http://fr.novopress.info/77954/en-bretagne-a-pornic-le-blason-qui-derange-les-socialistes/

 

- La république française est-elle compatible avec l’identité française ? (Arnaud Gouillon)

Partager cet article
Repost0

commentaires

T

La "tolérance" aussi et le "respect de la vérité historique" semblent à géométrie plus que variable, également.

Et après "on" va dire que c,est encore nous les zextrémistes qui veulent imposer leur vision au monde...


Répondre
V

Ce qui est clair c'est que la laïcité est souvent à géométrie variable.
Si telle est la loi, logique qu'on puisse se poser des questions. La jurisprudence est néanmoins logique...ce n'est qu'un blason. C'est surtout historique.
Les grandes questions de la laïcité aujourd'hui, c'est plus les prières dans la rue que les vierges sur les blasons...


Répondre