Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 22:11

Medvedev---l-UE-aura-du-mal-a-revenir-sur-le-marche-russe.jpgLes producteurs européens auront du mal à revenir sur le marché russe après l'expiration de l'embargo russe, a déclaré samedi à Moscou le premier ministre russe Dmitri Medvedev.

"Les sanctions ne sont pas pour toujours. Mais les anciennes niches des producteurs européens sur notre marché seront déjà occupées soit par nos propres producteurs, enfin je l'espère bien, soit pas d'autres producteurs étrangers. Nos partenaires européens ne pourront pas occuper les mêmes niches qu'avant. C'est le prix que l'Europe devra payer", a indiqué M.Medvedev dans une interview à la chaîne de télévision russe Rossia.

"Nous sommes des gens honnêtes. Nous respectons les contrats que nous avons signés, y compris avec nos partenaires d'Amérique latine et d'Asie. Ceux qui seront prêts à revenir sur notre marché, pourront détenir la part qui leur reste, pas plus", a conclu le premier ministre. (1)

Le Premier ministre russe a également assuré les entrepreneurs d'Asie et d'Amérique latine qui ont l'intention d'entrer sur le marché russe en remplaçant les fournisseurs européens. Dans le cas de la normalisation des relations de la Fédération de Russie avec l'Europe, leurs positions ne seront pas menacées, a assuré Medvedev. (2)

Le gouvernement russe a publié le 7 août dernier une liste des produits interdits d'importation en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, de l'Australie, du Canada et de la Norvège, en réponse aux sanctions imposées contre Moscou. Décrétée pour une durée d'un an, cette interdiction concerne le bœuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait et les produits laitiers, ainsi que les légumes et les fruits.

Moscou a annoncé qu'il recherchait d'autres fournisseurs de produits alimentaires censés remplacer les importateurs occidentaux. L'Argentine, le Brésil, le Chili, le Pérou, l'Equateur, le Mexique, la Chine, la Turquie, l'Iran, Israël, le Maroc, la Biélorussie et d'autres pays ont souhaité substituer les pays frappés de sanctions sur le marché russe.

 

Ci-dessous, les produits alimentaires en provenance des EU, UE, Canada, Australie et Norvège interdits à l'importation en Russie :

 

Russie-Les-produits-US-UE-Canada-Australie-Norvege-interdi.png

 

Notes


(1) http://fr.ria.ru/world/20140920/202483847.html

(2) http://french.ruvr.ru/news/2014_09_20/LEurope-payera-pour-les-sanctions-Medvedev-5162/

 

. Ces 1200 sociétés françaises qui pâtiront des sanctions économiques occidentales contre la Russie

Partager cet article
Repost0

commentaires