Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 12:37

Nouveau deux poids deux mesures dans la vie politique "française". Dans une émission animée par Yves Calvi, intitulée « Mots croisés : Front national : La conquête ?», diffusée lundi soir sur France 2 (7 octobre 2013), l'ancien secrétaire national du Parti socialiste chargé des questions de société, actuellement député PS de l'Essonne, membre du bureau national du PS, ancien président de SOS Racisme, est venu confirmer nos propos. Il a tranquillement expliqué à la télévision pendant une heure, devant des millions de Français, sans que personne sur le plateau télé ne réagisse, que si le Front national gagne les élections, il s’opposera en prenant les armes et en faisant un coup d'Etat (à écouter attentivement partir de 18:40). Comme ça vous êtes prévenus si le Front national gagne le pouvoir !

 

 

 

 

 

Source video : http://www.youtube.com/watch?v=8fJipikKTiQ#t=25

 

À partir de 18:40, Malek Boutih explique tranquillement à Florian Philippot: « Même si vous gagnez, vous aurez un problème de légitimité à notre égard. On ne se laissera pas faire. »

- « Vous n'êtes pas républicain alors », répond F. Philippot.

- « Oui. Parce que vous n'êtes pas républicains ».

- « Vous ne respecterez pas le verdict des urnes. C'est ce que vous dîtes ce soir. Vous ferez quoi ? Un coup d'Etat ? »
- « Il faut mettre tout le monde devant ses responsabilités. Soit on s'en sort ensemble, soit on est parti dans un pays où tout le monde va se battre contre tout le monde. Il faut le dire parce que c'est comme cela que cela va se passer.  »

[...]

- À partir de 54:00, alors que Florian Philippot tout au long de l'émission a défendu un modèle politique 100% républicain... fondé sur la "souveraineté nationale", "souveraineté du peuple", (article 6 de la DDH de 1789...), Malek Boutih affirme quant à lui : « Il y a une chose qui est claire, si jamais ils ont le pouvoir (le Front national), les règles du jeu vont changer. Et c'est pour cela que je vous ai dit que je n'étais pas prêt d'accepter cela. Moi je ne l'accepterai pas. »

- « Vous prendrez les armes », ironise Florian Philippot.

 

Autrement dit, Malek Boutih avoue à demi-mot que le système politique fondant la légitimité politique sur la souveraineté nationale, expression de la souveraineté du peuple (article 3 de la DDH de 1789, "le principe de toute souveraineté réside essentiellement dans la nation"..) - ce que n'a pas arrêté d'asséner Florian Philippot dans cette émission - n'est qu'un mensonge et que le jour où le peuple réel devrait arriver au pouvoir, cela ne serait pas permis. Que voulez-vous, n'est pas républicain qui veut ! Décidément les loges maçonniques nous cachent bien des choses derrière leurs beaux discours...

 

N'y a-t-il pas des lois qui répriment ces appels inouïs à la violence et à la guerre civile ? Pourquoi ce deux poids deux mesures est-il toléré ? Imaginez deux secondes la réaction générale si, à l'inverse.. cela avait été Florian Philippot qui avait déclaré ce qu'a dit Malek Boutih !

 

En décembre 2011, nous avions alerté l'opinion de la création d'un mystérieux "M6M" (Mouvement du 6 mai 2012), mouvement créé en vue de contrer l'élection de Marine Le Pen à la présidence de la République et donc de réaliser un coup d'Etat réalisé par les forces obscures mondialistes dites "républicaines" criant aussitôt à la "République en danger", si Marine Le Pen devait arriver au pouvoir au second tour... Le tout pouvant déboucher sur la proclamation de l'"état d’urgence" par l’article 16, l’annulation de l’élection et la dissolution du FN... Mais à part cela, "il n'y a pas de complot"... Dormez braves gens !

 

Après l'élection de F. Hollande dimanche 6 mai 2012 au soir, nous disions que le socialisme concrétisera la division haineuse des citoyens au nom des "valeurs de la république", de la "démocratie" et autres billevesées, que nous aurions le remplacement de la communauté nationale par une classe fermée, et que c'était cela le socialisme, la république depuis 1789, la suppression de la liberté et le génocide  des Français, même s'ils gagnent les élections !  Nous ne pensions pas que Malek Boutih viendrait à ce point confirmer nos propos ! Quand on vous dit que la solution c'est à la Russe !

 

 

 

. "Liberté, Egalité, Fraternité ou la mort" : les villes qui voteront Front national seront abandonnées par l'Etat

. République absolue : François Hollande et la division haineuse des citoyens

. M6M: apparition d'un mouvement anti-putch "républicain" contre l'élection de Marine Le Pen

. L'"antiracisme" expliqué par Farida Belghoul, Mathias Cardet et Alain Soral

Partager cet article
Repost0

commentaires