Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 07:24

Le premier ministre Belge, Herman Van Rompuy (chrétien démocrate) a été élu jeudi 19 novembre premier président de l'Union européenne (fonction créée par le Traité de Lisbonne signé le 13 décembre 2007).

Comment a-t-il été désigné ? C'est le grand secret... Les traités en vigueur ne définissent pas de cadre bien défini sur le mode de désignation. Les membres du
Conseil Européen (réunion des 27 chefs d'État et de gouvernement de l'U.E.) décident à huis clos, les débats ont eu lieu derrière des portes closes.

Pour désarmorcer la critique, certains dans le camp "nationaliste", mettent en avant son
"opposition" à l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, qu'il s'agit d'un "catholique pratiquant", et on nous invite à lire son article (sur son blog) à propos de l'encyclique sociale de Benoît XVI Caritas in Veritate (7 juillet 2009).

Les artifices de cet incroyable jeu de dupes ne doivent pas nous faire oublier qu'avant d'être "élu", Van Rompuy a en réalité été sélectionné par la mafia mondialiste, comme candidat stratégique devant conduire la marche laïque et obligatoire vers le "Nouvel Ordre mondial". Jeudi 12 novembre, il a en effet
présenté son programme pour l'Europe au très démocratique groupe Bilderberg réuni à Val-Duchesse (Bruxelles) dans le cadre d'une réunion informelle. 
C'est entre les murs du chateau de Val-Duchesse que les traités donnant naissance à la Communauté Economique Européenne (CEE. "Traité de Rome" 1957) et à la Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom) ont vu le jour...

D'ordinaire le Bilderberg tient des réunions "discrètes" annuelles (source wikipedia) interdites à la presse (la première a eu lieu en 1954 aux Pays-Bas, dans l'hôtel Bilderberg de Oosterbeek, centre des Pays-Bas, dont elle a gardé le nom). Pour la première fois, nous entendons donc parler d’une réunion du Bilderberg en dehors de la grande réunion annuelle qui a lieu vers avril-juin. Y aurait-il urgence à nommer un leader maximo pour l’Europe ? Serait-on déjà à la phase terminale du processus vers un gouvernement mondial ? En outre, c’est aussi la première fois que les médias nationaux Belges évoquent franchement le Bilderberg et son rôle.

Nous sommes face à une usurpation de la souveraineté populaire qui est à la base du dit « pacte républicain » au nom duquel le peuple accepte d’élire ses prétendus "représentants".  D’autre postulants au poste européen, comme l’anglais David Miliband ou l’ex premier ministre hollandais Balkenende étaient aussi dans les petits papiers du Bilderberg.


3 prétendants "Rockefeller" à la présidence de l'Europe...

Le député italien Mario Borghezio (Ligue du Nord) s'est interrogé au Parlement le 11 novembre 2009 si le peuple aura son mot à dire dans cette "élection" truquée où les principaux candidats ont tous participé à des réunions du Bilderberg.

Depuis les années 50, une fois par an, se réunissent les pontes des multinationales bien placées, comme Bnp Parisbas, Axa, Rothschild, Lafarge etc. Mais aussi, de nombreux représentants politiques bien placés, tels que DSK, Etienne Davignon, Bernard Kouchner, Barroso, Pascal Lamy, et on a pu y croiser aussi Jean François Copé, Manuel Valls, Christine Lagarde, Xavier Bertrand ou Denis Olivennes plus récemment. Les piliers de ce groupe d’influence, depuis l’origine, sont David Rockefeller et le prince Bernhard des pays bas, remplacé depuis par la reine Béatrix.
En France, les piliers qui viennent quasiment à toutes les réunions sont Thierry de Montbrial, le président de l’Institut Français des Relations Internationales, un think tank atlantiste, Nicolas Baverez, chroniqueur du Point. Mais des boîtes comme Axa (d’où vient Bertrand), Lafarge, la Société générale, Coca Cola, Lazard, ING, la banque Goldman Sachs, la Chase Manhattan Bank et bien d‘autres y sont systématiquement représentées.
 
Le Bilderberg est en connexion avec la Trilatérale, présidée par Rockefeller, et l’European Round Table, le lobby des multinationales présentes en Europe, ce qui augmente encore l’influence des ces réseaux de pouvoir.

--------------------------

Add. "Van Rompuy n'a pas plaidé pour un impôt vert auprès du groupe de Bilderberg"

Le Premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V) n'a pas plaidé en faveur de l'introduction d'un impôt vert au niveau européen, lors du
dîner du groupe de Bilderberg à Val-Duchesse, a indiqué son porte-parole.

L'agence belga annonçait que Van Rompuy avait expliqué, "avec toutes les nuances possibles", devant ce club très "select", que les esprits mûrissaient parmi les dirigeants européens en faveur d'un impôt "vert" propre à l'Union européenne, afin de réduire les contributions financières des Etats-membres.

"Le Premier ministre n'a jamais plaidé en faveur de l'introduction d'un impôt vert au niveau européen"
, souligne son porte-parole. "Il a en revanche indiqué qu'il fallait poursuivre la réflexion sur un financement structurel au niveau européen", poursuit-il. Herman Van Rompuy a avancé l'impôt vert comme une possibilité qu'il a toutefois nuancée. Rtlinfo.be

"Van Rompuy n'a pas plaidé pour un impôt vert auprès du groupe de Bilderberg"
Le Premier ministre Herman Van Rompuy (CD&V) n'a pas plaidé en faveur de l'introduction d'un impôt vert au niveau européen, lors du dîner du groupe de Bilderberg jeudi soir à Val-Duchesse, a indiqué son porte-parole à l'agence Belga.


Sources :

- Comment choisit-on le Président de l'Union européenne? (20minutes.fr)
-
H. Van Rompuy se dévoile devant le groupe de Bilderberg (rtbfinfo.be)
-
Présidence de l’Europe : montrer patte blanche au Bilderberg (agoravox.fr)
-
Italian MP Denounces Bilderberg Influence During European Parliament Meeting (doomdaily.com)
-
Un journal hollandais nous apprend que les Bilderberg se réuniront à Washington du 5 au 8 juin...
-
Mario Borghezio (Ligue du Nord) sur les "candidats à la Présidence de l'Union Européenne"

--------------------------------------

- Un rafraîchissement de mémoire : Hermann Van Rompuy le Carnéade atlantiste qui vota la condamnation du pape Benoît XVI
- -
Révélations sur Herman Van Rompuy

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

"Pour désarmorcer la critique, certains dans le camp "nationaliste", éternels bernard l'ermite, mettent en avant...."

ah ! ah ! ah !     Mdrrr ! Que veux-tu, on n'est pas tous tombés dedans quand on était petit
!!!


Répondre