Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 00:00
Bach - Choral Prelude ''Nun komm, der Heiden Heiland'' BWV 659

Le deuxième dimanche de l'Avent, la parole de Dieu nous invite à la paix. C'est le Seigneur lui-même qui éclate avec le cri: "Consolez, réconfortez mon peuple". Ce n'est pas n'importe quelle paix, mais un don de Dieu qui se réalise en parlant au cœur de l'homme. Le premier don qui précède la paix est la miséricorde de Dieu, son pardon. Si nous l'accueillons humblement, si nous n'attendons pas la consolation du monde, mais "de nouveaux cieux et une nouvelle terre", nous serons vraiment en paix.

 

Dehors, il y a un vent froid et de la bruine; les jours raccourcissent et les gens recherchent un bon coin chaleureux pour fêter Noël.

 

Comme nous l'enseigne le grand cardinal John Henry Newman, "le cœur parle au cœur", et c'est là que réside le mystère de Noël.

 

Si la simplicité n'était pas en vous, comment le miracle d'un Dieu qui se fait petit pour nous vous arriverait-il? L'ascétisme mystique de tant de moines nous enseigne que nous devons devenir humbles comme des rochers, et prudents et patients comme les collines qui accueillent ce grand miracle.

 

Voici le cœur de Dieu, attendant patiemment que notre cœur s'ouvre à lui et que cela arrive, Dieu annonce, crie son pardon.

 

La terre et le ciel, l'homme et Dieu, ne communiquaient plus à cause du péché, le ciel s'était fermé à l'homme.

 

L'Esprit consolateur est descendu dans nos cœurs grâce au don pascal du Christ et les cieux se sont ouverts au pardon et à la paix de Dieu. Maintenant, nous pouvons correspondre à son amour si nous accueillons sa paix et ce sera notre fruit qui germera de la terre et pourra rencontrer la justice qui regardera du ciel. Alors, nous serons vraiment en paix, comme nous le rappelle Pierre, si nous n'attendons pas une simple consolation qui peut venir du monde mais "d'un ciel nouveau et une terre nouvelle, où résidera la justice". (2 P 3, 8-14.)

 

Il n'y a pas de chemin vers la paix, car la paix est le chemin: nous rencontrons le chemin, la vérité et la vie dans la personne du Fils de Marie, Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

 

SourceChristopher Zielinski, Père abbé de l'abbaye de Nostra Signora del Pilastrello, Lendinara.

Partager cet article
Repost0

commentaires