Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 08:29

Ça ne pouvait pas aussi mal tomber pour l'administration Obama. A deux mois de l'échéance cruciale de l'élection présidentielle. L'attentat meurtrier de Benghazi semble tourner à la catastrophe, avec la cacophonie qui s'installe au sein des instances dirigeantes américaines. Alors que les nouvelles autorités libyennes s'évertuent à répéter urbi et orbi que cet attentat meurtrier était programmé et qu'elles avaient averti les Américains trois jours avant, notamment le Département d’État, la polémique enfle. Qui savait ? La secrétaire d’État Hillary Clinton semble accuser le coup, et certains pensent qu'elle devrait rendre son tablier.

Alors que les autorités libyennes persistent et signent, insistant sur le fait que l’attaque du Consulat américain à Benghazi est un acte prémédité et qu’ils avaient averti les Américains 3 jours avant, la machine bien huilée de la Maison Blanche et du Département d’État semble s’enrailler. L’ambassadeur américain à l’ONU, Susan Rice (photo), a déclaré que l’attaque contre le consulat américain à Benghazi n’était pas préméditée, en contradiction directe avec les hauts responsables libyens qui disent que l’attaque a été planifiée à l’avance.

 

Source et suite : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/libye-benghazigate-hillary-clinton-122807

-------------------------------

- Benghazi : Washington évoque la thèse d'un complot d'Al-Qaïda

Partager cet article
Repost0

commentaires