Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 13:48

 

« Je pense que le printemps des libertés est en train de naître en France. Les gens ont pris conscience et ils reprennent leur destin en mains. »

(Béatrice Bourges).


http://www.breizh-info.com/wp-content/uploads/2013/10/b%C3%A9atrice_bourges.jpg

Béatrice Bourges, responsable du Printemps Français, donnera une conférence à Nantes le vendredi 15 novembre, sur le thème « le Printemps des Libertés ».

 

Plusieurs centaines de personnes sont attendues pour cette soirée exceptionnelle qui permettra de dresser un bilan des actions menées depuis plus d’un an désormais contre le mariage homosexuel mais surtout contre tous les profonds changements sociétaux qui en découlent déjà (PMA, GPA, Gender à l’école, transhumanisation, …).


La venue de Béatrice Bourges en Bretagne intervient au moment même où la révolte gronde dans la région, sous l’impulsion des « bonnets rouges’ notamment. Selon la porte-parole du grand mouvement de contestation qui a parcouru toute la France au printemps dernier, il s’agit d’un prolongement de la colère populaire, sous une autre forme, face à un gouvernement et à des institutions qui restent sourds aux appels à l’aide de populations qui se sentent abandonnées, économiquement, socialement, culturellement, et à qui on veut enlever toute identité.

 

 

A quelques jours de sa venue à Nantes, Breizh-info a interrogé Béatrice Bourges, afin qu’elle présente le bilan du Printemps Français, mais aussi les perspectives à venir, et qu’elle nous donne son sentiment sur la révolte en cours en Bretagne.

 

 

 

 

 

Source: http://www.breizh-info.com/2706/actualite-societale/beatrice-bourges-nantes-15-novembre/

 

 

Plus que de parallèle entre le mouvement des bonnets rouges en Bretagne et le Printemps français, Béatrice Bourges parle de la « fusion » des mouvements de contestation (ce que le système maçonnique, qui au contraire divise et exacerbe les différences..., redoute le plus, NdCR.) :  

 

« C'est ce qu'on appelle la convergence des luttes. D'ailleurs nous, depuis le départ c'est-à-dire depuis que le Printemps français est né, c'est-à-dire le dimanche 24 mars au soir, dans notre manifeste, on parle précisément de tous ces sujets-là et donc comme je vous dis, c'est une fusion des mouvements, une fusion des révoltes, une fusion de la colère, parce que la personne est là attaquée dans toutes ses dimensions, et en particulier dans sa dimension qui est tout simplement de vivre, de manger. On connaît - et encore c'est très peu dit - l'horreur qu'est en train de vivre les agriculteurs à tel point qu'il y en a qui se suicide tous les deux jours. Donc tous ces sujets-là sont complètement liés puisqu'ils procèdent d'une même volonté qui est de les priver de leurs libertés, de toutes leurs libertés. Raison pour laquelle les Français ne se laissent pas faire », explique Béatrice Bourges. 

 


 « Ce n'est pas apolitique, puisque ce sont des sujets chargés de politique, mais cela n'est pas partisan. Et c'est là qu'est toute la différence. C'est-à-dire que c'est politique, mais non partisan, parce que les partis politiques ont perdu toute crédibilité. Les personnalités politiques n'inspirent plus du tout confiance aux Français qui savent qu'ils ne sont pas là au service du pays, au service du Bien commun, mais à leurs services propres. Et là évidemment, cela fait toute la différence. Donc les gens ont décidé de se regrouper, de se réunir. Le Printemps français qui maintenant est présent dans toutes les régions sous une forme ou un autre, et qui dit :"Faites entendre votre voix, au-dessus des partis politiques, puisque les partis politiques sont totalement décrédibilisés. » 

 

 

Pour aller plus loin

 

> Démocratie réelle pour tous : Rendez-vous pour tous les contribuables le 1er décembre devant le palais de l'Elysée (Printemps Français)

> Printemps français : les francs-maçons écrivent à François Hollande (30 juillet 2013)

> Le Printemps Français répond à Christine Tasin suite à son article sur Boulevard Voltaire

> Bases philosophiques du Printemps français (13 juin 2013)

> Le Printemps français pointe six mensonges de "ce gouvernement socialiste qui n'en finit plus de mentir"(25 mai 2013)
> La guerre entre le peuple réel et l'Oligarchie est déclarée le 17 mai 2013

> Faire converger les luttes et les mécontentements et les diriger contre l'Oligarchie (13 avril 2013)

> Principes d'un Printemps français légitime (action politique non-violente et pacifique) (9 avril 2013)

> Le Printemps français est né dimanche 24 mars 2013

> Manuel Gaz envisage d'interdire le Printemps français : autant interdire le peuple !

> Le Printemps français : "un état d'esprit, une insurrection pacifique, une insurrection des consciences" (Béatrice Bourges devant le Conseil de l’Europe, le 26 juin 2013)

> Le "printemps français", par Jacques Trémolet de Villers (mai 2013)

Partager cet article
Repost0

commentaires