Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 22:08

Il fallait oser. Une coupure de presse de ce jour joint maladroitement deux informations frappantes montrant le deux poids deux mesures du système dès lorsqu'il s'agit de Dieudonné ou d'Israël : "Africains indésirables dans l'Etat hébreu"... et "Offensive groupée contre Dieudonné" en France.


 

Source:

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=615481718520145&set=a.557787984289519.1073741828.557773770957607&type=1

 

Voici donc ce que l'on peut lire sur cette coupure de presse REUTERS /Afp de ce jour, 6 janvier 2014 : 

 

« Africains indésirables dans l'Etat hébreu.

TEL AVIV. Pas moins de 30000 clandestins ont manifesté hier (5 janvier NdCR.) dans la métropole israélienne. Issus pour la plupart de la Corne de l'Afrique, ils protestaient contre l'adoption d'une loi autorisant leur détention sans procès pendant un an... Un leader religieux, l'ex-ministre de l'Intérieur Elie Yishaï, a jugé que la manif était le signe que Tel Aviv devenait une "ville africaine". »

 

Juste en dessous, on peut lire :

 

« Offensive groupée contre Dieudonné»

 

« Nos aînés se sont-ils battus pour des valeurs de civilisation pour que nous cédions devant des criminels ?» Bertrand Delanoë, maire socialiste de Paris parlant de Dieudonné.

 

Le maire de Paris a appelé hier à interdire le show de Dieudonné. Il "fait l'apologie de crimes contre l'humanité", d'après Bertrand Delanoë. Sa voix s'ajoute à celle de Manuel Valls. Le ministre de l'intérieur avait dit réfléchir à empêcher les représentations sous prétexte de "troubles à l'ordre public".

 

Pour rappel : 


 Le 31 juillet 2009, selon une dépêche de Letemps.ch, Benyamin Netanyahou et son ministre de l’Intérieur, Elie ­Yshaï (le leader du parti ultraorthodoxe Shas), ont décidé d'accorder à la lutte contre l'immigration clandestine la plus grande priorité... Pour le premier ministre, il s’agissait de « libérer rapidement des emplois au moment où le chômage augmente en raison de la crise économique mondiale.»

Mais la question était avant tout religieuse: à ses yeux, « les non-juifs n’ont pas à s’installer en Israël»


Les rafles "controversées" viseront 100 000 clandestins.

L’opération débutera,
« samedi soir (1er août 2009 NdCR.) dans plusieurs grandes villes israéliennes dont Tel-Aviv. Elle sera menée par l’unité Oz, une police spéciale créée dans ce but et dépendant du Ministère de l’intérieur. 

Au début du mois, l’unité Oz a perquisitionné au siège de plusieurs administrations municipales ainsi que dans des écoles publiques fréquentées par des enfants immigrés afin de saisir des "listes de noms"... (NdCR. Tiens tiens cela ne vous rappelle rien? Des listes de noms... l'affaire des fiches au début du XXe siècle... qui a vu récemment une réédition avec une liste de militaires anti "mariage" homo.., les listes pendant la IIe Guerre mondiale... et dernièrement la liste dressé par Patrick Cohen dans l'’émission C’est à vous sur France 5, en mars 2013
concernant des personnalités qui ne devraient pas être invitées à la télévision comme Marc-Edouard Nabe, Tariq Ramadan, Alain Soral, Dieudonné, qualifiés de "cerveaux malades"...)

De l’aveu des responsables de cette police, rien qu’à Tel-Aviv de 1800 à 2000 enfants pourraient être expulsés dès dimanche avec ou sans leurs parents. Quant aux adultes, ils seront également renvoyés même si leur progéniture se retrouvera abandonnée en Israël.

Le caractère implacable de ces mesures soulève un florilège de protestations. «Nous devons nous rappeler qu’il y a soixante ans, nos parents étaient également forcés de se terrer dans des caves pour ne pas être arrêtés», a par exemple déclaré le rabbin Raphaël Guinsberg interviewé par la radio publique. Et de poursuivre: «Dans un Etat qui se veut juif, on devrait interdire tout ce qui ressemble de près ou de loin à une déportation...»

Les réactions sont tellement nombreuses que le président de l’Etat, Shimon Peres, a demandé à Elie Yishaï de «réfléchir à des solutions de substitution». Dans la foulée Binyamin Netanyahou a obtenu de son ministre qu’il reporte de trois mois les expulsions annoncées. Le temps de permettre au gouvernement d’étudier la question en profondeur avant de soumettre un projet de loi à la Knesset. Un répit en forme de victoire pour les défenseurs israéliens des droits de l’Homme.

Depuis juillet 2012 en Israël, l'opération "Retour à la maison" consiste à expulser tous les clandestins d'origine sub-saharienne.

 

Imaginez un peu la tragédie si nous disions : les non-catholiques n'ont pas à s'installer en France... Remplacez non-catholiques par non-juifs : c'est le discours qui est tenu aujourd'hui en Israël..

 

Rappelons également que si Dieudonné est tant pourchassé par le Régime en France c'est parce qu'il est avec Alain Soral un des rares à critiquer le racisme d'Etat d'Israël, le dernier Etat d'apartheid au monde. Mais aussi parce qu'en s'en prenant à la Shoah, il tient le Lobby au portefeuille...


 

. Delanoë (PS): Dieudonné est "un délinquant fiscal", un "criminel", "un représentant du système"

. Déportations des non-juifs : Israël veut se débarrasser de ses étrangers... (31 juillet 2009)

. "Liberté religieuse" : Israël envisage d'imposer les lois de la Torah à ses citoyens

. En Israël, les expulsions d'immigrés africains illégaux ont commencé (21 juin 2012)

. L'opération israélienne "Retour à la maison" vise à expulser tous les clandestins d'origine sub-saharienne (4 juillet 2012)

Partager cet article
Repost0

commentaires

U
<br /> Je pense que l'employé du journal qui a fait cette magnifique mise-en-page a fait exprès! C'est un modeste acte de Résistance qui ne dit pas son nom. L'article sur le<br /> racisme anti-noir en Israël constitue un magnifique contre-point à l'article sur Dieudo. En tout cas les lecteurs ricanent de joie, la dissidence se montre de plus en plus. Bravo !<br />
Répondre