Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 10:39

Mgr Silvano Tomasi, le représentant permanent du Saint-Siège aux bureaux des Nations Unies à Genève, a cité mercredi une étude qui montre que 75%  des personnes victimes de la haine religieuse sont des chrétiens, ce qui « devrait être source de préoccupation pour nous tous ». (Ndlr. Rappelons qu'en France, 95 % des lieux de culte ou cimetières profanés sont chrétiens ) 

 

 

Mgr Tomasi a réaffirmé, devant la 16ème session ordinaire du Conseil des droits de l’homme sur la liberté religieuse, que la liberté de religion est au cœur des droits humains fondamentaux. Parlant au nom du Saint-Siège, Mgr Tomasi a réaffirmé « l’importance du droit à la liberté de religion pour tous les individus, pour toutes les communautés de foi, et pour chaque société, dans toutes les régions du monde ». Il est du devoir de l’État de défendre cette liberté et « donc de sa responsabilité de créer un environnement dans lequel ce droit peut être exercé », c’est-à-dire d’éviter toute discrimination religieuse, de promouvoir la tolérance religieuse, d’appuyer les initiatives de dialogue, d’appliquer les lois qui permettent de lutter contre la discrimination religieuse et d’assurer la sécurité des communautés religieuses.

« L’Etat qui protège [la liberté religieuse] permet à la société de bénéficier des conséquences sociales qui vont avec : la coexistence pacifique, l’intégration nationale dans les sociétés pluralistes d’aujourd’hui, l’augmentation de la créativité lorsque les talents de chacun sont mis au service du bien commun » a déclaré Mgr Silvano Tomasi.

« L’Etat doit permettre à chacun de rechercher librement la vérité » a expliqué le prélat.

 

Source: http://www.christianophobie.fr/breves/letat-doit-permettre-a-chacun-de-rechercher-librement-la-verite

-----------------------------------------------

Rappelons également que le Saint-Siège, le 7 juin 2010, par la bouche de son représentant Mgr Silvano Tomasi a réclamé la fin des « fonds vautours » (Intervention de Mgr Tomasi au Conseil des droits de l’homme à Genève) , ces fonds spéculatifs sur la dette des nations les plus pauvres qui ruinent des dizaines de pays du Tiers-Monde, mais aussi d'Europe (Islande, Irlande, Grèce, Portugal...) via l'octroi de "prêts" successifs outrageants, à des taux progressivement supérieurs, impossibles à rembourser...

-----------------------------------------------

- France : 95 % des lieux de culte ou cimetières profanés sont chrétiens

Partager cet article
Repost0

commentaires