Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2007 6 05 /05 /mai /2007 09:00

Club Acacia

Deux jeunes françaises violées en réunion, des agressions racistes anti-blancs (blanches) et de nombreuses agressions. Voilà le bilan officiel du dernier Printemps de Bourges.

Dans Aujourd’hui-Le Parisien, du 25 avril 2007 Renaud Domenici écrit :

«(…) La nuit suivante, une bande d’une trentaine d’individus a semé la terreur en ville pendant plus de deux heures. Sur fond de racisme anti-blanc, comme l’attestent des invectives lancées par les agresseurs, une dizaine de passants ont été frappés à coups de pied et de poing mais aussi de batte de base-ball et de barre de fer.»

Le printemps de Bourges s'achevait le 22 avril.
22 avril, date à laquelle la grande information de la journée était la profanation d'un cimetière. Il est vrai que parler d'agressions racistes anti-blancs et de viols collectifs le jour d'un scrutin présidentiel aurait pu avoir un mauvais effet sur les électeurs. Mais heureusement, nos journalistes connaissent bien la signification de la "déontologie" : mentir, tromper, truquer.

Les Français auront cinq ans pour apprécier toute la saveur de cette sentence :

Fallait pas voter Sarközy...

Partager cet article
Repost0

commentaires