Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 22:41

Au second tour des cantonales 2011, 3124 candidats ont été élus sur 1566 cantons. L'abstention est de 55%. Le FN n’étant présent au 2e tour que dans 400 cantons, soit même pas un canton sur trois, son résultat "national" de 11,1% (estimation de l'Intérieur) n'est pas représentatif de son score réel entre 30 et 40% si on extrapole ce résultat à l'ensemble des 1566 cantons.

 

Selon certaines rumeurs, il y aurait eu des magouilles dans certains bureaux de vote, comme à Perpignan, des bourrages d’urne ou des bulletins envoyés à la poubelle.

  

Commentant les résultats, sur itele.fr, la présidente du FN Marine Le Pen a affirmé que le FN double ses voix, en passant entre les deux tours de 19 à 40% en moyenne sur les 400 cantons où il était présent. Il y a eu selon elle "un vote d'adhésion" pour son parti, au vu des résultats montrant "des montées exceptionnelles entre le premier et le deuxième tour". "Le Front anti-républicain s'est effondré" a-t-elle indiqué : partout où il était présent au second tour, le FN a gagné des voix en prenant entre 15 et 20 points pour atteindre des scores historiques dans certains cantons à 40-49% proches des 50%, et sans alliance.

 

On dirait que la France est en train de se réveiller.

 

Une petite jeune comme Stéphanie Koca, 21 ans, benjamine du conseil régional, claque un score à 40% à Douai Nord-Est. Au premier tour des élections cantonales, elle avait déjà réalisé un score important, en empochant un total de 27,70 % des suffrages sur le canton juste derrière le candidat PS Érick Charton qui culminait à 30,40 %. Mais la surprise fut à Flers-en-Escrebieux, où la jeune frontiste prit la tête avec 37,11 % des voix. Pour le 1er tour, « certains ne sont pas allés voter parce qu'ils n'imaginaient pas le Front national au second tour. Mais dimanche, ils seront sûrement là... », avait-elle prévenu.

 

Ce dimanche soir, avec deux élus au moins, alors qu'il avait zéro élu, le FN fait une progression de 200%. A Carpentras dans le Vaucluse, le candidat FN Patrick Bassot est élu face au socialiste sortant. A Brignolles dans le Var, le candidat FN Jean-Paul Dispard est élu face au conseiller général communiste sortant avec 50,03% des suffrages contre 49,97%, soit un écart de 5 voix.

 

Dans d'autres cantons, les candidats du FN sont battus à quelques dizaines ou centaines de voix près.

-----------------------------------------

Add. 29 mars 2011 9:00. Alors que les experts et les communicants de l’Elysée prédisaient un tassement de son résultat du fait de l’absence de réserves de voix et de la constitution brinquebalante d’un Front dit républicain, le Front National a enregistré une progression de 47 % entre les deux tours des élections cantonales dans les 403 cantons où il était présent. Il est passé ainsi de 622.292 voix au premier tour à 915.279 voix au second tour dans les cantons où il concourrait.

Ce résultat confirme la percée du premier tour et la capacité du FN à mobiliser au-delà de son électorat traditionnel en ralliant des voix aussi bien à droite qu’à gauche.

Illustration de cette progression continue du vote patriote, le Front National a obtenu :

- entre 20 et 29 % des voix dans 94 cantons.
- entre 30 et 39 % des voix dans 222 cantons.
- entre 40 et 49 % des voix dans 84 autres.

 

Source: Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National http://www.nationspresse.info/?p=128575

 

- 1er tour des cantonales 2011 : le FN à 20% (réel), 23 % en 2012 ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
<br /> Incroyable, ce parti existe depuis 30 ans et a 2 élus lool. Soit le meme nombre d'élus que les identitaires avec les époux Bompard :)<br /> Il est vraiment temps que le FN disparaisse.<br /> <br /> <br />
Répondre