Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 14:33

En ébauche d'un programme politique fédérateur capable de rassembler l'ensemble des résistants au Nouvel ordre mondial, toutes les personnes attachées à la défense de la loi naturelle et de la justice, je voudrais ici présenter un projet qui répond à la déconstruction de la société par nos ennemis, un programme politique écologique et anthropologique véritablement fondé sur l'homme.
 

Nos adversaires ont une "philosophie" moderne, nouvelle, en rupture avec la philosophie classique, grecque et chrétienne, qui prétend pouvoir organiser la vie sociale sur un schéma jusque-là inconnu, en méprisant l'Ordre naturel et surnaturel (Dieu et ses commandements). Dans cette société Antigone et sainte Jeanne d'Arc ont perdu, les Créon et Cauchon ont gagné.

 

Cette vision de l'homme, dans la doxa que sous-tend l"organisation" républicaine de la vie sociale (ou dés-organisation devrais-je dire...), divise la double nature de l'homme matérielle et spirituelle, pour ne retenir que la première. Il arrive un moment où cette vision de l'homme pèche par son défaut essentiel: elle est incomplète...

En réduisant l'homme à sa bouche et à son ventre, elle en présente une vision déformée et amputée réduite à la dimension matérielle. Or l'on sait depuis Socrate, Platon et Aristote, depuis nos druides (les Gaulois avaient chez les Romains la réputation d'être un peuple très religieux) et les Prophètes, que l'homme n'est pas qu'un animal, il a aussi une âme, qu'au-dessus de la terre il y a un Ciel.


Être matériel et spirituel, la vision moderne qui prétend ne s'attacher qu'à la part matérielle de l'homme, présente finalement une vision indigne et inhumaine. Cela est d'autant plus grave que nos adversaires prétendent fonder leurs "droits de l'homme" sur cette vision strictement matérielle de l'homme. Voilà leur erreur et voilà leur erreur principale! Une erreur qui tôt ou tard se retournera contre eux, car on ne méprise pas indéfiniment et impunément l'ordre naturel des choses.

La vision de l'homme de nos adversaires "républicains", incomplète et odieuse, est directement issue des "
Lumières" qui ont prétendu organiser la vie sociale en dehors de Dieu. Elle est une grave offense au Créateur évidemment, mais aussi une grave erreur sociale qui aboutit à la destruction de nos sociétés, dans tous les aspects de la vie (pollution, nomadisme, eugénisme, mépris des faibles, avortements, génocides culturels et ethniques, appauvrissement des pauvres, surenrichissement des riches, etc.)



Nous en payons aujourd'hui le prix fort... 

 

Dans le passé, cette vision a pu conduire nos sociétés aux totalitarismes du XXe siècle, elle va les conduire à présent au mondialisme qu'appellent de leurs voeux les Sarkozy et consorts, ce gouvernement mondial totalitaire et universel qui écrasera les peuples du monde entier sous sa férule pour édifier la nouvelle tour de Babel. Combien de morts, combien de crimes, combien de destructions de sociétés traditionnelles ?  

 

La vision de l'homme de nos adversaires "libéraux", "socialistes", "démocrates", etc. , pèche par une attaque en règle de la nature en général - conception anti-écologique qui ne conçoit la nature qu'en dehors de son Créateur - et de la nature de l'homme en particulier qu'elle réduit à sa dimension matérialiste.

 

Ces quelques idées, essentielles, devraient pouvoir nous aider à établir un programme de refondation politique et nationale, fondée sur la double nature de l'homme, et sur notre philosophie partagée d'inspiration classique, grecque, chrétienne et européenne, réunissant à nouveau Antigone et sainte Jeanne d'Arc dans un même combat contre tous les Créon et les Cauchon du mondialisme "libéral" anglo-saxon, apatride et financier.



* Nos ancêtres les Celtes et la liberté

Partager cet article
Repost0

commentaires