Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2008 5 21 /03 /mars /2008 13:54
Une fois n'est pas coutume, on peut se féliciter de la réforme des institutions qui doit permettre que le chef de l'Etat s'exprime devant le parlement. C'est une nouveauté inédite dans l'histoire des cinq "républiques" : le réalisme politique triomphe de l'idéologie républicaine. La pratique gouvernementale est en train d'éliminer la théorie de la "séparation des pouvoirs" (exécutif, législatif), aberration des idéologues du XVIIIe siècle.

Le pouvoir est un par nature, il ne se divise pas, sous peine de devenir improductif et incohérent. Il était donc normal et naturel que le chef de l'Etat puisse s'exprimer aussi bien devant l'exécutif que le législatif.

Texte de la
dépêche Afp "le président s'exprimera au parlement" : "Le président de la République pourra "prendre la parole" devant le Parlement, qui pourra ensuite débattre "hors de sa présence", selon l'avant-projet de loi sur la réforme des institutions, présenté mercredi en Conseil des ministres et dont l'AFP a obtenu copie aujourd'hui." Source: AFP

Gageons que cette nouvelle inflexion de la vie politique n'entraîne à coups sûrs les hauts le coeur, les indignations et protestations des bonnes consciences gauchistes et autres grands démocrates.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
parce que pour toi la séparation des pouvoirs est une aberration? ^^ sacrée point de vue sachant que c'est toujours cette séparation qui garanti la stabilité de la république française et qui évite à la france de basculer dans les extrémismes mégalos d'un de nos chefs d'état à bon entendeur salut.ps:les cul bénit on les pendra : )
Répondre