Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 novembre 2007 1 12 /11 /novembre /2007 13:33

L’Etat et la société doivent vénérer la mémoire de la famille impériale exécutée par les bolchéviks il y a presque 90 ans, estime l’Eglise orthodoxe russe.

“J’espère qu’un jour viendra où l’Etat russe rendra hommage aux détenteurs du pouvoir légitime en Russie fusillés par les usurpateurs”, a déclaré jeudi à RIA Novosti, le porte-parole du Patriarcat de Moscou, le prêtre Guéorgui Riabykh, commentant le refus de la Cour suprême russe de réhabiliter Nicolas II et les membres de sa famille.

“Certes, il est difficile de remettre en cause les arguments juridiques”, a affirmé le prêtre avant de rappeler qu’il existait aussi des arguments d’ordre moral, notamment “la nécessité de rétablir la justice historique”.

Selon lui, l’Etat et la société pourraient le faire non pas sous forme de réhabilitation juridique, mais “sous une autre forme”.

A cet effet, il a proposé de commémorer le jour de l’exécution de la famille impériale par des “manifestations attestant que la société russe gardait le souvenir de cet événement et en avait tiré les conclusions appropriées”. 

Le dernier empereur russe et les membres de sa famille ont été fusillés par les bolchéviks dans la nuit du 17 juillet 1918 à Ekaterinbourg (dans l’Oural). Reconnus martyrs, ils ont été canonisés en 2000 par l’Eglise orthodoxe russe. Ria Novosti via Altermedia.info

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
L'Eglise orthodoxe russe est vraiment très forte pour faire oublier son implication dans la dictature communiste... (si patente qu'il a fallu attendre 2007 pour qu'elle soit réunifiée avec l'Eglise orthodoxe russe des exilés)N'oublions pas qu'ils ont goulument récupéré les biens de l'Eglise ukrainienne uniate dissoute par Staline, et qu'ils ont bien profité de la dictature communiste pour faire persécuter le catholicisme plus généralement...comme l'a dit un prêtre orthodoxe : "si le seigneur avait écouté les prières de nos hierarques, la dictature stalinienne aurait duré jusqu'au jugement dernier"
Répondre