Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 13:57

Source : Chapitre 12 du livre de Paul Chaussée, Miracle et message du Saint Suaire, Editions Ulysse, Bordeaux 1999.

"Ils se compromirent avec les nations païennes et apprirent à faire comme elles. Ils honorèrent leurs idoles. Alors Dieu prit en aversion son héritage. Il les livra aux mains des nations païennes et ils furent soumis à la domination de ceux qui les haïssaient" (Psaume 105, 35-41).

La préférence que chacun a pour sa famille d'abord, pour ses proches ensuite, pour son pays et sa nation enfin, provient non seulement de notre nature qui nous attache d'abord à ce qui nous est plus nécessaire, mais aussi de notre religion qui nous enseigne l'ordre dans la charité. En effet, la préférence nationale est la même charité bien ordonnée qui nous fait aimer, servir et défendre d'abord notre famille puis notre cité et enfin notre patrie [Nous devons aimer tout le monde par bienveillance; mais comme il n'est pas possible de faire du bien à tous, nous devons aimer de bienveillance ceux-là qui, physiquement et naturellement, nous sont plus proches que les autres. En outre, on doit aimer de charité plus que d'autres ceux-là qui sont plus proches de Dieu par leur foi. (D'après Saint Thomas d'Aquin in Somme théologique II-II, Q.26 a.6,7 et 8; Q.44, a.8). Saint Paul nous dit: "Faisons du bien à tous, surtout à nos frères dans la foi" (Gal., 6,10). Et il écrit à Timothée: "Quelqu'un qui ne prend pas soin des siens, surtout de sa propre famille est un renégat, pire qu'un infidèle" (I Tim., 5,8)].


Une immigration-Invasion...

En 1990, l'INSEE évaluait la population immigrée à 6,4% de la population totale. Mais le rapport Milloz de 1997 l'estima plutôt à 11,2%, plus environ 1,5 millions d'immigrés clandestins. ... Mais l'immigration invisible, forme d'invasion non violente ou de "colonisation", se fait plus pernicieusement par les berceaux et le "droit du sol". 

... Pour assurer le remplacement des générations... chaque femme devrait avoir 2,1 enfants. En 1993, l'indice de fécondité était de 1,65 pour les femmes françaises et de 3,6 pour les femmes maghrébines (Indices calculés - Source INSEE 1993 in QUID 1995). Puisque tous les enfants d'étrangers naissant en France sont 'français', la conclusion est évidente, mais chut! Le lobby antiraciste a décrété qu'est 'raciste' celui qui l'exprime. D'où le silence des médias.

Son Rapport sur le coût de l'immigration (1990) n'ayant pas été réfuté mais ignoré, Pierre Milloz reprit son étude en 1997. Partant du dernier recensement (1990), il en actualisa les chiffres. Il en tira deux certitudes effrayantes:

1° L'immigration actuelle en France est une submersion: le nombre d'étrangers non naturalisés

est d'environ six millions cinq cent mille dont un million et demi de clandestins. Cette immigration est ruineuse: elle coûte à la France environ 280 milliards de francs par an. A quelque chose près, c'est le produit de l'imposition sur les revenus.
2° L'Etat qui devrait empêcher cette invasion ruineuse et destructrice non seulement ne fait rien en ce sens, mais il la cache systématiquement par le "tabou" et le mensonge statistique qui devient grotesque. Ainsi l'Education nationale annonce un nombre d'enfants inscrits (écoles et établissements assimilés) supérieur de 2% au nombre d'enfants officiellement recensés. Par la suite, la statistique de scolarisation fut supprimée.
 
En effet, il est manifeste que le Gouvernement ne veut pas savoir et ne veut pas que l'on sache à quel point la France est envahie.
 
Thierry Desjardins, grand reporter au Figaro, transgresse le tabou et citant des études non partisanes (INED, Institut National d'Etudes Démographiques et Conseil d'Etat), arrive à des conclusions équivalentes. Alors que le gouvernement n'estime la population étrangère qu'à environ 3,5 à 4 millions, il y aurait en France entre 6,3 et 7,5 millions d'étrangers sans compter bien sûr les "clandestins".
 
De son côté, le conseiller d'Etat Jean Morin arrive au chiffre de 9610000 immigrés auxquels il ajoute l'estimation d'un million de clandestins. Parmi ces étrangers, on estime qu'il y a 45% d'Africains. Enfin, Michèle Tribalat de l'INED a calculé en 1992 qu'il y avait en France 14 millions d'habitants qui sont immigrés ou enfants ou petits-enfants d'immigrés (Thierry Desjardins, Lettre au président à propos de l'immigration et de quelques autres sujets tabous…, Ed Fixot 1996, chap. 3 et 4, et particulièrement p. 77 à 79 et 96-97 et 110. Sur un autre ton, l'auteur traite aussi des graves questions du coût réel de l'immigration pour la France et du grave danger de l'islam devenu la deuxième religion chez la "Fille aînée de l'Eglise").
 
Cette immigration-invasion ne se voit pas dans la France rurale parce qu'elle n'a rien à y faire: pas de travail, pas de communautés fraternelles, pas de cités accueillantes, pas d'occupations divertissantes pour les "jeunes" désoeuvrés. Par contre, elle est évidente dans les banlieues des grandes villes. Ainsi à Montfermeil (Seine Saint Denis) où la Cité des Bosquets compte 95% d'immigrés, 73% de musulmans et… 45% de chômeurs. Ou au lycée des Tarterets à Corbeil (Essonne) qui ne compte que 35 "vrais petits gaulois" sur 800 élèves. Ou à Beaucaire (Gard) devenue franco-arabe avec 30% d'immigrés maghrébins qui y imposent leurs mœurs et leur culture.
 
… ENCOURAGÉE par nos dirigeants…
 
Tout cela nos dirigeants le savent: ils ont reçu les rapports des commissions d'enquêtes parlementaires qu'ils avaient demandés (surtout pour gagner du temps) et notamment en avril 1996 le Rapport Philibert. Dans celui-ci Jean-Pierre Philibert, le député UDF qui présidait la dernière en date de ces commissions, qualifie de "fantastique appel d'air" l'attribution de l'aide sociale du Revenu Minimum d'Insertion (RMI) et des soins gratuits aux immigrés "sans papiers" (=clandestins) qui traversent la frontière-passoire… et utilisent ce RMI pour acheter des femmes, leur faire des enfants et toucher d'autres allocations. Ubuesque….
 
… Mais pourquoi cette politique suicidaire chez ceux qui, a priori, sont ou devraient être les plus intelligents et les mieux informés de nos concitoyens? Parce que, pour assouvir leur ambition personnelle, ils se sont d'avance soumis à ceux qui détiennent les clés du pouvoir.
 
LES INTENTIONS ENNEMIES
 
1° La FRANC-MACONNERIE
 
Déjà en 1935, on trouvait les Loges associées à la maçonnique Ligue des Droits de l'Homme et aux représentants du Consistoire (juif) de France au sein d'un Comité pour la défense des droits juifs en Europe.
 
En 1948, le Grand Orient de France proposait la réunion d'une Assemblée constituante des peuples du monde. En 1950, il réclamait des organisations législatives, exécutives et judiciaires mondiales, mais le sentiment national s'y opposait encore. En 1959, la Franc-Maçonnerie imagina d'utiliser l'immigration massive comme élément destructeur de l'identité nationale. Apparemment, il s'agissait seulement d'abolir les barrières qui restreignaient les échanges internationaux, mais en réalité, on l'avouait, on voulait déjà "ouvrir les portes à de vastes migrations et en particulier, des pays blancs aux hommes de couleur". Ces "vastes migrations" ont donc été voulues.

En 1982, la revue du G.O.F Humanisme précise: "les notions de races, de frontières, de classes sociales doivent être abolies pour faire place à une intégration globale de l'homme dans un cadre universel". C'est en fait la grande révolution de l'époque contemporaine… dont le Grand Orient veut être acteur. On ira jusqu'à réclamer la "reconnaissance de l'égalité de toutes les civilisations, de toutes les réalisations artistiques…

Les pays d'Occident doivent cesser de considérer leurs valeurs et leur civilisation comme supérieures à celles des autres nations". Pour cela, "il faut que se mondialisent les consciences". La manipulation des médias et des esprits se fera par l'action occulte des Loges: "Nos Loges sont le moyen de la réalisation quotidienne de notre volonté d'universalisme" (Revues maçonniques citées par Jacques Ploncard d'Assac in Présent du 19.11.1986).
 
2° LES INTERNATIONALES ANTI-PATRIES
 
Derrière le paravent "écologiste" et "humanitaire" se cache le dessein d'hégémonie mondiale du pouvoir occulte dont la main agissante mais peu visible est celle des CFR (Council for Foreign Relations), Bilderberg et Trilatérale, déjà démaquées.
 
Par les objectifs du Bilderberg, nous trouvons la liberté d'immigration et d'émigration et la limitation de la souveraineté des Etats, qui serait déléguée à l'O.N.U. ou à tout autre gouvernement suprational" (Jacques Bordiot in Une main cachée dirige, faits et documents, La Librairie française – DPF 1976, p. 223).
 
Quant à la Trilatérale, résumons en trois points son rapport de 1993 "International migration challenges in a New Era": 1° L'Europe doit devenir une terre d'immigration mais 2° les règles de la démocratie doivent être respectées: il faut lutter contre l'immigration irrégulière et promouvoir l'intégration des immigrés; 3° il faut démocratiser le débat, informer l'opinion publique pour façonner un consensus (N.H. 24.4.1997) [Ainsi l'immigration sera le résultat d'une politique vraiment démocratique ce qui interdira toute contestation ultérieure. Quel piège astucieux!].
 
En 1998, dans Le Monde, Raymond Barre (de la Trilatérale) déclarait que "la disparité de pression démographique entre les deux rives de la méditerranée conduira fatalement à un flux migratoire vers les pays européens". L'immigration serait donc une fatalité? (Présent 25.1.1998). En somme, pour justifier l'immigration, il suffit à ces ennemis de la Patrie de maintenir la France en dépression démographique par l'hédonisme, la contraception et l'avortement. C'est ce que fit Simone Veil (elle aussi de la Trilatérale), par sa loi dépénalisant l'avortement. Celui-ci en 22 ans, a privé la France de plus de quatre millions de bébés qu'il fallut, fatalement, remplacer par des Africains (fatalement païens ou musulmans). En avril 1997, Madame Veil était nommée présidente du Haut Conseil de l'Intégration avec un budget de quatre milliards de francs. Le plan de la Trilatérale est en marche (Voir le rôle de ces "Internationales" ploutocratiques à propos des crises financières, économique, agricole... Leur "libéralisme" absolu cache assez bien un matérialisme tout aussi absolu et incompatible avec la civilisation chrétienne. Celle-ci doit donc être effacée. On trouvera le détail des thèses et actions de ces Internationales dans les ouvrages de Jacques Bordiot "Une main cachée dirige" et "Le Gouvernement invisible" (Ed. DPF 1974 et 1983); et dans la série d'articles de Christian Lagrave in Lectures Françaises, DPF, 1986).
 
3° Le MARXISME-GRAMSCISTE
 
4° La MINORITÉ TRES ACTIVE
 
C'est évidemment le cas de toutes les associations soit-disant "antiracistes" issues de la minorité très active du judaïsme français. Nous avons vu (chap. 11) quelles sont les origines particulières du MRAP et de la LICRA (ex-LICA) qui n'ont jamais cessé de combattre la préférence nationale en la prétendant "raciste". Il est désormais interdit de préférer sa patrie et ses compatriotes et nos tribunaux le prouvent par leurs jugements qui appliquent les lois promulguées à cette fin. Il est vrai que pour la Diaspora, le cosmopolitisme va de soi et elle ne peut que souhaiter le voir devenir une "valeur" universelle. En majorité attachés à Israël, patrie mythique où ni eux ni leurs pères ne sont nés, ces Français-là n'ont hélas que peud e choses en commun avec les héritiers de la France monarchique et catholique qui, depuis, quinze siècles, est la "Fille aînée de l'Eglise". Aun contaire, tout ce qui conteste et combat ce double héritage reçoit le soutien de leurs associations communautaires. Ainsi sont-ils en faveur de la "laïcité", de la Révolution, de la République, du collectivisme socialiste et de tous les internationalismes. A ces dispositions naturelles chez cette minorité active (quasi-oligarchique) s'ajoutent les influences de la franc-maçonnerie et du socialo-marxisme.
 
… Ces "princes de la terre" veulent donc que disparaisse l'identité chrétienne de la France. Parfois, ils l'écrivent très clairement comme Jacques Attali: "Si la France et l'Europe décidaient de s'affirmer comme un club chrétien, elles devraient se préparer à l'affrontement avec un milliard d'hommes, à une véritable guerre de civilisation avec, en prime, une guerre civile" (Jacques Attali, issu du monde juif, polytechnicien, énarque, philo-communiste, ex-conseiller spécial de feu François Mittérand, ex-président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), in Le Monde du 4.3.1997 cité par Yves Chiron in Controverses N° 107, avril 1997).
 
Et pour que l'on comprenne bien son objectif, M. Attali n'hésite pas à donner à la France une nouvelle identité: "La France en raison de ses choix géopolitiques antérieurs, est une nation musulmane; l'Islam est la religion de plus de deux millions de citoyens français et du tiers des immigrés sur son sol. Il serait sage de faire le choix inverse et d'assumer firèrement notre dimension musulmane" (On pourrait opposer à Jacques Attali que sa religion est justement, avec l'islam, celle qui défend avec outrance la pureté de la race en prohibant tout mariage mixte; qu'elle impose aux étrangers l'assimilation (Genèse 17, 12-13; Exode 12,48) et l'obéissance à la loi juive (Ex. 12,49) mais elle permet aux Juifs de réduire ces étrangers en esclavage (Lévitique 25, 44-45) et de leur interdire certaines choses (Lév. 22, 10 et Ezéchiel 44, 9). Il est même sage de s'en méfier: "N'introduis pas n'importe quel homme dans ta maison car nombreux sont les pièges du trompeur… Admets-tu chez toi un étranger? Il te renversera au milieu du désordre et il t'éloignera de tes propres biens" (Siracide 11, 31 et 36). Mais nous pouvons aussi considérer qu'ayant accueilli Attali et consorts chez nous, ils nous traitent en étrangers; Tartuffe n'avait-il pas chassé son hôte de chez lui?)…
 
… Mais qu'allons-nous devoir faire de la Sainte de la Patrie? De notre Sainte Jeanne d'Arc qui écrivait aux Anglais: "Allez-vous-en!"
 
Et l'ÉPISCOPAT de FRANCE?
 
… Sans doute la plupart de nos évêques… se sont-ils trompés eux-mêmes en voulant ouvrir l'Eglise au monde plutôt qu'en convertissant le monde au Christ-Roi en qui il fallait tout restaurer. … Omnia instaurare in Christo écrivait Saint Pie X dans Notre Charge apostolique. Mais à cause de sa nouvelle théologie, l'Eglise conciliaire ne veut plus convertir ni vraiment évangéliser; elle veut dialoguer. Et avec tout le monde sauf avec ceux qui lui démontrent qu'elle se trompe quant à l'immigration. On verra le pourquoi de cette "exclusion" dans les chapitres suivants.
 
Une SOCIÉTÉ PLURI-ETHNIQUE
 
Une SOCIÉTÉ PLURI-CULTURELLE
 
Depuis un demi-siècle, cette invasion pluri-ethnique engendre une société pluri-culturelle. Notre civilisation gréco-latine et chrétienne est confrontée ici, chez nous, à des "cultures" barbares (au sens antique du mot) où, par exemple, la polygamie et les mutilations sexuelles sont normales; où le viol et le rapt de femmes sont permis s'ils s'exercent sur des "tribus" étrangères par le sang ou la religion. …
 
… En juin 1985, le Grand Orient de France en colloque avec la Ligue des Droits de l'Homme publiait le communiqué suivant où l'on lisait: "La disparition de civilisations spécifiques semble marquer le cours de l'histoire. Ce colloque se donne pour but de convaincre que l'avenir de la société humaine sera pluri-ethnique et multicurel" (Alexis Arette in Les Damnés de la terre, éd. Flambeau 1994, p. 187). Nous y voilà! Ces initiés feignaient de constater une tendance historique alors qu'ils y travaillaient depuis plus d'un demi-siècle.
 
CONCLUSION: LA SOCIÉTÉ EST DÉSAGRÉGÉE
 
Où nous mène l'immigration actuelle? C'est évident: au chômage, à la généralisation de la délinquance dans les cités avec croissance de la criminalité; à leurs conséquences qui forment le cercle vicieux: désordre, appauvrissement, émeutes, insurrection, misère, qui à leur tour engendrent la guerre civile. Faute de résoudre le problème de l'immigration – surtout musulmane qui est inassimilable – nous aurons l'explosion d'un djihad qui permettra avec la bénédiction d'Allah, de piller, de violer, de réduire les chrétiens en dhimmitude (servitude) et transformera la France en un autre Liban.
 
Par l'immigration, nos nations chrétiennes sont en cours d'invasion physique voulue et subreptice, d'extinction naturelle par dénatalité, et d'effondrement moral par métissage culturel et religieux.
 
Les causes s'enchaînent: l'idéalisme philosophique et le libéralisme religieux, politique et économique ont engendré les principes révolutionnaires et la démocratie qui a confisqué le pouvoir. Nos dirigeants (choisis par nous) et nos pasteurs aveuglés et dévoyés, ont trahi la nation en se soumettant à ses ennemis. Avec la tyrannie et l'instabilité, fièvre des révolutions, le manque total de grands hommes que le cardinal Pie appelait la décadence et la nullité des hommes, voilà le châtiment suprême des sociétés qui ont rejeté le Christ-Roi. Nos actes nous suivent.

(Paul Chaussée, Miracle et message du Saint Suaire, Editions Ulysse, Bordeaux 1999, p. 151-163).
Partager cet article
Repost0

commentaires