Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 12:34
Je voudrais démystifier un article come4news qui s'il énonce quelques vérités politiquement incorrectes car "antisémites" et donc blasphématoires... justiciables des "tribunaux", n'en énonce pas moins une conclusion confondante de naïveté.

Je cite: "[S]ur 100 personnes passant à la TV Française, 50 sont des Juifs sionistes, 30 des néosionistes non Juifs, et 20 d'origine diverse. C'est grave pour la démocratie ! Il faut exiger l'égalité républicaine...au nom de l'équité, tout simplement ! 

La France n’est plus un pays libre ; c’est un état totalitaire... [U]n groupe a fait main basse sur la télévision, et sur de nombreux médias, les accaparant au détriment de la pluralité républicaine. En clair, cela signifie que les Français ne peuvent plus se faire leur opinion librement sur une question donnée. A leur insu, la réponse leur est imposée, à sens unique. Ce scandale, il faut le dénoncer, j’appelle les internautes à faire circuler cet article, ou mieux, à le reproduire dans leur blog ou sur leur site. Il y va de la liberté, de la démocratie. L’enjeu, finalement, n’est pas seulement national, il est mondial. Internautes, mobilisons-nous pour sauver la liberté d’information et donc la démocratie" [
Suite come4news]

Si le fond est vrai, indéniable, la conclusion est plutôt confondante de naïveté. 

En effet, le "libéralisme", la "liberté" & la "démocratie" sont les facettes d'une même idéologie sectaire que la même communauté cherche par tous moyens et toute force à imposer au monde depuis deux siècles.  "La devise 'Liberté, égalité, fraternité'. La secte la fait retentir partout, elle a obtenu de la faire inscrire sur les édifices publics, sur les monnaies, sur tous les actes de l'autorité législative et civile. Cette formule dit le franc-maçon Malapert dans un de ses discours aux loges (Chaîne d'Union, 1874, p. 85), fut précisée vers le milieu du siècle dernier (XVIIIe) par Saint-Martin [fondateur juif de l'illuminisme français]. Tous les ateliers l'ont acceptée, et les grands hommes de la Révolution en ont fait la devise de la République française. 'Liberté, égalité, fraternité, ces trois mots disposés dans cet ordre, dit le F-M Malapert, indiquent ce que doit être une société bien réglée', ce qu'elle sera, lorsque le contrat social sera arrivé à ses dernières conséquences, aura porté ses derniers fruits.
Weishaupt (juif allemand fondateur de l'Illuminisme) et les siens ont dit ouvertement ce qu'ils prétendent tirer de cette formule (Liberté, Egalité) : d'abord l'abolition de la religion et de toute autorité civile, puis l'abolition de toute hiérarchie sociale et de toute propriété" (Henri Delassus, La Conjuration antichrétienne, Le Temple maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l'Eglise catholique, 1910, rééd. Expéditions Pamphiliennes 1999, p. 256).

L'appel de l'article ci-dessus à se mobiliser pour sauver "la liberté" d’information et donc "la démocratie" doit être relayé, mais nuancé et expliqué avec l'historique des notions de "libéralisme", "liberté" et de "démocratie". Par contre, il est certain que la même Secte, la même Communauté, après s'être servi de la presse et de la "liberté de penser" (entre guillemets!) pour exciter furieusement les passions utiles à ses desseins, avait prévu de longue date de la noyauter et de la museller définitivement.

Au final, je reformulerai l'appel ainsi : "Internautes, mobilisons-nous pour sauver les libertés (au pluriel), le Roi vite!"

Lire aussi:

- Weishaupt et les sites anti-conspirationnistes
-
L'imposture de la devise "Liberté Egalité Fraternité" 
-
La franc-maçonnerie et le projet de domination mondiale du Pouvoir occulte
-
Liberté, Egalité, Fraternité... ou la mort!
-
Le mensonge de la "Liberté" : la corruption de la liberté par les libéraux 
-
L'imposture démocratique
-
Le pouvoir de l'argent dans nos démocraties  
-
1789 Une aristocratie en chasse une autre, naissance de la bourgeoisie d'affaires et de l'Argent-Roi, la ploutocratie
- Une "liberté de penser" à sens unique au service de la Secte
- La monarchie française d’Ancien Régime était bien plus 'parlementaire' que ne l’est notre régime néo-présidentiel actuel
Partager cet article
Repost0

commentaires