Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 12:01
Il aura fallu attendre une tragédie, le viol et le meutre horrible d'une femme d'un officier de marine pour que le gouvernement Prodi réagisse enfin et décrète l'expulsion immédiate des immigrés délinquants. Âmes sensibles s'abstenir de la lecture de cet article du Figaro. Les collabos vont payer cher leurs trahisons le jour de la libération. Les Italiens, eux, perdent patience.

"Le Conseil des ministres a promulgué un décret d'application immédiate donnant pleins pouvoirs aux préfets pour organiser le rapatriement des sujets violents.
 
DES CENTAINES de Roumains devraient bientôt être expulsés pour motif d'ordre public. Les préfets sont chargés d'exécuter les mesures d'éloignement, qui devraient commencer dans les tout prochains jours. Elles concernent les ressortissants immigrés posant un problème de sécurité.  

Tout est parti d'un fait divers brutal qui a suscité une profonde horreur en Italie. Mardi, vers 20 h 45, Giovanna Reggiani (47 ans), épouse d'un capitaine de vaisseau occupant de hautes fonctions à l'amirauté, était agressée à sa descente de train au retour de Rome. Les abords de la gare de banlieue où a eu lieu l'agression, à Tor di Quinto, en font un lieu sordide, mal éclairé, avec une méchante route défoncée qui longe un campement de Tsiganes. L'un d'eux, Nicolae Romulus Mailat (24 ans), venu en Italie après avoir purgé trois ans de prison dans son pays, l'a sauvagement attaquée, dévalisée, rouée de coups et emmenée dans sa baraque pour la violer avant de jeter son corps dénudé dans un ravin proche. C'est une femme tsigane témoin de la scène qui a alerté un conducteur d'autobus. Les policiers ont retrouvé le sac et les effets personnels de Giovanna dans la baraque. Nicolae avait le visage couvert du sang et des griffures d'ongles de sa victime. Giovanna est morte jeudi soir après deux jours de coma.
 
Le premier à réagir a été Walter Veltroni. Prenant de court le gouvernement, le leader du Parti démocratique a convoqué à la hâte, mercredi en début d'après-midi, une conférence de presse pour réclamer le rapatriement forcé des éléments violents : « Je le répète depuis des mois. Avec la législation en vigueur, ni la police ni les maires ne peuvent faire face à l'urgence. »
  
« Il faut des mesures d'urgence, sous peine de rester impuissants », a lancé Walter Veltroni. Mercredi, le Conseil des ministres a promulgué un décret d'application immédiate donnant pleins pouvoirs aux préfets pour organiser les expulsions des sujets violents. Dans la foulée, le chef de l'État, Giorgio Napolitano, a ratifié le décret promulgué hier au Journal officiel. Pour le chef de la police, Antonio Manganelli, des milliers de Roumains et de Roms sont passibles d'expulsion. Les premières mesures de rapatriement forcé devraient en concernaient 1 500." (Le Figaro, Rome veut expulser les immigrés délinquants, 03 novembre 2007).

Dans le même temps, en réplique au viol, Bafweb indique: "
Viol: Les Romains se jettent sur les Roumains": "Sans doute fatigués de l’impuissance de la gausce en matière d’immigration une dizaine d’Italiens cagoulés ont agressé des ressortissants roumains avec des bâtons. -> 

"Voilà ce qui arrive à coup sûr quand on en prend aucune mesure préventive. Et la première mesure à prendre c’est l’arrêt de l’immigration de peuplement et le droit d’expulser séance tenante les criminels étrangers".

Add. Dépêche AFP - Italie: crainte d'une vendetta anti-Roumains après une agression mortelle, 03/11/2007 13:40
"Trois Roumains - âgés de 29, 34 et 47 ans - ont été attaqués à coups de bâtons, de couteaux et de barres de fer par un groupe de huit à dix hommes, encagoulés et casqués, vendredi soir dans le parking d'un supermarché du sud-est de la ville où des étrangers ont l'habitude de bivouaquer.
Les blessés, dont l'un grièvement, sont au nombre de trois … Les agresseurs, qui ont réussi à s'enfuir, sont italiens, selon les témoignages recueillis par les carabiniers. Tous les médias font le lien entre cette attaque et l'agression mortelle dont a été victime une femme de 47 ans ans mardi à Rome. ... La presse évoque une "expédition punitive".
"Nous devons empêcher que ce tigre terrible, qu'est la haine xénophobe, la bête raciste, sorte de sa cage", a déclaré le ministre de l'Intérieur dans l'interview à La Repubblica, pour justifier l'adoption en urgence mercredi d'un décret facilitant l'expulsion d'étrangers". 

Questions: qui a permis que sorte cette "bête raciste" en créant l'immigration-invasion? Qui a créé ce "racisme"?... Et à qui profite le crime?... 
Partager cet article
Repost0

commentaires