Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 09:50

"La révolution, c'est d'abord une rupture". Qui a prononcé cette phrase sur la "rupture", Nicolas Sarkozy, François Fillon

Non, François Mittérand lors de son discours pour son élection au secrétariat du parti socialiste le 13 juin 1971. Umps, vous avez dit umps?

Video
http://www.youtube.com/watch?v=sF3czFuV5Kk&eurl=http://www.bafweb.com/2007/11/01/france-miterrand-et-socialisme-1971/

La rupture, je le rappelle est un mot inventé par un de leurs ancêtres révolutionnaires et franc-maçon Rabaut-Saint-Etienne qui avait dit... à la tribune de la Constituante: "Pour rendre le peuple heureux, il faut le RENOUVELER, CHANGER ses idées, CHANGER ses lois, CHANGER ses moeurs, CHANGER les hommes, CHANGER les choses, tout détruire, oui, tout détruire, puisque tout est à recréer"... (Rabaut-Saint-Etienne cité in Henri Delassus, La Conjuration antichrétienne, Le Temple maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l'Eglise catholique, 1910, réed. Expéditions pamphiliennes 2007, p. 280).

Voilà ce que la 
franc-maçonnerie se propose d'obtenir, par la Révolution" (Henri Delassus, ibid., p. 280).

La conjuration antichrétienne des francs-maçons et illuminés de Bavière: 3 volumes réunis en un seul recomposé informatiquement


Avec Sarközy, le candidat de la "RUPTURE", la filiation idéologique avec le programme de Rabaut-Saint-Etienne est frappante. 

Nous ne sommes donc pas dans la "rupture" mais dans une pleine CONTINUITE (!), une continuité idéologique avec la Révolution: le système qui se remplace par lui-même en quelque sorte... Ou l'alternance unique... Belle manipulation en tous les cas, et chef d'oeuvre de subversion intellectuelle s'il en est! Le tout relayé en choeur  par "les media"... "contre-pouvoirs" paraît-il...

Partager cet article
Repost0

commentaires