Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 14:33
23/09/2007 12:14
CITE DU VATICAN, 23 sept 2007 (AFP) - Le pape loue la solidarité, critique la logique "dominante" du profit


Le pape Benoît XVI a fait l'éloge dimanche de la solidarité et a dénoncé la "logique dominante du profit", qui augmente les inégalités, au cours de sa visite au diocèse de Velletri, à une trentaine de km au sud-est de Rome.

"La logique du profit, si elle est dominante, augmente l'écart entre les pauvres et les riches et (entraîne) une utilisation catastrophique de la planète", a dit le pape au cours de la cérémonie religieuse dans la cathédrale du diocèse qui fut le sien avant qu'il ne soit élu successeur de Jean Paul II.

"Lorsque la logique dominante est en revanche celle du partage et de la solidarité, il est possible d'invertir la route et de l'orienter vers un développement équitable pour le bien commun de tous", a-t-il ajouté.

"Au fond, il s'agit de décider entre égoïsme et amour, entre justice et malhonnêteté, en définitive, entre Dieu et Satan", a affirmé Benoît XVI.

"La vie est toujours un choix: entre honnêteté et malhonnêteté, entre fidélité et infidélité, entre égoïsme et altruisme, entre le bien et le mal", a poursuivi le pape.

"Une décision fondamentale est donc nécessaire, le choix entre la logique du profit comme critère ultime de nos agissements et la logique du partage et de la solidarité", a conclu Benoît XVI.

Le pape a profité de la visite à son ancien diocèse pour offrir aux fidèles une colonne de bronze haute de 4 mètres qui lui avait été offerte il y a un an, lors de son voyage en Allemagne, par cent communes bavaroises qui voulaient ainsi marquer le déplacement du souverain pontife dans son pays natal et son 80e anniversaire, le 16 avril 2007.

Le souverain pontife est revenu sur la doctrine sociale de l'Eglise deux heures plus tard, au cours de la prière de l'Angélus qu'il a célébré à Castel Gandolfo, la résidence estivale des papes dans les environs de Rome.

"L'argent n'est pas +malhonnête+ en soi, mais plus que toute autre chose il peut enfermer l'homme dans un égoïsme aveugle. Il s'agit donc d'opérer une sorte de +conversion+ des biens matériels: au lieu de les utiliser uniquement pour son propre intérêt il faut penser aussi aux besoins des pauvres", a dit le pape.

"Le profit est naturellement légitime et, appliqué avec mesure, nécessaire au développement économique", a poursuivi Benoît XVI.

"La logique du profit et celle de la distribution équitable des biens ne sont pas contradictoires l'une avec l'autre pour peu que leur rapport soit bien ordonné", a-t-il assuré.

"La doctrine sociale catholique a toujours soutenu que la distribution équitable des biens est prioritaire", a-t-il tenu cependant à rappeler, évoquant les propos de son prédécesseur qui a estimé que "le capitalisme ne doit pas être considéré comme le seul modèle valide d'organisation économique".

Partager cet article
Repost0

commentaires