Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2007 4 13 /09 /septembre /2007 12:53

RIVAROL Via Novopress.info

En octobre dernier, le très sérieux journal médical britannique The Lancet, se fondant sur les conclusions de l’université John-Hopkins de Baltimore et du Massachusets Institute of Technology (le célèbre MIT, qui a founi tant de Prix Nobel) évaluait à 650 000 le nombre des Irakiens tués depuis le début de l’invasion américaine en avril 2003, dont 601 000 à la suite de blessure par balle (voir RIV. du 20/10/06), soit un taux de mortalité de 13,3 pour mille habitants par an contre 5,5 pour mille auparavant. Si cette estimation est exacte, elle prouverait avec éclat que l’administration Bush, responsable en trois ans et demi de 650 000 morts, a largement égalé le “sinistre bilan” établi par “Saddam-Hitler” en 24 ans de règne. Mais Kouchner, seul socialiste à avoir applaudi l’agression et regretté que la France, devenue “américanophobe”, se soit désolidarisée de ses chers et grands alliés, n’en a cure, de même que Nicolas Sarkozy qui, lui aussi, avait déploré “l’arrogance française”.

Partager cet article
Repost0

commentaires