Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2022 5 02 /09 /septembre /2022 20:45

Jésus est-il Dieu ? S'est-il dit Dieu ? Qu'en disent les Saintes Ecritures ? Réponse aux Juifs, Musulmans et ''Témoins de Jéhovah''...

Il existe dans la Sainte Bible de nombreux versets indiquant la divinité du Christ : dans l'Ancien Testament, Isaïe 48 : Dieu dit : "C'est Moi, Moi qui suis le Premier, C'est aussi Moi Qui suis le Dernier." Or, Jésus dans le livre de l'Apocalypse chapitre 22 dit : "Je suis l'Alpha et l'Oméga, le Premier et le Dernier, le commencement et la fin."

 

Jésus est le Dieu "JE SUIS" de l’exode 3, 14 : "Dieu dit à Moïse : "JE SUIS CELUI QUI SUIS. En Jn 8,28 Jésus dit "... vous connaîtrez que Je Suis". En Jean 8,57-58, Jésus dit: "Avant qu'Abraham fût, JE SUIS." En Jean 12,19 : "Je vous le dis à présent avant que l’événement n’arrive afin que lorsqu’il arrive vous croyiez que Je Suis". En Jn 13, 19-20 "...afin que lorsque l'événement arrive, vous croyiez que Je Suis."

Et en Jean 12, 46 "Moi la lumière, je suis venu dans le monde afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres".

 

Personne ne conteste que Jésus fut, au moins, un très grand mystique, l’initiateur d’un courant spirituel remarquable. Or, jamais nous le voyons se reconnaître pécheur. Lui, si humble, dit un jour à ses auditeurs: "Qui de vous me convaincra de péché?" (Jean 8,46). Comment se fait-il que cet homme qui avait un si grand sens de Dieu ne se soit pas reconnu pécheur devant Lui? C’est que Dieu et Jésus sont un.

 

Tite 2,13 écrit : ''attendant la bienheureuse espérance et l'Apparition de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur, le CHRIST JESUS''.

 

Colossiens 2,9 : "Car en lui habite corporellement toute la Plénitude de la Divinité". Colossiens 1,15 "Il est l'Image du Dieu invisible, Premier-Né de toute créature"

 

2 Pierre 1,1 "notre DIEU et Sauveur Jésus Christ".

 

1 Jean 5,20 Jésus-Christ …. "lui est le Véritable, IL EST DIEU et la vie éternelle."

 

Dans l'Ancien Testament, le prophète Jérémie 17.10 écrit : "Moi, le Seigneur, qui pénètre les cœurs et qui scrute les reins, afin de rendre à chacun selon sa conduite, selon le fruit de ses actes." Or, dans le Nouveau Testament, Jésus dit dans Apocalypse 2,23 "Toutes les Églises reconnaîtront que moi, je suis celui qui scrute les reins et les cœurs, et je donnerai à chacun de vous selon ses œuvres." Or, qui scrute les reins et les cœurs si ce n'est Dieu ?

 

Réclamer pour soi l'adoration est un péché puni de mort. (Actes 12 v 21 à 23). Or, Jésus n’a jamais refusé ni ne s’est opposé à l’adoration qui Lui est due, signe très clair de sa divinité :

 

Les mages d’Orient (Matthieu 2, 2) : "Ou est le Roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son astre à l’Orient et nous sommes venus lui rendre hommage" ; le lépreux (Matthieu 8, 2) : "un lépreux s’approcha et, prosterné devant lui disait : seigneur si tu le veux tu peux me purifier" ; l’aveugle de Jean 9.1/38 L’homme dit : "Je crois, Seigneur" et il se prosterna devant lui. ...; Jaïrus le notable dont la fille est morte, "prosterné devant Jésus il lui disait : viens lui imposer la main et elle vivra" (Matthieu 9, 18). Or seul Dieu ressuscite les morts. La Cananéenne (Matthieu 15, 25) : "la femme vint se prosterner devant lui : seigneur dit elle, viens à mon secours" ; Marie-Madeleine et Marie (Matthieu 28, 9); Les disciples l’adorèrent également (Matthieu 28, 9 ; Luc 5 , 8 ; 24, 52). Jésus revendique le droit d'être Dieu lorsque, entre autres, Il accepte l'adoration de Thomas en Jean 20,28 : Lorsque Thomas voit Jésus ressuscité, il se rend enfin compte de la vrai nature du Christ : "Thomas lui répondit : 'mon Seigneur ET mon Dieu !' et Jésus l'approuve en répondant : "parce que tu as vu, tu as cru. Heureux ceux qui, sans avoir vu, ont cru."

 

Des fouilles archéologiques conduites récemment sur le site d'un camp légionnaire à Meggido, en Samarie, ont mis au jour un local associatif utilisé par un groupe de soldats chrétiens entre 230 et 250, avec une table eucharistique dédiée à 'JESUS CHRIST DIEU'. (Source : Y. TREPPER et L. Di SEGNI, A Christian Prayer Hall of the Third Century, Jerusalem, Israrel Antiquities Authority, 2006, in Marie-François BASLEZ, Comment les Chrétiens sont devenus catholiques, Texto Lonrai 2021, p . 29.)

 

Lors des premiers siècles, "la divinité du Christ n'était jamais mise en doute, ainsi que l'atteste l'enquête menée par gouverneur romain en 112 sur les célébrations des chrétiens de Bithynie (Lettre rapport à l'empereur Trajan de Pline le Jeune, Lettres 10 n°96 qui explique que les chrétiens rendaient un culte à Jésus "comme à un Dieu" dès le lever du soleil...)" (Marie-Françoise BASLEZ, ibid. p. 103.)

Partager cet article
Repost0

commentaires