Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2022 7 06 /03 /mars /2022 14:08

La journaliste Anne-Laure Bonnel à Donetsk dans le Donbass (Ukraine) a réalisé un film censuré par les médias mainstream (France Télévisions, Arte, M6).

"Regardez cette émission de 2014, je l'ai mise sur mon mur Facebook, où en pleine heure d'écoute on appelle à décimer 1,5 millions de populations qui se trouvent ici", dit-elle, dans cette video dans le Donbass, à 60 kms de Donetsk. 

 

"On vous le rappelle à chaque video. Ce conflit dure depuis huit ans.

 

"Cela n'a pas commencé la semaine dernière. Depuis le mois de juillet 2014, l'aviation ukrainienne a pilonné sa population, à Lougansk et à Donetsk (Donbass / Ukraine). J'avais mis des videos; J'appelle tous les journalistes à 'fact-checker' (vérifier).

 

[Note du Blog Christ Roi. Entre 2014 et 2020, la guerre de Porochenko contre le Donbass a causé plus de 13000 morts pour l'ensemble : 13 000 morts selon l'ONU (4 100 forces ukrainiennes, 5 650 de groupes armés pro-russes, 3350 civils). (Wikipedia) Le décompte s'arrête à 2020 mais le nombre de morts a vraisemblablement continué d'augmenter, dans des proportions inconnues par la presse en Occident, les bombardements des villes ukrainiennes ayant continué jusqu'à la veille de l'intervention russe, le 24 février dernier.]

 

"Je ne prends pas partie, mais je suis du côté des civils, comme la Croix-Rouge", précise la journaliste Anne-Laure Bonnel.

 

"Regardez cette émission de 2014, je l'ai mise sur mon mur facebook, où en pleine heure d'écoute on appelle à décimer 1,5 million de personnes qui se trouvent ici", explique-t-elle.

 

"Les gens (ici) n'en peuvent plus. Vous imaginez ce stress (des populations russes du Donbass) pendant huit ans ? Les Accords de Minsk (qui demandaient l'arrêt des opérations armées. Ndlr.) n'ont jamais été respectés. L'OSCE était sur place, ils se sont barrés il y a deux jours. Ce n'était pas compliqué de constater ce qu'il se passait ici tout de même. Et peut-être que cette guerre aurait-elle pu être évitée. Il faut essayer de comprendre avant de s'indigner, essayer de comprendre pour savoir ce qu'il se passe. Alors dans les talk shows, essayez de retrouver ces images de l'aviation ukrainienne, de l'armée ukrainienne, les pilonnages, les émissions où l'on appelle à éradiquer. Human Right Watch a fait son boulot et déjà expliqué qu'il y avait des exactions; Amnesty International a parlé des exactions des deux côtés, du côté de Kiev ou du côté des séparatistes : les gens ont eu des oreilles coupées, etc. Ce n'est pas des rumeurs. Cela a été notifié par Amnesty International. Retrouvez ces dossiers. 2014, 2015, 2016, cela existe sur internet. Si vous cherchez vous trouverez", ajoute-t-elle.

 

"J'avais mis des photos depuis 2015. Tout le monde m'a refusé le film. J'ai appris que certaines personnes m'avaient demandé pourquoi les Russes avaient repris mon projet. France Télévision a refusé mon projet. Personne n'a voulu le diffuser. Amnesty International l'a effacé de ses fichiers après l'avoir sélectionné. Pendant un mois j'ai eu la presse, et après plus personne ne m'a posé de questions. Personne n'a voulu que ce film soit diffusé. Je l'ai proposé à France Télévisions, à Arte, M6, etc. Personne ne m'a répondu", termine-t-elle.

 

Source video : GloriaTv

Source video : GloriaTv

Le reportage censuré de 2015 d'Anne-Laure Bonnel sur la guerre au Donbass est diffusé sur GloriaTv - 06/03/2022 :

Partager cet article
Repost0

commentaires