Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2021 7 28 /11 /novembre /2021 18:51

Une campagne de vaccination massive contre l'hépatite B a eu lieu en 94/98. Résultat : un grand nombre de scléroses en plaques dues à ce vaccin; Sanofi condamné en 2010. (France 3)

 

En 2018 Busyn a ajouté ce même vaccin dans les 11 obligatoires pour les bébés. 

 

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH)... a estimé en 2020 que la justice française n’avait pas violé le droit de Sanofi à un procès équitable quand elle avait condamné la société à indemniser une femme souffrant de sclérose en plaques après un vaccin contre l’hépatite B. (Source) L'affaire concerne la responsabilité de Sanofi à l'égard d'une femme, née en 1972, qui avait dû se faire vacciner contre l'hépatite B lorsqu'elle était élève infirmière. En 1993, elle déclara une sclérose en plaque, puis en 1999 la maladie de Crohn et enfin, en 2004, une polymyosite, maladie rare qui entraîne une inflammation musculaire. La jeune femme a d'abord fait condamner l'Etat à lui verser plus de 650.000 euros et une rente annuelle de près de 11.000 euros. Elle a ensuite, en 2005, assigné Sanofi Pasteur devant le juge civil pour obtenir réparation en raison de l'aggravation de son état. Le TGI de Toulouse, puis la cour d'appel de Toulouse ont jugé cette action recevable et fait courir la prescription à partir de la consolidation du dommage. La cour de Cassation a rejeté les pourvois de Sanofi. Finalement, en 2015, le TGI de Toulouse condamna Sanofi à verser à la malade près de 10.000 euros ainsi qu'une rente annuelle de 5.500 euros. (Ouest France)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires