Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 septembre 2021 6 18 /09 /septembre /2021 08:18
https://bles.com/mundo/suecia-aprueba-ley-para-indemnizar-a-quienes-sufran-lesiones-por-la-vacuna-del-virus-chino.html

https://bles.com/mundo/suecia-aprueba-ley-para-indemnizar-a-quienes-sufran-lesiones-por-la-vacuna-del-virus-chino.html

La Suède a approuvé le 9 septembre 2021 un projet de loi qui propose une indemnisation de l'État pour les dommages causés par le vaccin expérimental contre le Covid-19. De plus, les personnes ayant subi des blessures dues à la vaccination avant la date d'approbation de la loi seront indemnisées rétroactivement.

 

Selon un communiqué du ministère suédois des Affaires sociales, la loi entrerait en vigueur en décembre de cette année et à travers elle, l'État suédois assumera la responsabilité et garantira que les personnes blessées par le vaccin approuvé pour une utilisation d'urgence contre COVID-19, recevront une indemnité équivalente à d'autres déjà en vigueur qui sont accordées pour des dommages-intérêts de nature pharmaceutique.

 

La ministre suédoise des Affaires sociales, Lena Hallengren, a déclaré que le gouvernement indemnisera dans les cas où le vaccin n'est pas couvert par l'assurance des produits médicaux ou si l'argent de l'assurance des produits médicaux n'est pas suffisant.

 

En décembre 2020, le Conseil de l'assurance maladie, qui examine si une blessure médicamenteuse est indemnisable ou non, a décidé de limiter la responsabilité des assurances pour les blessures en série causées par le vaccin Covid-19, créant ainsi une faille pour indemniser les personnes blessées dans ces circonstances. 

 

Les blessures en série sont celles dans lesquelles plusieurs personnes subissent le même type de blessure, selon ce que précise le communiqué du ministère.

 

"En raison de la limitation de l'assurance pharmaceutique, la protection pour les éventuels dommages sériels causés par les vaccins COVID-19 est plus faible que pour les autres médicaments", a déclaré le ministre Hallengren, notant la nécessité de promulguer cette loi pour que l'État complète l'assurance pharmaceutique à cet égard.

 

Le communiqué informe également que la loi sera appliquée rétroactivement, c'est-à-dire qu'elle sera accordée aux personnes qui ont été blessées par le vaccin, avant son entrée en vigueur.

 

Pour garantir les fonds nécessaires qui pourraient être requis pour une telle compensation, le gouvernement suédois a proposé que dans le budget pour 2022, 10 millions de couronnes suédoises (l'équivalent approximatif de 1 159 443 dollars) soient alloués.

 

Mais pour la grande majorité des pays, il n'y a pas de réponses aux réclamations pour blessures dues aux vaccins expérimentaux Covid.

 

À cet égard, l'avocat du cabinet Maglio Christopher & Toale de Sarasota, en Floride, a déclaré à Reuters en juin dernier que si son cabinet a représenté de nombreuses personnes blessées par des vaccins, le vaccin COVID est une affaire différente et que, face à des blessures liées à des vaccins Pfizer, Moderna ou Johnson & Johnson, vous n'avez pratiquement "aucune chance". 

 

Sur le site Web du cabinet d'avocats 22, il y a un message décourageant pour les clients potentiels qui pensent avoir une blessure due au vaccin COVID.

 

"Notre cabinet d'avocats a conclu qu'il n'y avait rien que nos avocats puissent faire pour vous aider de manière significative", a écrit le cabinet.

 

Pendant ce temps, Renée Gentry, directrice de la Vaccine Injury Litigation Clinic à la George Washington University School of Law, a déclaré que les plaignants du vaccin Covid n'ont que deux droits :

 

"Ils ont le droit de porter plainte", a-t-il déclaré. "Et ils ont le droit de perdre."

 

Source : https://trikooba.com/suecia-aprueba-ley-para-indemnizar-a-quienes-sufran-lesiones-por-la-vacuna-del-covid-19/

https://bles.com/mundo/suecia-aprueba-ley-para-indemnizar-a-quienes-sufran-lesiones-por-la-vacuna-del-virus-chino.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

X
Nous savions déjà que les laboratoires avaient signé une clause de non-responsabilité, c'était connu. Ceux qui se sont fait vacciner volontairement doivent donc assumer leur choix.
Par contre, tous ceux qui sont contraints de se faire vacciner pour exercer leur métier, pour continuer leur études ou pour d'autres raisons majeures devraient attaquer les instances qui ont exercé cette contrainte.
Répondre