Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 17:04

Charles Sannat publie un édito (extrait-ci-dessous) qui donne un éclairage historique sur une note des renseignements.

 

Contrairement au tweet de BfmTv, le mouvement n'est pas "anti-vaccin" mais anti-passe sanitaire tout court puisque se trouvent dans les manifestations toutes les catégories de la population, des non vaccinés aux vaccinés eux-mêmes qui ont reçu le vaccin mais qui n'acceptent pas la mise en place d'une société à deux classes, les citoyens qui conserveraient tous leurs droits (sous réserve de masques, confinements, et couvre feu) et les sous-citoyens qui n'auraient droit à plus de vie sociale du tout.

Passe sanitaire : les services de renseignements inquiets. Source: twitter.com/BFMTV/status/1417421721804709888?s=20

Passe sanitaire : les services de renseignements inquiets. Source: twitter.com/BFMTV/status/1417421721804709888?s=20

Selon la note des renseignements, elle (la contestation) se distingue tant par la diversité de ses participants (des retraités, des familles, des membres du personnel soignant, ...) que par son ampleur. (CNews)

 

Extrait de l'édito de Charles Sannat :

 

Comme vous le savez, je considère que la non-violence est un principe fondamental à suivre dans les luttes sociales, car il faut gagner le cœur de la population pour gagner la victoire finale et côté cœur, le déficit de la macronie est une évidence que même la propagande digne de la Pravda de nos grands médias ne peut pas cacher.

 

C’est pour cela que le boycott des lieux où le pass sanitaire est exigé doit être total.

 

En effet, tous les non-vaccinés peuvent accéder à ces lieux sur présentation d’un test PCR. Boycottez tous ces endroits systématiquement. Et les vaccinés et les détenteurs d’un pass, doivent faire de même et c’est aussi la présence importante de vaccinés qui inquiète le pouvoir. Tapez les au cœur, dans l’argent, les profits et les bénéfices.

 

Samedi prochain, il y aura encore de grosses manifestations, sans précédent historique lors des mois de juillet ou août. La chaleur de l’été et le climat orageux réunissent toutes les conditions pour que cela explose à la figure d’un gouvernement et d’un chef de l’Etat qui a décidé de punir sa population.

 

Si le rapport des services de renseignements est juste et si je partage l’essentiel des constat dressés, ils n’ont pas dit le pourquoi.

 

Alors je vais vous dire mon analyse en espérant qu’elle inspire un peu de compréhension à ceux qui nous gouvernent avant qu’il ne soit trop tard pour la stabilité de notre nation, et que de cette compréhension jaillisse un peu de sagesse, et pourquoi pas, un peu aussi d’instinct de survie.

 

Jamais un roi n’a déclaré qu’il allait pourrir la vie des gens !

 

Jamais un roi, jamais un empereur, jamais un président du conseil, ou un président de la république, jamais un dirigeant, dans les 2 000 ans d’histoire de la Gaule de Jules César à nos jours n’a dit ou déclaré qu’il allait pourrir la vie de son peuple et rendre la vie impossible à ses gens. Encore une fois, certains l’ont fait ou certaines politiques menées ont pu conduire à cela, mais jamais, ô jamais cela n’a été le point de départ de décisions politiques.

 

Voilà messieurs du renseignements, la raison profonde de ce qui va déferler sur le pays, voilà la cause de l’incendie terrible qui couve et que vient d’allumer le pompier pyromane de l’Elysée.

 

Il en est le seul et unique responsable et vient de créer les conditions d’un tsunami social et sociétal unissant toutes les catégories de Français ce qui rend de fait la situation considérablement plus dangereuse que lors des protestations des gilets jaunes.

 

Les renseignements sont inquiets ?

 

Ils ont raison.

 

Le pire est devant nous, et là aussi Castex à raison.

 

On ne peut pas décemment pourrir la vie des gens en croyant que tout se passera bien. Et je ne suis ni pour ni contre, j’énonce ce qui semblera une évidence dans quelques mois.

 

Espérons simplement que le gouvernement reculera à temps ce dont il ne prend pas le chemin, mais il serait bien inspiré de se faire « retoquer » volontairement par le Conseil Constitutionnel afin de sortir du cul-de-sac politique dans lequel il vient de s’engager pour notre plus grand malheur à tous.

 

Le manque de sagesse qui inspire les décisions depuis maintenant 4 ans est tel, que le pire est à redouter.

 

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

 

Préparez-vous !

 

Charles SANNAT

Partager cet article
Repost0

commentaires