Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2021 4 21 /01 /janvier /2021 10:59
Quelles prières le Bon Dieu exauce-t-il ?

À l'occasion des 150 ans de l'apparition  de Notre Dame à Pontmain, l'abbé Salenave rappelle comment nos prières sont exaucées : 

"Pourquoi nous plaignons-nous tous souvent de cette inefficacité de cette prière ? J'ai demandé à réussir à mes examens, et je n'ai pas réussi. J'ai demandé à gagner tel procès, je n'ai pas réussi. J'ai voulu telle chose et je ne l'ai pas obtenu ! J'ai fait neuvaines sur neuvaines et rien n'est venu. C'est parce que mes biens chers frères, ce que nous demandons n'est pas dans l'ordre des choses. C'est la première raison. Il ne s'agit pas simplement d'avoir la foi, il faut demander ce qui est bon au Bon Dieu. Par exemple, le corse qui demande de réussir dans sa vendetta - dans sa vengeance - : c'est une prière qui offense Dieu.

 

"Quand par exemple vous avez 800 candidats qui se présentent tous à un examen, si tous font la prière pour réussir à leurs examens, Dieu est-il tenu de faire que les 800 réussissent à leurs examens ? Nous voyons bien qu'il y a quelque chose d'indécent. La prière de ces 800 candidats pour un examen, même si elle est entendue de Dieu, ne peut pas être exaucée comme ces candidats l'exigent. Le Bon Dieu est-il tenu de faire réussir aux examens ceux qui son paresseux et ceux qui n'ont pas travaillé ? Non. Cela irait contre sa justice.

 

"Souvent, ce que nous demandons à Dieu, ce sont des miracles. Nous demandons par exemple la guérison d'un malade, alors que l'organisme est déjà arrivé en bout de course. nous demandons à être préservé d'un accident alors que la personne conduit mal. Nous demandons que le train ne déraille pas alors que tous les rails sont dévissés. La Providence pourrait faire ces miracles - elle le fait dans certaines circonstances, on le voit à Lourdes par exemple avec des miracles de guérisons -, mais elle n'est pas tenue de détruire l'ordre de sa Providence, l'ordre normal de la Providence pour faire que tous les malades guérissent. Cela serait une aberration, une anarchie. Imaginez par exemple que toutes les prières seraient exaucées : on aurait des gens de l'âge de Mathusalem, de 800 ans.

 

"Une prière ne peut pas être exaucée lorsqu'elle va contre la loi générale établie par la Providence. Il y a des lois naturelles que Dieu n'est pas tenu de suspendre. Sinon cela s'appelle un miracle. Et Dieu n'est pas tenu de faire tout le temps des miracles à chacune de nos prières.

"Par contre la prière dont on est sûr qu'elle sera exaucée, c'est la prière qui concerne les véritables biens spirituels, l'obtention des biens éternels. Préservez-nous du péché : oui, cette prière sera exaucée. Donnez-nous le Ciel : oui, cette prière sera exaucée. Les progrès de la vertu, c'est la loi du rachat des âmes.

"C'est ce que dit l'apôtre saint Jean, lorsque nous prions selon l'ordre de la volonté de Dieu, Il nous écoute et Il nous exauce." (1 Jn 5,14) Il faut méditer cette phrase pour mériter notre salut éternel.

Voici l’assurance que nous avons auprès de Dieu : si nous faisons une demande selon sa volonté, il nous écoute.

1 Jn 5,14

"Et c'est la raison de l'Incarnation de Notre-Seigneur. Pourquoi Notre-Seigneur est-il venu sur Terre ? Judas, pourquoi a-t-il trahi Notre-Seigneur ? Parce qu'il voulait avoir une sorte de reconnaissance sociale avec Notre-Seigneur Jésus-Christ. Et quand il a vu que non, Notre-Seigneur se laissait crucifier, prêchait l'humilité et les vertus (nous montrait l'exemple à suivre. NdCR.), il a été déçu.

"Et alors que notre Dieu est venu sur Terre, s'est incarné, a souffert et a été crucifié à mort, vous voyez qu'il serait aberrant que nous demandions sans cesse dans nos prières le plaisir et la joie terrestre sans raison. C'est une injure à la grandeur de Dieu. Et c'est ce que ne comprennent pas nos contemporains aujourd'hui : ils veulent la santé, ils veulent le vaccin, parce qu'ils oublient que leur finalité c'est d'abord de posséder le Bon Dieu, donc de connaître la vérité, de l'aimer et d'aller au ciel.

"Priez Dieu. Il vous aidera à trouver le chemin de la sainteté. Il ne va pas forcément vous donner des choses terrestres, comme réussir aux examens. Il vous donnera ce qui est essentiel. Il vous donnera la sainteté.

"Donc, mettons-nous cela à l'esprit, le matin quand nous nous levons, la journée, quand nous travaillons : quels sont les véritables biens pour lesquels je travaille ? Les biens éternels. Tous les autres biens (terrestres) disparaîtront.

"C'est ce que dit Saint Grégoire :   

Réfléchissez donc bien, et voyez si vous priez au Nom de Jésus. Ce n'est pas Jésus que vous demandez dans la demeure de Jésus lorsque dans l'Église, vestibule de l'éternité, vous demandez avec importunité des biens temporels. L'un prie pour obtenir un mariage avantageux, un autre pour obtenir un château, celui-ci demande de beaux habits. Celui-là demande le pain de chaque jour. Ô sans doute, quand ces biens vous manque, sollicitez-les du Dieu Tout-Puissant. Mais n'oubliez pas le commandement du maître : 'Cherchez avant tout le Règne de Dieu et la justice de Dieu (et tout le reste vous sera donné de surcroît.' Matthieu 6,33).

Donc oui, la prière est infaillible. Dieu est un père. Mais pour être efficace cette prière doit être dans l'ordre général établi par la Providence. Et quand elle s'en écarte, ce n'est plus une prière. C'est une désobéissance à la volonté de Dieu, et de fait, elle perd tout ses droits.

"C'est pourquoi les prières des musulmans, les prières des bouddhistes ne valent rien, parce qu'elle ne sont pas dans l'ordre des choses, et elles sont même une offense à Dieu, à la Trinité sainte.

"Donc par exemple, pour nos enfants, ayons surtout la crainte de leurs biens éternels. Et ainsi, ils obtiendront les travaux, le métier, les relations qui seront en conformité avec leurs biens éternels.

"Quand vous faites des sacrifices pour vos enfants pour leurs biens éternels, Dieu vous aide temporellement.

 

"Donc, il y a une imprudence grave à demander des biens dans ce monde sans restriction, sans réserve. C'est comme si on voulait le forcer. C'est ce que dit saint Augustin :

Il est à craindre que sa colère ne nous accorde ce que sa miséricorde nous refuse.

"On peut l'obtenir, oui. Comme les protestants qui demandent la prospérité temporelle. Signe de la bénédiction divine. Oui, mais cela peut aussi être un signe de sa colère.

 

"Donc, prions avec confiance. Prions avec persévérance. Prions notre chapelet en famille. Prier sans jamais nous décourager.

 

"Si nous prions habituellement, jusqu'à la fin de notre vie, et cela c'est certain, c'est ce que dit saint Thérèse d'Avila - celui qui fait oraison tous les jours jusqu'au bout et qui tient dans la prière - nous échapperons certainement aux châtiments éternels.

 

"La vraie prière nous ouvrira les portes du Ciel. C'est ce que dit Notre-Dame de Pontmain:

Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps.

Partager cet article
Repost0

commentaires