Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 08:49

Il est curieux qu'alors que ces jours-ci le gouvernement parle de grande campagne de vaccination contre la Covid-19, aucun media mainstream n'évoque le sujet des effets secondaires graves non indemnisés suite à injection de vaccin. Le principe de précaution souvent brandi dans d'autres situations n'est ici curieusement jamais relevé !

Pourtant, syndrome de Guillain-Barré, narcolepsie, cataplexie, maladie graves invalidantesles polémiques d'ordre médical à propos des vaccins contre la grippe pandémique de 2009 concernant les effets secondaires graves ne manquent pas.

En France comme en Suède où après la vaccination Pandemrix contre la grippe A en 2009, des "centaines de jeunes ont développé une narcolepsie après injection" (Rtl 26 novembre 2020), il y a 200 personnes victimes de narcolepsie et de cataplexie

Selon un article de wikipedia consacré à la Vaccination contre la grippe A (H1N1) de 2009 et à ses effets indésirables, en France, sur les cinq millions de personnes vaccinées contre la grippe A (H1N1) au 30 décembre 2009, l'Afssaps fait état d'un total de 2 657 signalements d'effets indésirables, huit cas de mort intra-utérine et cinq cas de fausse couche, et précise « À ce jour, aucune donnée ne permet de relier ces événements à la vaccination ». Le taux moyen de notification de 5,3 par 10 000 vaccinations reste acceptable pour l’Afssaps qui ne remet pas en cause la balance bénéfice-risque des quatre vaccins grippaux Pandemrix, Panenza, Celpavan et Focetria.

En février 2013, il est démontré une hausse du nombre de patients atteints par la narcolepsie et qui ont été vaccinés par le Pandemrix contre la grippe H1N1 en 2009 (Source: The BMG, 26 février 2013).

Le Pandemrix contient un adjuvant, le squalène, dont la nocivité est connue depuis des dizaines d'années. Le problème avait été signalé par les autorités finlandaises et suédoises dès le mois d'août 2010, qui avaient constaté une multiplication par 13 du risque de narcolepsie chez les enfants et les jeunes vaccinés. Selon GSK, le vaccin n'est plus commercialisé. Au moins 30,8 millions de personnes auraient été vaccinées dans l'UE. (Wikipedia)

 

 

Vaccins. Victime d’effets secondaires au vaccin, elle attend toujours son indemnisation

Onze après avoir été vaccinée contre la grippe H1N1, Marie n’a toujours pas perçu d’indemnisation en raison d’effets secondaires.

Son histoire est rapportée dans les colonnes de Libération. En 2009, Marie s’est fait vacciner contre la grippe H1N1 alors qu’elle est en classe de 6e. Cette vaccination a entraîné des effets secondaires importants, notamment une narcolepsie-cataplexie, très invalidante chez la jeune femme de 22 ans.

Cela se caractérise par une somnolence en journée avec des accès de sommeil incontrôlables, et peut aussi s’accompagner de pertes soudaines du tonus musculaire.

« Au bout de quelques mois, je dormais beaucoup en classe, mais je pensais que je ne dormais pas assez longtemps la nuit », raconte-t-elle à Libération. Ce n’est que deux ans plus tard que le lien a été fait, et depuis elle est suivie par le professeur Yves Dauvilliers, spécialiste des troubles du sommeil au CHU de Montpellier.

200 personnes concernées en France

Les parents de Marie engagent une procédure de demande d’indemnisation devant l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam). Mais depuis, rien n’a bougé. Marie n’a toujours pas été indemnisée par l’État qui s’était pourtant engagé à le faire dans ce genre de situation.

Près de 200 personnes sont dans le même cas que Marie en France.

 

Source: Ouest-France

Publié le 24/11/2020 à 18h15

Partager cet article
Repost0

commentaires