Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 octobre 2020 6 10 /10 /octobre /2020 17:15

L'Organisation mondiale de la santé a enfin confirmé ce que nous (et de nombreux experts et études) disons depuis des mois - le coronavirus n'est ni plus mortel ni plus dangereux que la grippe saisonnière.

 

Les hauts responsables de l'OMS ont fait cette annonce lors d'une session spéciale des 34 membres du conseil exécutif de l'OMS, lundi 5 octobre, mais personne ne semble vraiment l'avoir comprise.

 

En fait, ils n'ont pas semblé eux-mêmes l'avoir comprise complètement.

 

 

Lors de la séance, le Dr Michael Ryan, le chef des urgences de l'OMS, a révélé qu'il pensait qu'environ 10% du monde avait été infecté par Sars-Cov-2.

 

Il s'agit de leur "meilleure estimation", et d'une énorme augmentation par rapport au nombre de cas officiellement reconnus (environ 35 millions).

 

Le Dr Margaret Harris, porte-parole de l'OMS, a confirmé plus tard le chiffre en déclarant qu'il était basé sur les résultats moyens de toutes les grandes études de séroprévalence effectuées dans le monde.

 

Même si l'OMS a tenté de considérer ce chiffre comme une mauvaise chose - le Dr Ryan a même déclaré que cela signifie que "la grande majorité du monde reste à risque". - c'est en fait une bonne nouvelle. Et cela confirme, une fois de plus, que le virus n'est pas aussi mortel que tout le monde l'avait prédit.

 

La population mondiale est d'environ 7,8 milliards de personnes, si 10% ont été infectés, c'est 780 millions de cas. Le bilan mondial actuellement attribué aux infections à Sars-Cov-2 est de 1 061 539.

 

C'est un taux de mortalité par infection d'environ 0,14%.

 

Ce chiffre correspond à celui de la grippe saisonnière et aux prévisions de nombreux experts du monde entier.

 

0,14% est 24 fois plus faible que le "chiffre provisoire" de l'OMS de 3,4% en mars . Ce chiffre a été utilisé dans les modèles qui ont été utilisés pour justifier les confinements et autres mesures politiques draconiennes.

 

En fait, compte tenu de la surdéclaration des décès présumés de Covid, l'IFR est probablement même inférieur à 0,14% et pourrait montrer que la Covid est beaucoup moins dangereuse que la grippe.

 

Aucun de la presse grand public n'a évoqué le sujet. Bien que de nombreux médias aient rapporté les propos du Dr Ryan, ils ont tous tenté d'en faire un titre effrayant et de semer la panique.

 

Apparemment, ni eux ni l’OMS n’ont été capables de faire le calcul simple qui montre que c’est une bonne nouvelle. Et que les sceptiques de Covid ont toujours eu raison.

 

Source: ZeroHedge

Partager cet article
Repost0

commentaires