Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

19 juin 2020 5 19 /06 /juin /2020 23:00
Le Cœur immaculé de Marie, image du xixe siècle.

Le Cœur immaculé de Marie, image du xixe siècle.

Le lendemain de la fête du Sacré-Cœur, l’Église célèbre la fête du Cœur Immaculé de Marie. Elle a l’intuition profonde de l’union des deux Cœurs. Ainsi nous pouvons comprendre que pour pouvoir entrer dans le Cœur de Jésus, rien de tel que d’entrer par la porte du Cœur de Marie. Le Cœur de l’humble Marie reconnaît la grandeur de Dieu (mon âme exalte le Seigneur), se rend tout disponible pour accomplir la volonté du Père (voici la servante du Seigneur), garde en mémoire toutes les paroles de Jésus et les événements qui lui sont racontés ; le Cœur de Marie vibre comme celui de Jésus, bat désormais (après sa naissance) au même rythme que celui de son Fils, s’ouvre à sa nouvelle mission de Mère universelle à la Croix, souffre de ce dont souffre Jésus et se réjouit de ce qui lui apporte de la joie.

 

Ce Cœur a été préparé pour être une demeure digne d’accueillir le Fils unique du Père qui prendrait chair de sa chair : il est le Chef d’œuvre de la Trinité. Père, Fils et Esprit Saint ont coopéré pour faire de ce Cœur un cœur humain parfait et parfaitement accordé à Dieu et à la mission que Dieu confierait à Marie. Dans ce Cœur, Dieu trouve sa joie et sa gloire et il redonne espérance à l’humanité alourdie et blessée par le péché.

 

Contempler le Cœur Immaculé de Marie c’est voir l’humanité en son état de perfection, et d’une perfection inégalable. La doctrine de l’Immaculée Conception décrit cette magnifique annonce : Voici le Cœur d’une créature humaine qui rend gloire à Dieu et ne lui procure aucune peine.(1)

 

Cette dévotion est fondée sur la théologie mariale de saint Bernard de Clairvaux, ainsi que sur les écrits de docteurs de l'Église tels que saint Anselme de Cantorbéry. Après l'apparition de la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus par les révélations privées reçues par sainte Gertrude, sainte Mechtilde et notamment sainte Marguerite-Marie Alacoque au XVIIe siècle, cette dévotion fut progressivement assimilée à Marie, qui ne forme qu'un seul cœur avec celui de Jésus selon saint François de Sales.

La dévotion au Cœur de Marie va apparaître lentement chez les fidèles catholiques, notamment grâce à l'expansion de la dévotion mariale à partir du XVIIe siècle, avant de prendre une plus grande influence par la promotion qu'en fit notamment saint Jean Eudes, et dans une moindre mesure par saint Louis-Marie Grignion de Montfort, au XVIIe siècle. (2)

 

Le 27 novembre 1830, la Vierge Marie aurait demandé, au cours d'une apparition à sainte Catherine Labouré, de faire frapper une médaille avec les Cœurs de Jésus et de Marie. Il devait être marqué sur le contour cette petite prière : "Ô Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous" (prémices du dogme de l'Immaculée conception, qui ne sera proclamée par le pape Pie IX qu'en 1854.)

 

C'est notamment à partir des apparitions de Fátima que la dévotion du Cœur immaculé de Marie va connaître une grande impulsion à travers le monde catholique. Au cours de ces apparitions, la Vierge aurait elle-même appelé à cette dévotion. Le 13 juin 1917, elle aurait dit aux bergers : "[Jésus] veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. À qui embrassera cette dévotion, je promets le salut ; ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par moi pour orner son trône."

 

La fête liturgique

 

Pie VII accorde une "fête du Cœur Très Pur de Marie" à quelques églises, le dimanche de l'octave de l'Assomption, puis Pie IX renouvelle cette autorisation. Elle est finalement inscrite dans le calendrier liturgique universel en 1942 par Pie XII, et fixée au 22 août, jour octave de l'Assomption. Lors des réformes liturgiques de Paul VI en 1969 la fête du Cœur immaculé de Marie est transférée au samedi de la troisième semaine après la Pentecôte, soit le lendemain de la solennité du Sacré-Cœur de Jésus, tandis que la fête de Marie-Reine passe du 31 mai au 22 août.

 

Après avoir généralisé la fête du Cœur immaculé de Marie en 1942, le pape Pie XII institue une autre fête en 1954, celle de Marie-Reine, afin que chaque année "on renouvelle la consécration du genre humain au Cœur Immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie". Le monde est consacré au Cœur Immaculé de Marie par Pie XII, puis par le pape Jean-Paul II et enfin par le pape François le 13 octobre 2013, dans le cadre de l'année de la foi.

 

Après avoir généralisé la fête du Cœur immaculé de Marie en 1942, Pie XII institue une autre fête en 1954, celle de Marie-Reine, afin que chaque année "on renouvelle la consécration du genre humain au Cœur Immaculé de la Bienheureuse Vierge Marie" (Pie XII, Ad Cœli Reginam § 34). Le monde est consacré au Cœur Immaculé de Marie par Pie XII, puis par le pape Jean-Paul II et enfin par le pape François le 13 octobre 2013, dans le cadre de l'année de la foi.

Le couronnement de la Vierge, Jean Fouquet, XVe siècle

Le couronnement de la Vierge, Jean Fouquet, XVe siècle

Sources: (1) EtoileNotreDame; (2) wikipedia

Partager cet article
Repost0
Publié par Ingomer - dans Saints du jour