Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 16:02

Source : Stilum Curiae

Marco Tosatti

13/08/2020

(Traduction) 

 

Marco Tosatti

Chers Stilumcuriali, comme vous connaissez bien Black Lives Matter par les médias de masse et la télévision, il doit s'agir de vies noires particulières; pas de celles des enfants noirs avortés (beaucoup plus que chez les blancs, aux USA), ni même de celles des chrétiens et catholiques qui font l'objet d'un véritable génocide dans certaines régions d'Afrique et du Nigeria, notamment par des ethnies musulmanes. Il nous a semblé intéressant alors à ce moment historique particulier d'évoquer un communiqué des évêques d'Owerri, au Nigéria, qui en substance, vu le non-respect de la police, appellent les catholiques à la vigilance et à la légitime défense. Nous remercions Sahara Reporters , dont nous avons tiré la nouvelle.

Les évêques catholiques de la province ecclésiastique d'Owerri ont demandé une vigilance totale de la part des citoyens, face à l'insécurité croissante au Nigeria.

Les évêques ont fait cette demande dans une déclaration qu'ils ont publiée après leur deuxième réunion plénière tenue à Bishop House, Okigwe.

§§§

 

"Sachant qu'aucune initiative économique ou éducative ne peut prospérer dans un environnement instable et peu sûr, la sécurité et la sûreté de la nation en général et d'Igboland en particulier méritent une attention particulière", ont déclaré les religieux.

Ils ont souligné que les cas récents et fréquents de déplacement et d'occupation illégale des terres agricoles des populations autochtones par des bergers en maraude sont préoccupants.

De janvier à juillet 2020, au moins 178 personnes ont été tuées dans les zones du gouvernement local du Sud Kaduna, comme en témoignent les données de Civic Media Lab et le rapport des médias sur les meurtres recueillis par Sahara Reporters.

Les hommes armés peuls auraient perpétré la plupart des attaques.

"Les enlèvements, le banditisme, les vols à main armée, les meurtres incessants, qui se poursuivent sans relâche, ont sérieusement remis en question la volonté et la capacité de nos forces de sécurité à assumer leurs responsabilités constitutionnelles", ont déclaré les évêques catholiques.

Ils ont demandé aux gouverneurs de l'Imo et des États de Hia de "protéger la vie de notre peuple, ses maisons et ses terres".

Les prélats ont exhorté le peuple à "s'élever dans la prière à Dieu dans la vigilance et la légitime défense, car le droit à la vie, à nos maisons et à nos terres, est donné par Dieu".

Abordant les problèmes liés aux coronavirus, les évêques ont dit que rien dans la mémoire récente n'avait secoué le monde autant que la pandémie.

"Au milieu de la panique, de la tension et de la confusion sans précédent causées par la pandémie de Covid-19, et face à la résurgence de l'insécurité dans notre pays et à travers le pays, nous avons toutes les raisons de remercier Dieu, qui nous a gardés en vie, dans sa miséricorde", ont dit les évêques.

§§§

(Archevêque Obinna)

Partager cet article
Repost0
Publié par Ingomer - dans Religion