Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

15 juin 2020 1 15 /06 /juin /2020 07:34
https://www.marcotosatti.com/2020/06/12/sergio-russo-analisi-e-differenze-fra-le-due-chiese/

https://www.marcotosatti.com/2020/06/12/sergio-russo-analisi-e-differenze-fra-le-due-chiese/

(Traduction)

 

Cher Stilumcuriali, Sergio Russo, ce personnage aux multiples facettes que vous avez déjà rencontré à quelques reprises sur ces pages, artisan, profondément croyant, écrivain, nous a envoyé cette réflexion schématique, que nous proposons pour discussion. Certainement une réflexion provocante et controversée, mais étant donné l'époque que nous vivons, comment se fait-il que ces considérations ne se posent pas? Bonne lecture.

PRINCIPALES DIFFÉRENCES ENTRE LA RÉELLE ÉGLISE

(LA CATHOLIQUE OU MÊME LE "PETIT RESTE")

 

ET LA "NOUVELLE ÉGLISE, GRANDE, ÉTRANGE ET EXTRAVAGANTE"

Sois sans crainte, petit troupeau : votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume. (Lc 12, 32).

 

  1. - DÉFINITION ET PLACEMENT

- La Vraie Église - qui pourrait également être définie comme un "petit troupeau" - se trouve aujourd'hui cachée et quelque peu éloignée au sein de l'Église catholique elle-même.

- Alors que la nouvelle église coïncide, aujourd'hui comme aujourd'hui, presque entièrement avec l'église catholique officielle, et est actuellement majoritaire.

 

  1. - CENTRES RESPECTIFS

- La Vraie Église a son propre centre en Jésus-Christ, particulièrement présent dans le Saint-Sacrement de l'autel, avec tout son corps, son sang, son âme et sa divinité.

- La Nouvelle Église, en revanche, a pour centre le "pauvre", pris en compte dans ses besoins économiques et sociaux (appréciant cependant dans une bien moindre mesure ses carences en amour, en culture et, surtout, sa rareté de valeurs spirituelles).

 

  1. - DOMAINES DE MISSION RESPECTIFS

- La Vraie Église , fidèle à son Maître et Seigneur, annonce l'Evangile "pour les villes et les villages", et proclame donc la Doctrine Chrétienne à toute la "société des hommes", sans faire aucune distinction.

- Alors que la Nouvelle Église annonce son Évangile presque exclusivement aux "périphéries du monde".

 

  1. - RESPECT DES INTERLOCUTEURS

- La Vraie Église , fidèle à son Maître qui a dit: "Prêchez l'Évangile à chaque créature ...", s'adresse à chaque personne, qui, selon elle, n'a pas encore connu Jésus-Christ, le présentant comme le seul Sauveur de l'homme, sachant très bien que Lui seul est la seule vérité, la seule voie, la vraie vie ...

- La Nouvelle Église, en revanche, évite soigneusement de prêcher l'Évangile - dans la crainte de faire du "prosélytisme" - à ceux qui ont déjà leur propre foi (différente) et en effet, précisément avec eux, ils sont généralement confrontés à des rassurements: puisqu'ils ont déjà leur foi ils ont besoin de l'Évangile, mais vice versa, qu'ils continuent à professer leur croyance, en approfondissant peut-être son contenu...

 

  1. - MÉTHODES RESPECTIVES

- La Vraie Église prêche pleinement Jésus-Christ, le considérant comme un fondement essentiel pour toute coexistence humaine et réponse irremplaçable aux aspirations les plus profondes de l'être humain...

- La Nouvelle Eglise au contraire, croyant que la prédication "fondamentaliste et fondamentaliste" procède par "confrontation œcuménique", promouvant continuellement les rencontres interreligieuses, dans lesquelles "l'échange et le transfert" entre différents rites et doctrines sont privilégiés et encouragés...

 

  1. - PRIÈRES RESPECTIVES

- La vraie Église prie son Seigneur et, dans un dialogue intime et confiant avec Dieu, elle implore des grâces et des bénédictions pour elle-même et pour son prochain...

- La Nouvelle Église est en dialogue constant avec le monde, dont elle attend des signes de "paix et de sécurité", favorisant tout ce qui est humain et en phase avec son temps...

 

  1. - ATTITUDES RESPECTIVES DE "CONTRITION"

- La vraie Église demande pardon à Dieu: le pardon de ses propres péchés et de ceux de la société dans laquelle elle vit...

- La Nouvelle Église vice versa, s'excuse auprès du monde : excusez les "frères séparés", les homosexuels, les musulmans, les croisades, etc. ...

 

  1. - LA «PIRE CHOSE À ÉVITER»

- Pour la vraie Église, le pire des maux est le péché : celui-ci doit toujours être stigmatisé et exposé sans aucune crainte, et pourtant au pécheur est réservé le plus grand accueil, ainsi que l'invitation à se repentir et à se purifier de ses péchés...

- Alors que pour la Nouvelle Église le pire des maux est la corruption: pour cela il n'y a ni pardon ni condescendance en effet, le corrompu doit toujours être dénoncé et mis à la désapprobation publique...

 

  1. - VIE INTÉRIEURE

- Le vrai croyant aspire à revêtir le "bon parfum du Christ", s'efforçant d'imiter ses vertus et de participer à ses souffrances, amenant avec lui ce "doux et tendre joug" de l'amour, pour le donner aussi aux frères éloignés...

- Le croyant de la Nouvelle Eglise a tendance à avoir "l'odeur des moutons", et pour cette raison il s'imprègne de plus en plus des problèmes, des doutes et des tragédies de l'homme contemporain, en particulier de celui qui est pauvre et vit dans les périphéries du monde...

 

  1. - LES CROYANCES RESPECTIVES DEVANT LA SAINT EUCHARISTIE

- Le croyant de la Nouvelle Église ne s'agenouille jamais, il se tient plutôt fièrement devant le Saint-Sacrement de l'autel... vice versa, le vrai croyant ne manque jamais l'occasion de s'agenouiller, quand il sait qu'il est en présence de son Maître et Seigneur...

- Lors de la communion, ce premier croyant - se sentant vraiment "un catholique adulte" - tend la main, et donc "se communique" lui-même, prenant lui-même l'hostie sacrée avec ses doigts... tandis que le deuxième croyant, conscient que "l'enfance spirituelle "est plutôt le but à atteindre et, en même temps, se remémorant l'avertissement de son Maître:" Si vous ne devenez pas comme des petits enfants... ", il reçoit cette même hostie à genoux et sur la langue (depuis :" en tant que nouveau-nés, ils ont soif de lait spirituel pur" [1P 2,1])...

- Enfin, le croyant de la Nouvelle Église , après avoir communié, revient à sa place et s'assoit, car il est convaincu qu'il a pris un "repas" et, à ce titre, après avoir mangé, il est naturel de s'asseoir... Inversement, le croyant de la Véritable Église quand il revient au banc, il reste à genoux, en adoration de Celui qui a daigné lui rendre visite, maintenant qu'il est présent et vivant, au centre de son âme...

 

  1. - COMMENT LA "TOLÉRANCE" EST-ELLE ENVISAGÉE

- La Vraie Église est intolérante au péché, mais tolérante à tous: à chacun elle laisse la liberté de s'exprimer, et l'écoute également maternellement, mais alors elle doit aussi dire sa parole de vérité...

- La Nouvelle Église est tolérante envers tous ceux qui sont loin de l'Eglise catholique, et cette dernière accueille et soutient; cependant, elle ne montre de l'intolérance qu'à l'égard du croyant catholique, sincèrement convaincu, le considérant hypocrite, pharisien, clérical...

 

  1. - LA VIERGE IMMACULÉE POUR LEURS ÉGLISES RESPECTIVES

- Pour la Vraie Eglise, la Vierge Marie est "l'Impératrice Souveraine de l'Univers": sublime Chef-d'œuvre de Dieu, Trésor caché de toutes les grâces, et nourrit pour Elle un amour tendre et filial, l'invoquant dans le danger, pour le monde et pour l'Église, particulièrement confiante dans la puissance du Saint Rosaire...

- Pour la Nouvelle Église, la Vierge Marie est simplement une fille juive, pleinement insérée dans son temps, et ignorant alors qu'elle est devenue la Mère du Rédempteur. Ainsi, la plupart de ces "fidèles" la considèrent presque comme un obstacle à l'œcuménisme et à la réalisation de la pleine communion avec les autres Églises: ils en parlent donc beaucoup à contrecœur et le moins possible...

 

  1. - CONTRE LES PROPHÉTIES

- La Vraie Église, en évaluant tout ce qui se présente comme "nouveau", tant dans la Doctrine que dans la Prophétie, applique toujours la soi-disant "méthode de Jésus-Christ" : "Tu connaîtras l'arbre à ses fruits!" ... et de façon cohérente Elle promeut les "bons fruits" et signale les "vraies prophéties", accueillant en son sein - en tant que "scribe parfait dans le royaume des cieux" - aussi bien les "choses anciennes", les gardant jalousement, que les "nouvelles", les valorisant sans délai....

- La Nouvelle Église - lorsque les circonstances la forcent à sortir de son silence embarrassant, la forçant à s'exprimer - applique souvent à la place la soi-disant "méthode Gamaliel": "Le temps est gentleman!" (cf. Actes 5:38), et en fait elle ressent de l'agacement pour les "choses nouvelles", c'est-à-dire pour les vraies prophéties - les laissant ainsi dans "l'oubli" - alors qu'en même temps elle considère les "choses anciennes", c'est-à-dire le vaste patrimoine du Magistère, obsolètes, préférant s'adapter aux temps et suivre le monde, qui n'est pas du tout perçu comme changeant et évoluant...

 

  1. - CONTRE LA NOUVELLE ÉVANGÉLISATION ET LA DOCTRINE

- La Vraie Église a un "flair" particulier pour la Nouvelle Évangélisation, c'est-à- dire qu'elle reconnaît immédiatement la Voix de son Pasteur, et ceci évolue face à l'incompréhension, le mépris et la marginalisation ... Dans les questions donc, concernant la Doctrine Chrétienne, elle s'applique toujours l'avertissement prophétique de son Maître et Seigneur, recommandant : "Oui, que ce soit toujours Oui, et de même Non, que ce soit toujours Non..."

- La Nouvelle Eglise au contraire, car la Nouvelle Évangélisation signifie une "ré-évangélisation" de la société: et malheureusement elle n'a pas de "flair" pour le Saint-Esprit, et est incapable de Le reconnaître quand Il parle, faute d'instruments adéquats, de méthode efficace et, surtout, de cœur... En matière de doctrine chrétienne, la Nouvelle Église applique toujours son propre "discernement pastoral": "Oui, mais ...; Non, mais procédez au cas par cas ... "

 

  1. - LES DEUX ÉGLISES PAR RAPPORT AU MONDE

- La Vraie Église professe sans hésitation la vraie doctrine catholique impérissable, vieille de deux mille ans et, pour cette raison, suscite la vivacité des ennemis de l'Église, qui essaient toujours de la marginaliser, recevant très peu d'applaudissements du monde, mais de nombreux sifflements et des cris... et néanmoins, ceux qui se convertissent clairement pour sa prédication seront plus tard toujours disposés à donner leur témoignage intrépide de la foi, jusqu'au martyre, si nécessaire...

- La Nouvelle Église essaie plutôt d'adapter la Doctrine aux diktats du monde, et cela elle le fait avec des discours persuasifs et des voies "apparemment" pacifiques: et c'est pour ces raisons que le monde l'applaudit et que les ennemis de l'Église l'exaltent et la soulignent... (Jc 4,4 Ami du monde, ennemi de Dieu. NdCR.) mais néanmoins aucun d'entre eux ne se convertit réellement, en fait ils continuent à faire ce qu'ils ont fait auparavant, montrant beaucoup de "sympathie" (souvent imposant de manière dominante à ceux qui ne pensent pas comme eux) accompagnée d'un sentiment de vengeance plein de ressentiment, donc tous ceux-ci espèrent qu'une telle "Nouvelle Église" remettra enfin les choses en place, avec force si nécessaire, puisque cela convient aux temps modernes: moderne, technologique, éclairé par la science...

 

  1. - CE QUE LE PAPE REPRÉSENTE POUR LEURS CROYANTS RESPECTIFS

- La Nouvelle Église regarde l'évêque de Rome - "l'évêque vêtu de blanc" - satisfait de la façon dont il dirige l'Église dans les temps modernes (dans le discernement pastoral et l'attitude synodale), également admiré par la façon dont il sait comment traiter avec le monde : être tolérant et miséricordieux, et attirer la sympathie de beaucoup, en particulier les "lointains"...

- La vraie Église ... regarde le Souverain Pontife - le "Saint Père" - étant convaincue qu'il, de nos jours, prie, prosterné à genoux, pour la sainte Église catholique: que vous affrontiez ce "Gethsémani", et ne vacilliez pas en faisant "non pas votre volonté et votre volonté, mais votre adorable Volonté, O Père: Vous qui voyez tout et pouvez tout faire, venez à notre secours, ne tardez pas ..."

"Le mystère de l'iniquité est déjà en cours, mais il est nécessaire que [c'est-à-dire la Sainte Église catholique, c'est-à-dire la vraie Église] soit écartée, et qui [le Pape légitime, le Saint-Père , qui peut être un, et un seul] le retient jusqu'à présent ! " (Cf. 2 Thess 2: 7).

 

Sergio Russo

Partager cet article
Repost0
Publié par Ingomer - dans Religion