Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2020 7 07 /06 /juin /2020 14:48
https://www.marcotosatti.com/2020/06/06/nobile-comment-ils-vont-nous-convaincre-dimplanter-la-bio-puce/

https://www.marcotosatti.com/2020/06/06/nobile-comment-ils-vont-nous-convaincre-dimplanter-la-bio-puce/

Marco Tosatti

 

Chers amis de Stilum Curiae, Agostino Nobile nous a envoyé une réflexion sur la situation que nous vivons et sur ses perspectives, même à la lumière de ce qui ressort de la discussion mondiale sur la biopuce. Bonne lecture.

 

Nous remercions Forum France pour cette traduction : http://www.youtube.com/c/FORUMFRANCETV.

 

§§§

La biopuce

 

En citant la deuxième partie de l’article paru en 2010, je tiens à préciser qu’avant de l’insérer dans l’ouvrage “Ce que les catholiques doivent savoir – au moins pour éviter une fin ridicule”, composé d’une quarantaine d’articles, j’ai ajouté les actualités liées aux biopuces sur les bébés.

”Tactique probable pour implanter la biopuce. Des organisations mondiales telles que l’ONU et les lobbies financiers se focaliseront sur la diffusion d’événements particuliers dans le but d’alarmer l’opinion publique et de susciter l’inquiétude, sinon la peur. Les médias montreront – ils le font déjà – le désespoir et l’injustice du monde sans cesse. Les biopuces, nous diront-ils, sont le seul outil qui puisse libérer les citoyens des mauvais jeux financiers qui mettent les pays du monde à genoux. L’ONU proposera une obligation d’implanter la biopuce à tous. Certains politiciens s’y opposeront en raison du droit à la vie privée. Ainsi, elle sera initialement implantée par libre choix. Plus tard, les médias – comme ils l’ont toujours fait depuis la légalisation de l’avortement – bombarderont nos esprits jusqu’à ce qu’ils nous disent les phrases gagnantes habituelles : “quiconque n’accepte pas d’implanter la biopuce est un rétrograde, non civilisé, obscurantiste, un égoïste qui ne se soucie pas du sort d’une société désormais entre les mains de la finance criminelle et des politiciens corrompus. Seuls les stupides et les mal intentionnés peuvent le rejeter.”

Parmi ces hypothèses, il ne faut pas non plus sous-estimer la possibilité d’implantation de biopuces à des nouveau-nés à l’insu des parents (enseigner l’idéologie du genre dans les jardins d’enfants sans en informer les parents n’est que le dernier exemple).

Conspiration ? Début 2014, le chef de la division cardiologie de l’Université de Californie du Sud, Leslie Saxon, a annoncé via les médias officiels que d’ici dix ans il sera possible d’installer une puce électronique sur les bébés, une sorte de tatouage qui surveillera tous les paramètres vitaux. Des pouvoirs puissants contrôlent les médias les plus populaires de la planète et poursuivent un seul objectif : créer un gouvernement mondial qui gère l’économie, l’éthique et la nouvelle religion. La finance est de plus en plus soumise aux intérêts de quelques personnes qui, par l’intermédiaire de leurs banques, contrôlent le marché mondial. Leur puissance économique est estimée en chiffre qui peuvent conduire à l’effondrement de l’économie de la planète. Et étant donné que la monnaie électronique pénètre méthodiquement sur le marché, le système obligatoire de la biopuce semble inévitable.

Oui, l’argent pourrait bientôt devenir un souvenir romantique. Dans les grandes villes suédoises, les bus n’acceptent pas les espèces, les billets sont prépayés ou payés à l’aide d’un téléphone portable enregistré dans votre banque. Tout bien ? Mais non. Priver le citoyen honnête de l’utilisation de l’argent rend la machine coercitive fiscale encore plus efficace et mortelle. La politique sera encore plus insignifiante que maintenant, car le pouvoir sera à 100% entre les mains de multimilliardaires.

Ainsi, à ce rythme, comme cela se produit déjà dans tous les supermarchés et magasins avec des produits marqués d’un code-barres, personne ne pourra plus faire ses achats sans la biopuce. Avec une légère anesthésie locale, le corps étranger électronique sera implanté en quelques secondes. Dans la tête, pour vérifier – comme c’est déjà le cas avec d’autres instruments électroniques – la santé et les émotions. Un autre sera implanté dans la main, pour l’utiliser comme carte d’identité, carte de crédit, etc. Mais peut-être que nous n’aurons qu’un seul tatouage qui résoudra tout à moindre coût. Dérangeant, direz-vous, mais l’avortement dérangeait aussi, et pourtant nous nous y sommes habitués. Et si aujourd’hui quelqu’un osait s’opposer à la pratique de l’avortement, il risquait au moins l’ostracisme.

Entre autres choses, il semble que le code de ce système soit le même que le code à barres utilisé pour tous les produits que nous achetons quotidiennement : le 666. Je ne comprends pas grand-chose à l’électronique, on pourrait penser que ces trois chiffres ont été conçus pour ridiculiser l’Apocalypse de Saint-Jean, mais en fait rien ne change. Il y a environ deux mille ans, l’apôtre – qui évidemment ne connaissait rien à l’électronique et aux biopuces – l’avait prévu : “À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle fait mettre une marque sur la main droite ou sur le front, afin que personne ne puisse acheter ou vendre, s’il ne porte cette marque-là : le nom de la Bête ou le chiffre de son nom.

C’est ici qu’on reconnaît la sagesse. Celui qui a l’intelligence, qu’il se mette à calculer le chiffre de la Bête, car c’est un chiffre d’homme, et ce chiffre est six cent soixante-six. (Apocalypse 1 3-16.18). […].”

Ne pouvons-nous rien y faire ? Pas exactement. Je pense qu’il y a un moyen. Nous le verrons dans le prochain article. (À suivre)

 

Agostino Nobile

Partager cet article
Repost0