Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2020 7 26 /04 /avril /2020 07:17
https://www.lifesitenews.com/opinion/if-its-ok-to-go-out-and-buy-beer-or-fast-food-theres-no-reason-to-keep-churches-closed

https://www.lifesitenews.com/opinion/if-its-ok-to-go-out-and-buy-beer-or-fast-food-theres-no-reason-to-keep-churches-closed

Si c'est OK pour sortir et acheter de la bière ou de la restauration rapide, il n'y a aucune raison de garder les églises fermées

 

Source: LifeSiteNews

( traduction rapide )

 

Le temps est venu pour les évêques de permettre aux gens de commencer à aller à la messe.

Lun.20 avr.2020-21: 19 HNE

 

20 avril 2020 (Everyday for Life Canada) - Les évêques canadiens devraient maintenant travailler à ouvrir à nouveau des églises au Canada. Les gens doivent simplement prendre les précautions nécessaires concernant la distance physique. Mais il est temps de revenir à la célébration de la messe et de fournir des services spirituels aux paroissiens.

Écoutez, nous pouvons aller faire des courses, aller chercher une bouteille de vin ou une caisse de bière et utiliser le service au volant de McDonald's, mais nous ne pouvons pas aller à l'église. Quelque chose ne colle pas ici. Nous avons soutenu la décision originale de l'archidiocèse de Toronto de fermer les paroisses. Cependant, un mois plus tard, nous avons beaucoup plus d'informations sur le coronavirus ainsi que ce qui doit être fait pour prendre des garanties adaptées. Cela implique de garder nos distances, d'éviter les poignées de main et même de porter un masque pour arrêter la propagation de l'infection.

L'Archidiocèse a réussi à faire connaître sur son site Web comment les fidèles peuvent soutenir financièrement la paroisse: "À une époque comme celle-ci, il peut être inconfortable de parler de donner. Notre principale préoccupation est la santé et le bien-être de nos paroissiens. Cependant, ces circonstances difficiles montrent à quel point l'offertoire est important pour la vie de nos paroisses. La réalité est que nos paroisses comptent sur le soutien de leurs paroissiens pour fonctionner - salaires paroissiaux, programmes et frais de fonctionnement continus (chauffage, eau, électricité, etc.) sont financés grâce à la générosité de ses paroissiens. Ce sera un défi pour une paroisse de maintenir ses activités sans la collecte hebdomadaire des quêtes." Nous réalisons la nécessité de payer les factures. Mais nous savons également l'importance de la réouverture de la maison de Dieu. Après tout, les services gouvernementaux de mort de l'avortement et de l'euthanasie sont disponibles pendant la pandémie.

Le message aux paroissiens poursuit en disant qu'"ils peuvent continuer à soutenir leur paroisse en ce moment: déposez ou postez votre contribution hebdomadaire offerte au bureau paroissial". Des dons électroniques et par carte de crédit sont également suggérés. Oui, nous devons soutenir nos paroisses, mais les évêques devraient s'efforcer de rouvrir les églises et demander aux paroisses d'avoir une présence en ligne, même minime, pendant la pandémie.

Remettons-nous un peu en contexte. Au 14 avril, le Canada comptait un total de 27 593 cas de coronavirus, avec 954 décès et 8 592 personnes qui ont contracté le virus et sont maintenant en bonne santé. Pour mettre ce chiffre en perspective, le Canada compte près de 2 000 avortements en une semaine seulement. C'est près de 2 000 bébés à naître tués. Et vous n'entendez aucun politicien, encore moins le premier ministre Justin Trudeau, dire aux Canadiens que nous devons fermer tout le pays. En 2018, la grippe et la pneumonie ont tué 8511 Canadiens. Il n'y a pas eu de verrouillage. En fait, ces décès sont rarement signalés. De plus, en 2018, près de 80000 personnes sont décédées d'un cancer et la vie s'est déroulée normalement.

En 2018, il y a eu 13300 accidents de voiture au Canada et quelque 1800 sont décédés, mais Transports du Canada n'a pas demandé la fermeture de toutes les routes ni l'ensemble du pays. Une dernière statistique pour mettre le coronavirus dans un contexte équilibré. En 2018, environ 3811 (le nombre est probablement plus élevé) sont décédés par suicide. Il n'y a pas eu d'appel d'urgence national pour arrêter toute l'économie pour faire face à la crise ou le PM Trudeau a fait des briefings quotidiens sur les décès. Veuillez ne pas vous méprendre. Nous savons très bien que nous devons être prudents et un décès dû au virus est un décès de trop. Cependant, nous savons également que la mort fait partie de la vie quotidienne. Nous devons toujours protéger la vie et faire tout ce que nous pouvons pour défendre et assurer la sécurité et la santé des personnes. Néanmoins, le moment est venu d'envisager la réouverture des églises et d'autres segments de notre économie. Sinon, les dommages causés par cet arrêt feront beaucoup de mal et détruiront beaucoup plus de vies que le coronavirus ne l'a fait. Les évêques canadiens devraient maintenant voir comment ils peuvent rouvrir des églises à travers le Canada.

Partager cet article
Repost0
Publié par Ingomer - dans Religion