Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 avril 2020 7 26 /04 /avril /2020 07:12
https://www.lifesitenews.com/opinion/priest-spiritual-and-psychological-health-demands-that-we-reopen-churches

https://www.lifesitenews.com/opinion/priest-spiritual-and-psychological-health-demands-that-we-reopen-churches

Prêtre : La santé spirituelle et psychologique exige que nous rouvrions les églises

Source: LifeSiteNews

 

( traduction rapide )

La technologie a été très utile pendant cette période difficile, mais le culte partagé et l'interaction humaine sont essentiels à notre existence.

 

24 avril 2020 ( LifeSiteNews ) - Les difficultés et les restrictions que nous avons rencontrées ces dernières semaines ont un côté positif. Notre grand confinement national a clairement démontré les énormes bienfaits de la technologie en ligne.

Nous avons pu rester en contact avec des êtres chers. Beaucoup de gens ont continué à travailler et les entreprises ont poursuivi leurs activités. Les églises ont nourri les congrégations de la Parole de Dieu grâce à la diffusion en direct des services religieux, des études bibliques et des séances de catéchèse. Les écoles ont maintenu des programmes d'enseignement.

À bien des égards, Internet a largement dépassé les avantages que les pionniers du Web promirent des apports du monde "virtuel". Nous devons être vraiment reconnaissants de la façon dont la technologie nous a aidé à traverser cette période difficile.

Mais alors que nous commençons à entrevoir un apaisement de la crise sanitaire - qui arrive sûrement, même si elle est encore loin - nous devons considérer les limites de la technologie et commencer à préparer la rentrée dans le monde réel de l'interaction humaine.

Malgré tous ses avantages, la vie avec nos iPad, nos smartphones et nos ordinateurs portables n'est pas ce que la vie est censée être. Cette "distanciation sociale", si nécessaire qu'elle ait pu être pour supprimer la propagation de la maladie, nous a enfermés dans un environnement presque "imaginaire". Chacun de nous a vécu son propre "Truman Show", isolé d'une manière qui contredit notre nature même et tend à saper la dignité humaine.

Nous sommes des créatures sociales, faites pour interagir - personnellement, économiquement, politiquement - pour se faire face dans la chair, se regarder dans les yeux, lire les expressions faciales les unes des autres, répondre aux nuances de la parole et du langage corporel de l'autre. C'est le genre de communication qui se produit dans le monde réel.

Nous en sommes privés depuis plusieurs semaines. Et à long terme, un tel isolement peut créer un tort énorme. Cela peut commencer par une rupture de l'entreprise sociale, la diffusion de la peur là où il devrait y avoir un sentiment de communauté humaine.

Il est essentiel que les églises soient rouvertes. L'expérience du culte partagé doit être restaurée dès que possible, ainsi que d'autres activités communautaires. Certes, cela doit être fait dans le respect de procédures sanitaires qui garantissent des environnements sûrs où le risque d'infection est minimisé (distanciation sociale et tout ça). Mais même si des limites sont imposées au nombre de personnes qui peuvent assister à un service, même si des règles sont établies pour la distance à laquelle les fidèles doivent s'asseoir les uns par rapport aux autres, il est vital que nous remettions les églises en marche.

C'est une préoccupation qui n'a pas été largement discutée. Il y a un débat vigoureux (et fort) entre ceux qui insistent pour confiner la société pour lutter contre la pandémie et ceux qui insistent pour redémarrer les affaires afin d'éviter une catastrophe économique. Mais on n'a pas suffisamment accordé d'attention au fait que l'interaction sociale est en soi un véritable problème de santé. Nous devons être physiquement présents les uns aux autres. Notre santé psychologique, spirituelle et, à certains égards, physique en dépend.

Vivre si largement dans le monde virtuel, comme nous l'avons fait ces dernières semaines, a également révélé à quel point nous dépendons de la poignée d'entreprises qui gèrent Internet et contrôlent notre accès à l'information. Beaucoup d'encre a été versée et le temps d'antenne a été consacré à la censure et à l'influence politique en ligne.

Facebook a maintenant annoncé que les avis publics de protestations critiques contre les mesures de restrictions de déplacement faites par l'État ne seront pas publiés dans son fil d'actualité. Ces protestations sont au cœur du débat sur la quarantaine. L'idée que les opérateurs de médias privés peuvent les interdire arbitrairement est l'essence même d'une atteinte inconstitutionnelle à la liberté d'expression. Il peut très bien présenter un danger pour la santé en soi.

Le confinement a été une excellente expérience d'apprentissage. Nous avons découvert beaucoup de choses sur nous-mêmes et sur cette vie axée sur la technologie que nous vivons tous aujourd'hui.

Peut-être une leçon qui peut en être tirée est que, comme nous l'a conseillé le pape Saint Jean-Paul, nous ne devons pas avoir peur. Tout en étant prudents, nous ne devons pas craindre la vie; nous ne pouvons pas nous isoler indéfiniment du monde réel; et nous ne pouvons pas accepter la perte de nos droits et libertés.

Finalement, nous devons être prêts à vivre comme Dieu nous a créés pour vivre: en tant qu'êtres humains.

 

Un prêtre du diocèse de Camden, New Jersey, le révérend Michael P. Orsi est actuellement vicaire paroissial à la paroisse St. Agnes de Naples, en Floride. Il anime «Action for Life TV», une série hebdomadaire de télévision par câble consacrée aux questions pro-vie, et ses écrits apparaissent dans de nombreuses publications et revues en ligne.

Partager cet article
Repost0
Publié par Ingomer - dans Religion