Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2020 5 17 /04 /avril /2020 17:21

Dans la gestion du coronavirus, les Français ne sont pas contre les mesures sanitaires collectives à condition que celles-ci ne changent pas tous les trois ou quatre jours !

 

Voici en effet un montage video montrant la succession ininterrompue de déclarations contradictoires venant de ministres du gouvernement ou de diverses personnalités en responsabilité.

 

A tout le moins ce qui en ressort est soit un amateurisme affligeant dans cette gestion du coronavirus, soit une succession de mensonges plus énormes les uns que les autres. Ce qui est gravissime à l'heure où le gouvernement par la voix de Jérôme Salomon annonce chaque soir le nombre des morts.

Zapping récapitulatif des déclarations du gouvernement sur les masques

Extraits :

 

"Ce confinement général, il faut bien le comprendre, c'est déjà notre première défaite. Parce que si on avait eu assez de tests, assez de masques et assez de lits avec les appareils de réanimation suffisants, on n'aurait pas eu besoin de confiner toute la population. D'autres pays l'ont fait, la Corée du Sud, Taïwan, on en a parlé hier."

 

Eric Zemmour, CNews 18 mars 2020

 

Lire : "Ces mesures de confinement général sont là pour compenser un déclassement économique, technologique et d'indépendance nationale" : Eric Zemmour et Marc Menant au top de l'analyse sur CNews, 2 avril 2020 

 

 

"Pour la population en général, il n'y a aucune indication à porter un masque aujourd'hui. Le masque bleu ne protège de rien. Et par ailleurs, nous avons des dizaines de millions de masques en stock en cas d'urgence de santé publique pour l'émergence d'un virus ou d'une bactérie. Donc, tout cela est parfaitement géré par les autorités et si  un jour il fallait porter un masque nous distribuerions des masques. Il n 'y a absolument aucune raison à aller en acheter en pharmacie."

 

Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la Santé, Le Grand Jury LCI RTL, 26 janvier 2020

 

"Sur l'utilisation des masques, d'abord, aujourd'hui comme demain, je l'ai déjà dit, une personne asymptomatique qui se rend dans des lieux publics, qui se déplace en transports en commun, n'a pas à porter de masque... Ce n'est pas nécessaire."

 

Olivier Véran, Ministre de la Santé et des solidarités, Afp le 26/02 2020

 

"Personne, et je le dis et le redirai chaque jour parce que c'est important, personne n'a besoin de porter un masque si un médecin ne vous demande pas d'en porter un.

 

Olivier Véran, Ministre de la Santé et des solidarités, le 29/02 2020

 

 

"Le port du masque, en population générale, dans la rue, cela ne sert à rien."

 

Edouard Philippe, Tf1 le 13 mars 2020 

 

"Tous ceux qui n'étant pas personnel soignant, pourront trouver, avec des masques garantis, une bonne façon de s'équiper."

 

Edouard Philippe, LCI le 28 mars 2020

 

"Je ne pense pas que le coup efficacité de la mesure (que tout le monde mette des masques) soit en faveur du masque pour tout le monde."

 

Karine Lacombe, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, LCI, 17 mars 2020

 

"Le fait que tout le monde porte un masque, évidemment cela protège tout le monde."

 

Karine Lacombe, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, LCI, 04 avril 2020

 

"Les Français ne pourront pas acheter de masques dans les pharmacies parce que ce n'est pas nécessaire quand on n'est pas malade."

 

Sibeth Ndiaye, Porte-parole du gouvernement, Conseil des ministres du 17 mars, Bfmtv, le 17 mars 2020

 

"Nous recherchons tous des masques chirurgicaux, tous des masques FFP2. Et donc, il y a évidemment des tensions d'approvisionnement qui existent. Nous avons fait la transparence pleine et entière. Nous sommes extrêmement attachés à dire les choses telles qu'elles sont, au moment où nous les savons."

 

Sibeth Ndiaye, Porte-parole du gouvernement, Conseil des ministres du 17 mars, LCI 04 avril 2020

 

"Le lavage des mains et le port de masques sont très utiles pour éviter la transmission des virus par gouttelettes."

 

Jérôme Salomon sur LCI 21, janvier 2020

 

"Il ne faut pas mettre de masque quand on n'est pas professionnel de santé."

 

Jérôme Salomon sur LCI, 17 mars 2020

 

"Si nous avons des masques, nous encourageons effectivement le grand public, s'il le souhaite, à porter des masques, en particulier ces masques alternatifs qui sont en cours de production."

 

Jérôme Salomon sur France 2, 04 avril 2020

 

"Il y a bel et bien un changement de discours.

 

David Pujadas, commentant l'actualité sur LCI, le 04 avril 2020.

 

"Porter un masque toute la journée et partout, c'est une des stratégies qui avaient été proposées par certains pays asiatiques justement pour éviter des mesures de confinement. C'est deux stratégies très différentes. Si effectivement nous étions tous protégés en permanence, si on ne se touchait pas, si on se lavait les mains et si on savait porter un masque, cela pourrait être une stratégie."

 

Jérôme Salomon sur Bfmtv le 20 mars 2020

 

 

"Et vous savez quoi ? Moi je ne sais pas utiliser un masque. Je pourrais dire 'je suis ministre je pourrais porter un masque'. Mais en fait je ne sais pas l'utiliser."

 

Sibeth Niaye,  Porte-parole du gouvernement, Bfmtv 20 mars 2020

 

"On me dit qu'Emmanuel Macron arrive à l'instant. Emmanuel Macron qui met un masque, et qui arrive à Mulhouse sur ce parking à côté de l'hôpital civil, l'hôpital de campagne militaire qui a été déployé en un temps record."

 

Bfmtv 25 mars 17h31

 

"Dire les maques ne servent à rien, en sachant que c'est faux, expose les gens qui font confiance, et expose les gens à des risques immédiats de morts ou de blessures. ... Et l'article 221-6 combiné au 121-3 du code pénal fait que tous ceux qui ont pris cette décision et l'on fait appliquer devraient normalement être poursuivis. "

 

Cercle Aristote, Entretien avec Régis de Castelnau du 03 avril 2020

 

"Lorsqu'on engage une guerre, on s'y engage tout entier."

 

Emmanuel Macron sur Bfmtv le 25 mars 2020

 

"Il faut rappeler qu'au moment de justifier les élections municipales, il a bien été répété que toutes les dispositions avaient été mises en place, qu'il n'y avait aucun problème (pour organiser ce premier tour d'élection), etc. Et on a appris cinq, six, sept jours plus tard qu'effectivement il y avait des assesseurs qui étaient positifs au covid-19." 

 

Cercle Aristote, Entretien avec Régis de Castelnau du 03 avril 2020

 

"Quand j'ai quitté le ministère j'avais tout préparé malgré une inertie. ... L'hôpital va avoir besoin de moi. Il va y avoir des milliers de morts."

 

Agnès Buzyn, candite LREM à la mairie de Paris, citée sur BFMTV le 17 mars 2020, premier jour du confinement

 

"C'est quand même une ministre de la Santé qui laisse partir le 17 février, 17 tonnes de matériel médical vers la Chine. Alors que le 30 janvier elle sait qu'il y aura un tsunami viral sur la France, et le 19 février elle ne le sait plus ?"

 

Sud Radio 18 mars 2020

 

Note du blog Christ Roi. "Cet envoi de matériel a-t-il eu lieu ? Oui, comme en témoigne un communiqué du ministère des Affaires étrangères, daté en effet du 19 février dernier. "La France a décidé de manifester sa solidarité à l’égard du peuple chinois confronté à l’épidémie de Coronavirus", précise le quai d'Orsay.

"Un Airbus A 380 affrété par la France a décollé ce soir de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle à destination de Wuhan", précise encore le communiqué. "Cet appareil transporte des équipements médicaux dédiés à la lutte contre le coronavirus destinés aux personnels soignants mobilisés, qui luttent contre l’épidémie de coronavirus." Il s'agissait alors d'un "fret de solidarité", qui comprenait "17 tonnes" de matériel : "notamment des combinaisons médicales de protection, des masques, des gants et des produits désinfectants".

 

https://www.lci.fr/politique/coronavrius-la-france-a-t-elle-envoye-a-la-mi-fevrier-17-tonnes-de-masques-et-de-materiel-medical-vers-la-chine-2148148.html

 

LCI 18 mars 2020, La France a-t-elle envoyé à la mi-février 17 tonnes de masques et de matériel médical vers la Chine ? 

 

[ Note du blog Christ Roi.

 

Emmanuel Macron, dans son allocution télévisée lundi 13 avril 2020 :

 

"Comme tous les pays du monde, nous avons manqué de blouses, de gants, de gels hydro alcooliques. Nous n’avons pas pu distribuer autant de masques que nous l’aurions voulu pour nos soignants, pour les personnels s’occupant de nos aînés, pour les infirmières et les aides à domicile.

 

... Les commandes sont désormais passées. Surtout, nos entreprises françaises et nos travailleurs ont répondu présent et une production, comme en temps de guerre, s’est mise en place : nous avons rouvert des lignes pour produire et nous avons réquisitionné.

D’ici trois semaines, nous aurons, imaginez-le, multiplier par cinq la production de masques pour nos soignants en France et nous aurons produit 10 000 respirateurs supplémentaires de plus sur notre sol. Ces respirateurs si précieux en réanimation.

Grâce à ces efforts, nous saurons faire face et nous allons continuer à distribuer davantage d’équipements.

Mais comme vous, j’ai vu des ratés, encore trop de lenteur, de procédures inutiles, des faiblesses aussi de notre logistique. Nous en tirerons toutes les conséquences, en temps voulu, quand il s’agira de nous réorganiser."

 

Emmanuel Macron, le 13 avril 2020 ]

 

 

 

Sibeth Ndiaye a réuni les plateformes numériques pour faire le point sur la lutte contre les fausses informations et les contenus haineux, en forte hausse durant cette crise sanitaire.

 

Tweet du 13 avril 2020

 

[Au vu de ses déclarations contradictoires, Sibeth Ndiaye s'auto-embastillera-t-elle pour ses multiples déclarations contradictoires mettant en danger la santé et la vie des Français ? Nldr.]

 

"Il (Emmanuel Macron) se met à l'extérieur des critiques : 'J'ai vu comme vous, les ratés', et il se met à l'intérieur de la résolution de ces critiques ('Nous en tirerons toutes les conséquences, en temps voulu'). Il fait comme si les problèmes n'étaient pas de son ressort. Donc il n'est pas comptable des critiques. En revanche, il est comptable de l'amélioration du système après coup. Cela ce n'est pas possible. En termes de rhétorique (c'est un sophisme ! Ndlr.), c'est de la déresponsabilisation. ... Dès qu'il y a eu des difficultés il les as vues, ce n'est pas de sa faute, dès qu'il y a des réussites c'est nous, collectivement,... voire même 'je', puisque la dernière partie du discours est au 'je'."

 

Analyse de l'allocution télévisée de Emmanuel Macron du 13 avril, par  Clément Viktorovitch, Canal + , 13 avril 2020

 

"Nous avons été plutôt, je crois, dans l'anticipation de ce qu'il s'est passé. Je crois qu'on a pris dès le début la mesure de cette crise. Je crois que l'on ne peut pas dire qu'il y a eu un défaut d'anticipation de cette crise. Bien au contraire."

 

Sibeth Ndiaye, Porte-parole du gouvernement, RMC Bfmtv, 23 mars 2020

 

"On ne va pas fermer toutes les écoles de France. Comme quand il y a une épidémie de grippe en France, on ne ferme pas toutes les écoles de France. Il n'y a franchement pas de raison d'annuler ces élections. On ne va pas arrêter la vie de la France."

 

Sibeth Ndiaye, Porte-parole du gouvernement sur France Inter le 04 mars 2020

Partager cet article
Repost0
Publié par Ingomer - dans Démocrature - caste - oligarchie - empire