Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2019 4 04 /07 /juillet /2019 22:17

Les contours de la future réforme des retraites seront connus d’ici fin juillet. Au menu : la fin des régimes spéciaux, et surtout, l’introduction d’un âge pivot de 64 ans. Un système de bonus-malus serait également mis en place pour inciter les Français à partir le plus tard possible. Alors, faut-il être inquiet ? L'économiste Jacques Sapir expose son analyse sur RT France.

 

Extrait : "Oui cette réforme va poser des problèmes. Elle va aboutir à une baisse de toute une série de prestations et c'est en particulier les conditions dans lesquelles les gens vont partir à la retraite, à partir de 2020 et 2021 et jusqu'en 2025 qui posent aujourd'hui un très gros problème.

"[...] Le vrai problème est que les femmes ont des carrières incomplètes. Et donc si l'on appliquait cette logique à l'ensemble des retraités, si l'on considère qu'il y aura maintenant une partie importante des retraités qui ne pourront jamais avoir de retraites complètes, cela aboutira à faire baisser les prestations et cette baisse pourrait être de 5 à 10 ou 12%. De toutes les manières il est clair qu'elle sera sensible.

"En moyenne, c'est inévitable (que cette réforme va faire baisser le montant moyen des retraites). Et face à cette baisse, les travailleurs les plus aisés vont prendre des assurances privées pour compenser la perte des prestations de l'assurance vieillesse. Et les grandes compagnies d'assurance se frottent les mains à cette idée, mais en réalité, ce à quoi nous allons assister c'est bien à une paupérisation globale de l'ensemble des retraités." (Fin de citation).

Partager cet article
Repost0

commentaires