Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2019 3 17 /07 /juillet /2019 19:50
Cardinal Müller : Le Synode de l'Amazonie est un "prétexte pour changer l'Église"

Source: Diane Montagna

Cardinal Müller: Amazon Synod is a ‘pretext for changing the Church’

Life site News, 15 juillet 2019

 

ROME, 15 juillet 2019 ( LifeSiteNews ) - Dans un nouveau entretien percutant, le cardinal Gerhard Müller a déclaré que le prochain synode des évêques sur l'Amazonie était "un prétexte pour changer l'Église".

 

"Le fait qu'il se tient à Rome est destiné à souligner le début d'une nouvelle Église", a-t-il ajouté.

 

Dans son entretien du 11 juillet avec La Nuova Bussola Quotidiana, l'ancien préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a également appuyé la critique du cardinal Walter Brandmüller à propos du document de travail du Synode amazonien, ajoutant que "cela manque aussi de réflexion théologique".

 

"L'hérétique connaît la doctrine catholique et la contredit. Mais ici il n'y a qu'une grande confusion", dit-il, ajoutant que "le centre de tout cela n'est pas Jésus-Christ" mais ses auteurs et ses partisans, et "leurs idées humaines pour sauver le monde".

 

"L’approche de l'Instrumentum Laboris est une vision idéologique", qui n’a rien à voir avec les fondements du catholicisme, a t-il insisté.

 

Commentant le contenu du document de travail, le cardinal Müller a déclaré que la "cosmovision" qu'il propose est "pan-naturaliste" et "similaire au marxisme".

 

Il a également déclaré "nous devons absolument rejeter" des expressions telles que "conversion écologique", insistant sur "il n'y a que la conversion au Seigneur".

 

En ce qui concerne l'accent mis sur la "Terre mère" dans le document de travail, l'ancien chef du CDF a déclaré: "Notre mère est une personne, pas la Terre. Et notre mère dans la foi est Marie."

 

Le cardinal a appelé la pression du document pour une "liturgie inculturée", une initiative visant à "changer non seulement ce qui est un droit ecclésiastique, mais également ce qui est un droit divin".

 

Quand on lui a demandé s’il craignait d’être qualifié "d’ennemi du pape" pour avoir formulé de telles critiques, le cardinal Müller a déclaré: "C’est seulement un document de travail qui n’a aucune valeur magistrale, alors seuls les ignorants peuvent dire que ceux qui le critiquent sont des ennemi du pape."

 

"Malheureusement, ajoute le cardinal, c’est leur truc pour éviter tout dialogue critique; si vous essayez de soulever une objection, vous êtes immédiatement étiqueté comme un ennemi du pape."

 

Séduits par l'illusion que "tout doit être changé dans la conviction qu'il y aura ainsi un nouveau printemps de l'Église", ils "méprisent" la tradition et traitent le pape Jean-Paul II et le pape Benoît XVI comme "dépassés", insiste le cardinal.

 

Mais, "ils ne voient pas qu'au lieu de cela, ils détruisent l'Église. Ils sont comme des aveugles qui tombent dans une fosse."

Partager cet article
Repost0

commentaires