Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2019 7 24 /02 /février /2019 16:15
Récession 2019 : la faute aux "Gilets jaunes" ou la faute à Macron ?

Selon Bfm-Tv et la macronie les Gilets jaunes plomberaient l'économie. Les Gilets jaunes plombent-ils vraiment l’économie ? Ce mouvement serait-il "une catastrophe pour le commerce, une catastrophe pour l'économie" (Bruno Lemaire, ministre de l'économie) ? Les économistes Jacques Sapir et Charles Gave analysent cette assertion. Les mauvais résultats datent d’avant le début de la contestation. 

Extrait

 

Jacques Sapir :

 

"L'examen des chiffres montre que les causes de ce ralentissement sont bien autre. L'INSEE en particulier a établi que le mouvement de ralentissement a commencé dès le 1er trimestre 2018, soit avant même la grève à la SNCF."

 

Dans le graphique ci-dessous, on voit (en bleu indigo) la courbe descendante de la consommation des ménages entre 2016 et 2018. Le ralentissement de la consommation a donc débuté bien avant la première manifestation des Gilets jaunes le 17 novembre 2018 et le mouvement des Gilets jaunes n'a donc rien à voir avec cette baisse de la consommation, mais sans doute tout à voir avec la perte de pouvoir d'achat.

Récession 2019 : la faute aux "Gilets jaunes" ou la faute à Macron ?

Charles Gave :

 

"Monsieur Macron voulait et a organisé une baisse de la demande interne, et cela s'est passé bien avant le mouvement des Gilets jaunes. Et l'on pourrait même dire que cette baisse de la demande interne est la cause première de l'explosion des Gilets jaunes.

 

"[...] Pour établir la compétitivité de la France, il y a deux possibilités, ou vous augmentez l'impôt sur les pauvres gens, (comme le disait Mark Twain 'il faut augmenter l'impôt sur les plus pauvres parce qu'il y en a beaucoup plus'), cela est la stratégie de monsieur Macron, ou on fait baisser le train de vie de l'État, de façon à couper dans toutes ces dépenses inutiles, avec une rentabilité marginale du capital investi négative.

 

"Macron, si vous regardez ses mesures, il n'a pas cessé de taper sur les petites gens, tout en protégeant les gens qui n'étaient pas des petites gens. C'est une des autres causes de la montée des Gilets jaunes, c'est que d'abord on a commencé par ne taper que sur eux - aurait-on tapé sur les autres aussi, ils auraient probablement été plus calmes -, et en plus on n'a pas arrêté de les insulter. Pendant un an, les phrases du président sur le côté crétin du peuple se sont multipliées. Quelque part c'est la première dans l'histoire de France, qu'on a un roi qui déteste le peuple. Ce qui est quand même une nouveauté.

 

"[...] On en arrive à un scenario politique tout à fait curieux. Comme il est complètement impossible de s'adresser au pouvoir central, puisque il est complètement autiste. Et donc, ce qui se passe, c'est que les gens ont décidé que la seule façon de se faire entendre c'était de bloquer. Donc le blocage n'est pas créé par ceux qui le font mais par l'autisme de ceux qui devraient les écouter.

 

"[...] Ce que j'ai écrit il y a quelques mois, c'est que en Europe vous aurez une récession en 2019 pour toute une série de raisons que j'ai expliquées dans les différents papiers que j'ai écrit.

Récession 2019 : la faute aux "Gilets jaunes" ou la faute à Macron ?

 Lire :

 Institut des Libertés, Charles Gave, 2 juillet 2018 "En route vers la Récession Mondiale de 2019"

 Le Point 23/01/2019 "Le Point - Nouailhac - La France bientôt en récession ?"

Partager cet article
Repost0

commentaires