Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 janvier 2019 1 21 /01 /janvier /2019 15:00

« J'étais franc-maçon. Être chrétien et franc-maçon n'est pas compatible ». Témoignage de Serge Abad Gallardo, qui, franc-maçon durant 24 ans et ayant atteint le "haut-grade" du 18e degré, explique l'incompatibilité entre l'appartenance à l'Église et l'appartenance à la franc-maçonnerie.

 

Serge Abad-Gallardo est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la franc-maçonnerie. Ses arguments sont implacables.  Dans,"J'ai Frappé À La Porte Du Temple - Parcours D'un Franc-Maçon En Crise Spirituelle" (Broché 2014), il met en évidence les antagonismes entre la vision ésotérique maçonnique et la pensée humaniste chrétienne.

Dans "La Franc-Maçonnerie Démasquée" (Editeur : Bonne Nouvelle, 2017), il montre l'incompatibilité entre foi chrétienne et franc-maçonnerie, et la lutte terrible entre les deux réalités, le combat caché de la franc-maçonnerie derrière le visage d'une association apparemment "philanthropique" et "humaniste".

Dans "Je Servais Lucifer Sans Le Savoir" (Pierre Téqui éditeur, 2017), où l'auteur a "environ deux cents citations maçonniques" qui démontrent tout ce qu'il dit, Serge Abad-Gallardo explique que s'il a pu mettre fin à son ascension au sein de la franc-maçonnerie, c'est grâce à la lumière de la foi chrétienne retrouvée. Celui qui a choisi de rendre le bien pour le mal en se mettant au service des malades s'appuie maintenant sur l'Église ; il peut désormais rendre compte de l'emprise occulte que peut exercer progressivement, la franc-maçonnerie, sur ses membres.

 

Quel est le sens de ces innombrables symboles tablier, Pavé mosaïque, Chaîne d'union - qui émaillent les rituels des réunions initiatiques ' Pourquoi les textes maçonniques eux-mêmes font-ils appel à Lucifer et à Tubal-Caïn ? [1] 

 

Comment expliquer les énergies ressenties en lien avec les frères décédés ? Qui est ce Christ du 18e degré ? Etc. Après 24 années d'allégeance, poursuivant la clef de la connaissance et du secret en se libérant de tout dogme, l'auteur revient dans cette video sur les dangers de l'ésotérisme maçonnique, son influence sociétale au sein de la politique et son objectif multiséculaire de transformer les mentalités au nom du « bonheur » de l'humanité.

Dans cette conférence filmée, Serge-Abad Gallardo, baptisé enfant, devenu franc-maçon durant vingt-quatre ans, adulte, et ayant atteint le "haut-grade" 18e degré, témoigne de sa redécouverte de la foi et de l'incompatibilité entre foi chrétienne et religion maçonnique.

 

 

 

Extraits :

 

« Tout d'abord, il faut être convaincu qu'il est existe deux mondes bien séparés, le monde du visible et le monde de l'invisible. Dans ce monde de l'invisible qui est celui du surenaturel, est celui de la divinité et auquel nous n'avons pas accès. Et entre les deux il y a des entités, des espaces dans lesquels il se déroule un certain nombre de choses et cette espace-à est souvent un espace relativement dangereux. C'est celui auquel se réfère l'ésotérisme et l'occultisme. Quelques chiffres: nous avons en France 5000 psychologues, psychiatres et psychanalystes confondus, environ 10 000 prêtres catholiques, mais nous avons 100 000 voyants et médiums. Cela démontre l'intérêt que va susciter l'occultisme chez le commun des mortels. Étant précisé que, selon l'exorciste de Paris, tout ce qui concerne la voyance, les médiums, la magie et l'occultisme peut être considéré à 80% comme du charlatanisme; c'est de l'esbroufe qui sert à faire de l'argent. Mais pour les 20% qui restent, il s'agit d'une mise en contact avec le démon.  Quelques pratiques occultes, citées également par l'exorciste de Paris, l'envoûtement, le channeling, les chakras, le magnétisme, et la franc-maçonnerie.

 

« Je précise qu'au sein de la franc-maçonnerie, on va trouver quelque chose qui ressemble au channeling, on va trouver quelque chose qui ressemble à l'action sur les chakras, et également quelque chose qui s'apparente à du magnétisme. Cela n'est pas dit précisément dans les rituels. [...] Le channeling, c'est la mise en contact avec les entités qui sont passées dans l'autre monde. [...]

 

« D'abord qu'est-ce que l'occultisme? L'occultisme, c'est l'ensemble des pratiques qui se basent sur ce qu'on appelle la théorie des correspondances, c'est-à-dire que tout serait lié. Cela renvoie, un peu, à ce que l'on pourrait appeler le naturalisme, le monisme : tout est Dieu, tout est divinité, tout est puissance entre guillemets "spirituelle". Et l'ésotérisme, c'est l'ensemble des doctrines qui comportent une initiation et qui permettent d'accéder à l'occultisme.

 

« En observations préliminaires, je vais vous donner quelques informations d'ordre politique, puisque la franc-maçonnerie intervient en politique.

« Cela n'est pas une invention de ma part, c'est la franc-maçonnerie qui le reconnait. Je précise une chose : je ne suis pas théologien, je suis architecte de formation, et juriste également, j'ai une carrière de haut-fonctionnaire. Je me pose comme témoin, je suis quelqu'un qui a vécu et compris des choses. Donc je les donne, je les offre, et afin que ce témoignage ne soit pas considéré comme uniquement subjectif, parce qu'il y a toujours une forme de subjectivité dans le témoignage, je confirme tout ce que je vous ai dit par des écrits qui sont issus à 90 ou 95% issus d'écrits maçonniques, le restant est issu de spécialistes de la franc-maçonnerie. Donc ce que je vais vous dire repose sur des données qui sont vérifiables.

 

« Par exemple, lorsque je vous dis que la franc-maçonnerie intervient dans la politique, je cite Pierre Simon, ancien grand-maître" de la "Grande Loge de France" : "Ce que nous nous attachons à transformer, c'est la société. Ce sont les frères de la grande loge de France qui ont été à l'origine des transformations législatives, et le tout dernier qui vient d'être proposé au peuple français, est le problème de l'euthanasie." Alors, on sait qu'en ce moment, il y a un débat, mais cette citation (de Pierre Simon) n'est pas récente. Cette citation date de l'an deux mille, donc cela veut dire que cela fait presque vingt-ans que la franc-maçonnerie essaye de modifier les textes (sur ce sujet de l'euthanasie.) Et même plus, puisque Henri Caillavet, qui a été sénateur et franc-maçon a déposé le premier projet de loi en faveur de l'euthanasie en 1976. Maurice Caillet, à qui je voudrais rendre honneur puisque c'est quelqu'un pour qui j'ai beaucoup d'amitié, que j'ai rencontré et qui a signé la préface de mon deuxième livre a expliqué que le suicide assisté et l'euthanasie sont des projets purement maçonniques. [...] Nous sommes en train d'assister aujourd'hui, en matière d'euthanasie à un véritable coup d'État maçonnique.

 

« [...] Sans rentrer dans le détail, [...] Monsieur Jean-Louis Touraine, député et franc-maçon, a déposé un projet de loi visant à légaliser l'euthanasie en France. Quelques mois plus tard, le 1er février 2018, il a été élu président du groupe d'étude "Fin de vie" à l'Assemblée nationale. Il faut savoir que le président de l'Assemblée nationale, monsieur de Rugy, est favorable à l'euthanasie. Donc nous avons une mise en place de personnes qui sont [...] également favorables à l'euthanasie. Donc, on voit bien que la franc-maçonnerie, non seulement intervient en politique, mais elle intervient de manière secrète. Alors les francs-maçons font la différence entre le secret et la discrétion, moi je ne la fais pas : c'est volontaire. Par manque de temps, je vais passer sur les citations maçonniques - et elles sont nombreuses - et elles viennent de dignitaires francs-maçons eux-mêmes. C'est un petit peu comme si le cardinal Sarah venait dire quelque chose du Vatican aujourd'hui, on serait forcé de le croire, il me semble !

 

« Je vous donne quelque citation concernant le domaine de la religion qui vous montreront que la franc-maçonnerie est une anti-Église catholique, tout simplement. je cite: "La franc-maçonnerie est la contre-Église, le contre-catholicisme, l'Église de l'hérésie" (citation de la revue maçonnique L'Acacia, début XXe siècle.)

 

« [...] Je vous donne une citation de celui a créé le rite écossais rectifié, qui est le rite qui se rapprocherait avec un conditieonnel extrême de la doctrine catholique, ou chrétienne - il s'agit de Jean-Baptiste Willermoz - qui disait: "Chaque homme, depuis la venue du Christ, peut, dans le don qui lui est propre [2], aller plus loin que le Christ. J'ose dire que dans le genre qui m'est propre, celui du développement de l'intelligence, j'ai été plus loin que le Christ." Bravo !

 

 

« L'incompatibilité

 

« Sur le plan de l'orgueil, c'est la rébellion contre Dieu. Je cite Saint Augustin : "Deux amours ont bâti deux cités, l'amour de soi jusqu'au mépris de Dieu : la cité de la terre, l'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi, la cité de Dieu." Et bien voilà toute la différence entre la franc-maçonnerie, au sens luciférien, et la foi dans l'Église.

 

« La franc-maçonnerie estime qu'il y a plusieurs franc-maçonnerie. Et je pense que c'est une erreur (volontaire ou pas), en fait il existe une seule franc-maçonnerie, divisée en plusieurs obédiences, tout simplement parce que toutes les obédiences que nous connaissons aujourd'hui, sont issues du même tronc commun, de la naissance de la franc-maçonnerie en 1717. En fait, ce que la franc-maçonnerie appelle "les francs-maçonneries" sont des variations autour d'un même thème. En réalité, on constate simplement qu'il y a deux branches, une première branche qu'on va évacuer rapidement, celle qui laisse ses membres libres de croire ou de ne pas croire en Dieu, franc-maçonnerie qui se dit laïque mais qui est en réalité plutôt anticléricale, voire anti-catholique, et une deuxième branche, celle qui impose à ses membres de croire en Dieu, et c'est grâce à cette branche de la franc-maçonnerie, que la franc-maçonnerie attire certains chrétiens, voire certains catholiques en les trompant. Il s'agit de la "Grande Loge nationale française" (GLNF), de la "Grande loge traditionnelle symbolique opéra", et du "Grand prieuré des Gaules", essentiellement, parfois aussi la "Grande Loge de France".

« Et celle qui est la plus déiste, la GLNF nous nomme des éléments qui nous permettent de comprendre que le dieu des francs-maçons n'est pas le dieu des chrétiens. Je cite le grand maître de la Glnf, Jean-Pierre Servel (vous trouvez ce que je vous dis là sur le site officiel de la Glnf, www.glnf.fr ): "Entre les éléments de notre règle, la croyance (non dogmatique) en Dieu, Grand architecte de 'univers, est l'interdiction faite à un moment de traiter de sujets religieux au sein des loges". Et bien, le grand maître de la Glnf, quand il nous dit cela, il nous dit simplement que nous devons apostasier pour entrer en franc-maçonnerie, puisque je ne peux pas croire en Dieu, en dehors du dogme de la Trinité, il me semble, et c'est un minimum. Donc, croire en Dieu, d'une manière "non dogmatique", c'est une apostasie.

 

« (Historiquement), dès le début du XVIIIe siècle, lorsque va naître la franc-maçonnerie, elle va se diffuser partout en Europe, et comme par hasard, partout où la franc-maçonnerie arrive, on va voir arriver la destruction des monarchies. Mon ami qui a écrit "Iglesia y masoneria, Les deux Cités" (ed. San Roman, Madrid 2016) professor Alberto Barcena, démontre très bien dans son livre à quel point il y a une relation entre la profusion de ces républiques en Europe et l'avènement de la franc-maçonnerie quelques décennies auparavant.

 

« Sur l'importance numérique des loges et de la franc-maçonnerie, en France, nous avons selon les chiffres donnés par des sites maçonniques, nous avons 155 887 francs-maçons, les chiffres varient d'une année à l'autre, mais l'ordre de grandeur c'est 150 / 160 000. Cette franc-maçonnerie cherche à intervenir dans l'élaboration des loirs, et n trouve dans certains textes de lois, des termes, des phrases, des explications qui proviennent des "planches maçonniques", qui sont des écrits maçonniques discutés en loge. Or, nous avons un peu moins de 46 millions d'électeurs en France. Si on rapporte le chiffre du nombre de francs-maçons à celui des électeurs, la franc-maçonnerie représente un peu plus de 0,3% des électeurs, ce qui est quand même extrêmement pauvre, au point que l'on peut se demander si l'on est vraiment en démocratie dans notre pays ! Il y a des loges qui sont classées à droite et d'autres qui sont classées à gauche. Le détail n'est pas très important. 

 

« Je prends les principaux rites, les autres sont anecdotiques et par définition ne représentent rien,

« Le "rite écossais ancien et accepté", le plus ancien et le plus pratiqué au monde - c'est celui que j'ai pratiqué et que je connais très bien -, le rite français, le rite écossais rectifié, le rite Émulation et le rite Memphis Misraïm. Tous ces rites ont en commun ce que l'on appelle la "légende maçonnique". Lorsque vous allez parlez à des francs-maçons et leur dire que ce n'est pas compatible, je vous donne déjà la réponse de ce franc-maçon : il va vous répondre "oui mais moi je suis dans telle obédience, je pratique tel rite, et chez nous nous sommes déistes"; certains vont vous dire "nous sommes théistes". Certains vont vous dire "nous sommes christiques". Alors bien entendu, on peut être christique: moi demain, en dehors de toute religion je peux vous dire que le Christ est fabuleux et que je vais suivre son chemin, que je suis christique, mais je ne suis pas dans l'Église.

« Ce qui est important, ce sont les fondements de ces rites, et l'on va voir tout de suite apparaître que l'incompatibilité est indiscutable :  

« Le rite "écossais ancien et accepté" a pour fondement l'hermétisme égyptien, le pythagorisme grec, l'alchimie islamique, la cabale hébraïque, le gnosticisme chrétien et la chevalerie templière. Encore une fois, vous prenez le site de la Glnf et vous trouverez toutes ces références.

« Le "rite français", qui se dit laïque, en réalité a des tendances alchimiques, a comme fondements les "emblèmes bibliques", mais dixit le site de la Glnf, ces emblèmes bibliques ne sont pas compris comme la parole de Dieu, mais comme une simple allégorie: là, c'est déjà ennuyeux en tant que chrétien. L'"alchimie islamique" : par exemple, lors de l'initiation dans le "rite français", il y a bien la purification par les éléments alchimiques, l'eau, le feu et l'air, et la légende maçonnique avec le héros maçonnique qui s'appelle "Hiram".

« Le "rite écossais rectifié" : première source, la tradition chrétienne initiale. Cela peut nous intéresser fortement puisqu'il s'agit notamment des écrits des Pères de l'Église, sauf que ce n'est pas l'enseignement du Magistère. C'est comme si un athée, un bouddhiste, n'importe qui prenait un livre de S. Irénée ou S. Augustin et en faisait sa propre philosophie, pourquoi pas, mais le deuxième fondement est un peu plus problématique, puisqu'il s'agit de la doctrine ésotérique de Martines de Pasqually, qui est un occultiste et un hermétiste du XVIIIe siècle. Donc là, cela commence à nous poser une réelle difficulté.

« Le "rite Émulation" est fondé sur la tradition abrahamique sauf que tous les symboles qui font expressément référence au christianisme ont été supprimés au début du XIXe siècle. Je ne l'invente pas non plus. Ce sont des citations. Du reste, le rite Émulation est un rite qui possède également la légende maçonnique, c'est-à-dire que le modèle pour l'initiation, ce n'est pas Jésus, c'est Hiram.

« Le rite Memphis-Misraïm : c'est l'hermétisme de l'Égypte antique et la doctrine de Cagliostro (Joseph Balsamo, alchismiste, magicien et hermétiste du XVIIIe siècle)

 

« Conclusion

 

« Sur l'ensemble de ces rites, tous les points communs sont le syncrétisme, le relativisme, l'hermétisme, l'occultisme, le manichéisme, et surtout le gnosticisme.

 

« Je vous donne quelques références dans les Écritures, qui dénoncent la pratique de l'occultisme: Deutéronome 18, Lévitique 19, Lévitique 20, Actes 16, Actes 19, également Catéchisme de l'Église catholique, CEC n° 2115 à 2118

 

« Surtout, le gnosticisme est considéré comme une hérésie par l'Église. Donc quand un franc-maçon viendra vous dire que dans sa loge on est plus proche de l'Église que dans une autre, j'ai des doutes, franchement.

 

« Je vous cite un ancien Grand maître qui dit: "Ce qu'il est important de comprendre, c'est que le combat qui se livre repose sur l'équilibre de deux cultures, l'une fondée sur l'Évangile, et l'autre reposant sur la tradition historique d'un humanisme républicain. Et ces deux cultures sont fondamentalement opposées: ou la vérité est révélée et intangible à l'origine toutes choses, ou elle trouve son fondement dans les constructions de l'homme, toujours remises en question parce que perfectibles à l'infini." Donc vous voyez bien que lorsqu'on cherche un petit peu, la franc-maçonnerie, elle-même, reconnaît que cette incompatibilité n'est pas indiscutable. Néanmoins, on trouve dans certains sites maçonniques des déclarations de nature à troubler - et c'est fait volontairement- les catholiques, pour les aspirer vers la franc-maçonnerie.

 

« Or la franc-maçonnerie est une religion. Les sciences des religions considèrent un faisceau d'indices pour définir s'il y a ou non religion. Ces indices sont tous présents dans la franc-maçonnerie:

- l'existence de rites, de cérémonies,

- un idéal ou une croyance commune (le Grand architecte de l'univers, ou la croyance dans la circonstance que la franc-maçonnerie peut apporter le "bonheur" de l'humanité);

- l'existence d'adeptes et un lien régulier: il y a deux tenues par mois obligatoires, auxquelles les francs-maçons sont obligés d'assister.

 

« Il existe une campagne continue de déclarations publiques continues selon lesquelles la franc-maçonnerie n'est pas une religion mais seulement une organisation sociale.

« Or, c'est ici c'est clair. Comme toutes les religions, elle possède des dogmes, alors même qu'elle se dit adogmatique : cet adogmatisme concerne les dogmes de l'Église essentiellement, puisqu'elle possède ses propres dogmes.

 

« Les dogmes de la franc-maçonnerie

 

« La franc-maçonnerie considère que pour accéder à la vérité il faut se libérer des dogmes. Et bien cela est un dogme.

 

« J'étais franc-maçon : être chrétien et franc-maçon n'est pas compatible » - Serge Abad Gallardo

« - Le dogme de la lumière maçonnique : en dehors de la lumière maçonnique, pas de salut.

 

« - Le dogme d'un Dieu protéiforme. C'est un monisme.

 

« - Le dogme de l'inaccessibilité de la vérité : la vérité est construite par l'homme et non révélée par Dieu. Il peut y  avoir une bible dans une loge, mais une bible corrigée par une équerre et un compas, c'est-à-dire une bible lue à travers la légende maçonnique.

 

« - Le dogme d'Hiram. Hiram est le modèle de la franc-maçonnerie.

 

« - Le dogme de la similitude entre le microcosme et le macrocosme.

 

« - Le dogme de la relativité de Dieu, etc.

 

« L'incompatibilité entre la franc-maçonnerie et la foi catholique affecte toutes les obédiences et tous les rites.

« J'étais franc-maçon : être chrétien et franc-maçon n'est pas compatible » - Serge Abad Gallardo

« Dès lors qu'un fidèle catholique est initié franc-maçon, il est excommunié latae sententiae (automatiquement). Dans une obédience déiste, on jure sur la bible mais corrigée par l'équerre et le compas. Ce qui est incompatible. Dans une obédience adogmatique, on jure sur les règlements généraux dans lesquels est précisé le caractère adogmatique de la doctrine. On rejette le dogme, on s'excommunie soit-même. Ce qui est également incompatible.

 

[...]

 

« Le pape François a refusé, à l'automne 2017, la nomination de l'ambassadeur du Liban, au motif qu'il était franc-maçon.

 

« L'influence luciférienne 

 

« Il faut savoir lire entre les lignes maçonniques des rituels maçonniques 

 

« Exemples de glorification luciférienne :

 

« Au quatrième degré, qui est le premier des haut-grade. Question dans le rituel maçonnique : "Êtes-vous maître secret ?" Réponse : "Je m'en glorifie".

 

« Et bien, moi, ce que je retiens sur la glorification, c'est que S. Paul nous répond sur ce thème: "Et pour que je ne sois pas enflé d'orgueil, il m'a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m'empêcher de m'enorgueillir. Trois fois j'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi et il m'a dit: "Ma grâce te suffit'." (2 Co, 7,12) La différence entre la doctrine maçonnique et la foi, elle est là, dans cette phrase du rituel et dans cette phrase de S. Paul.

 

« Les francs-maçons, pour se reconnaître, ont des signes, des maux et des attouchements. Les signe se sont à distance, les mots de manière plus rapprochée et l'attouchement, c'est la poignée de main, des choses comme cela.

 

« Au 18e degré des hauts-grades, il y a un signe, qui consiste à montrer le ciel avec l'index et montrer la terre également avec l'index.

Baphomet, Eliphas Levi

Baphomet, Eliphas Levi

« L'image du Baphomet (qui est Lucifer) dessiné par Eliphas Levi, qui est un franc-maçon occultiste et magicien du XIXe siècle. On voit les attributs féminins et les attributs masculins étant simplement figurés (on peut voir le lien aujourd'hui avec la théorie du gender), mais on voit se préciser le geste du 18e degré. Sur le front, le pentagramme, qui est un signe maçonnique, de magie blanche, étant précisé qu'il n'y a ni blanche ni noire, mais magie simplement, et tout ce qui est magie vient du démon. On voit les attribut du démon assez facilement.

Hishtar

Hishtar

« Troisième personnage, la déesse Ishtar: ce dessin est tiré d'un livre qui s'appelle Le Symbolisme occulte de la Franc-maçonnerie, écrit par Oswald Wirth, un franc-maçon du XIXe, occultiste, hermétiste également. C'est l'équivalent pour la franc-maçonnerie d'un père de l'Église pour notre doctrine. C'est quelqu'un de référence. Voilà ce qu'il dit d'Ishtar : Ishtar est une déesse des enfers, déesse sumérienne qui était appelée "Lucifer", d'ailleurs, par les Romains. Je cite, dans ce livre, "le secret du bonheur, est en nous, Ishtar nous enseigne à le trouver lorsqu'elle descend volontairement aux enfers."

 

« Et là (image ci-dessous), vous avez - dernière image -, Baphomet, qui est la statue édifiée par l'"église de Satan" en 2015. Il y a quand même une ressemblance surprenante, qui doit tout de même nous interroger : 

 

"Baphomet", statue de l'"église de Satan" (2015)

"Baphomet", statue de l'"église de Satan" (2015)

« Je précise que Baphomet est également traduit par un auteur qui a fait des recherches dans ce domaine, par connaissance. Or, la connaissance est l'objectif de la recherche de la franc-maçonnerie.

 

« Quelle est la signification du signe index vers le haut, index vers le bas ? Je cite - c'est tiré du rituel du 18e degré, donc c'est un document que je possède, je ne l'invente pas : "Le signe du grade s'exécute en élevant la main droite fermée index levé verticalement montrant le ciel. Le contre-signe s'exécute en descendant la main et en montrant la terre avec l'index. Signe et contre-signe évoque la maxime hermétique 'Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut.'" Si on se réfère à ce que nous dit le Christ, il nous dit tout le contraire. Je cite: (Jn 8,23) "Jésus leur disait : "Vous, c'est d'en bas que vous êtes, moi c'est d'en haut que je suis. Vous, c'est de ce monde que vous êtes, moi je ne suis pas de ce monde." J'ai d'autres éléments encore. Saint Paul aux Colossiens, chapitre 3, 1-2 : "Si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d'en-haut, c'est là qu'est le Christ, assis à la droite de Dieu. Pensez aux réalités d'en-haut, et non dans celles de la terre." Cette conception maçonnique est tout à fait logique puisque su le mal et le bien sont d'égales valeurs, le haut et le bas s'équivalent. Et nous, au contraire, nous pensons que le bien est en haut, et le mal est en bas. 

 

« Tubal-Caïn est le mot de passe des maîtres. En fait, Tubal Caïn est un descendant de Caïn (Gn 4, 22). Je cite la Bible de Jérusalem (en note à propos de Gn 4, 23-24) : "la descendance de Tubal-Caïn se caractérise par un témoignage de violence croissante des descendants de Caïn". 

« La franc-maçonnerie, elle-même le reconnaît, je cite une planche maçonnique (source: http://www.ledifice.net/7076-3.html ) : "Tubalcaïn, le forgeron, travaillait les métaux, et s'inscrit spirituellement comme continuateur de la lignée caïnite." Donc, nous connaissons tous l'histoire de Caïn: Caïn, inspiré par le diable, tua à Abel. Il a ensuite une postérité (Genèse 4, 16-26). Dans cette postérité nous allons retrouvé Tubal-Caïn (Gn 4, 22) et nous allons ensuite retrouver Hiram. Pourquoi ? Parce que la lignée caïnite est une lignée de forgerons et d'artisans de métaux. Ce qu'était Hiram.

« Donc, nous avons comme mot de passe des maîtres, la référence spirituelle à quelqu'un qui est descendant d'une lignée spirituelle de celui qui a tué son frère, sous l'inspiration du démon. C'est confirmé par ce qu'on appelle le mot sacré des maîtres qui est Mohabon ( une source maçonnique le rapporte : http://www.ledifice.net/7156-4.html ). "Mohabon", selon la franc-maçonnerie, se traduirait par "fils du père". 

« Donc la boucle est bouclée. Un maitre franc-maçon devient fils du père selon la lignée caïnite, il est donc fils de Lucifer. [...] Je ne l'invente pas. Je l'invente d'autant moins, qu'un Jean-Baptiste Willermoz , dont nous avons parlé tout à l'heure, qui est celui qui a inventé le rite écossais rectifié, a supprimé du troisième degré de maître, le terme de Tubalcaïn. Je cite: "Tubalcaïn est qualifié d'agent diabolique qui porte les vices charnels. Il n'apprit l'art du travail des métaux et la maîtrise du feu que par des voies profanatrices et sataniques."

 

« La franc-maçonnerie glorifie le serpent de la Genèse.

 

« Parmi de nombreux exemples, je cite Oswald Wirth: "Le serpent séducteur qui incita à mordre le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal est le symbole d'un instinct particulier, cet aiguillon secret est le promoteur de tous les progrès, de toutes les conquêtes qui étendent la sphère d'action des individus. Cela explique pourquoi le serpent inspira la désobéissance, l'insubordination et la révolte, et c'est pourquoi il fut maudit par les anciens théocrates (sous-entendu l'Église) alors qu'il était toujours honoré par les initiés." En d'autres termes, selon la franc-maçonnerie, le serpent est un bienfaiteur de l'humanité, sans qui la terre, aujourd'hui, ne serait pas ce qu'elle est !

 

« [...] Le magnétisme (en franc-maçonnerie)

 

 

« Le vénérable maître joue un rôle très important dans la chaine d'union puisqu'il fait le lien spirituel entre les francs-maçons qui constituent la chaine et des entités que l'on appellera des égrégores, entités malsaines (en référence au livre d'Hénoch). Je cite de mémoire la sorcière Hécate, qui se dit ouvertement "sataniste": "Chaque sorcier crée lui-même son propre égrégore par ses incantations." Cela n'est pas de moi, c'est une sorcière qui le dit.

 

« Et bien, les francs-maçons se tiennent de cette manière-là par les mains, et par les mains passent un fluide, à tel point que lorsque la chaine se termine, le vénérable maitre secoue trois fois les bras pour rompre la chaine, et à ce moment-là j'ai pris une décharge. Sur le coup je n'ai pas trop compris ce qui s'était passé, mais cela s'est reproduit à chaque fois. Je savais quand cela allait arriver. Cela aussi je ne l'invente pas.

 

« [...] C'est un procédé magique également, qui permet d'obtenir une puissance occulte. Je cite: "Quand elle célèbre la chaine d'union, une loge génère une personne communautaire - l'égrégore, Hiram, également parfois - dont les facultés de perception sont très supérieures à la somme des individus qui la composent."

 

« Dernière citation, sur la chaine d'union, si c'était nécessaire de vous convaincre : "C'est un procédé spirite, fluidique, de type magnétique. La chaine d'union est autre chose qu'un simple geste sans répercussion. Les rites unissent le visible à l'invisible, ils constituent le lien fluidique qui unit le corps maçonnique à l'esprit maçonnique libéré des loges matérielles." 

 

« Pour conclure. L'initiation maçonnique est une négation de l'effusion de l'Esprit-Saint lors du baptême que nous avons reçu. Et cela, aucun maçon ne s'en rend compte, et je peux en témoigner. Pour le discerner et le comprendre, il faut avoir une foi bien ancrée et réfléchir, et lire les rituels. 

 

L'initiation maçonnique : une négation du baptême catholique

« Le rituel d'initiation maçonnique (bien sûr là il s'agit du "rite écossais ancien et accepté" et on va vous dire "notre rituel ne dit pas la même chose", mais l'esprit est le même, c'est cela qui est important) :

 

« Question du vénérable Maître: "Pourquoi ce profane demande-t-il à entrer dans la franc-maçonnerie ?" - Réponse d'un officier qui répond pour le candidat: "Parce qu'il est libre et de bonne moeurs, qu'il est dans les ténèbres et cherche la lumière."

 

« Liturgie du baptême.

Le prêtre demande : "Pour suivre Jésus-Christ, rejetez-vous Satan qui est l'auteur du mal ?" Réponse du parrain ou du catéchumène : "Oui, je le rejette." Le prêtre poursuit: "Recevez la lumière du Christ, que cet enfant illuminé par le Christ avance dans la vie en enfant de lumière et persévère dans la foi."

 

« Donc, il n'y a pas de doute, dès lors que que j'ai reçu la lumière à mon baptême, de quelle lumière me parle-t-on dans la franc-maçonnerie ? Cela n'est pas la lumière de Dieu, puisque je l'ai déjà reçue; cela n'est pas la lumière de Dieu, puisque celui qui officie n'est que le vénérable maître, et qu'il n'est pas non plus prêtre et ne peut pas me donner par un sacrement, faire venir l'Esprit-Saint sur moi. De toute évidence, il s'agit de la lumière de Lucifer. Moi je n'ai pas de doute là-dessus, je crois l'avoir démontré dans mes ouvrages. 

 

« Je suis désolé d'avoir été si mal en point pour cette conférence, mais il se trouve que dans ma démarche je dois vaincre un certain nombre d'obstacles qui régulièrement viennent essayer de m'empêcher de parler, de différentes manières. Mais cela n'est pas grave, puisqu'on arrive au bout, par la grâce de Marie.

 

[...] Étant précisé encore une fois que nous devons parler aux francs-maçons de l'amour du Christ, [...] et de cet amour que l'on ne trouvera pas en franc-maçonnerie. Vingt-quatre ans en franc-maçonnerie me permettent de dire, oui, on y trouve une camaraderie, un amour "fraternel" entre guillemets, mais la franc-maçonnerie est une série d'entrées et de portes ouvertes au démon. »

Notes

 

[1] Dans la mythologie juive, Tubal-Caïn a une relation incestueuse avec sa sœur Nahama. Cette union engendre le démon Asmodée. (Encyclopédie des gens du monde: répertoire universel des sciences, des lettres et des arts; avec des notices sur les principales familles historiques et sur les personnages célèbres, morts et vivants, Volume 2 p. 392.)

[2] (Dans la franc-maçonnerie) Il n'y a pas de grâce, il n'y a pas de salut d'ordre divin, c'est moi-même par moi-même.

Partager cet article
Repost0

commentaires