Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 18:38

Tatiana Ventôse était sur les Champs-Élysées samedi 24 novembre. Les Gilets jaunes n'étaient pas les casseurs. "Et tu te doutes bien que ça n'avait rien à voir avec ce que nous ont dit le gouvernement et BFMTV..."

Extraits

 

"Les policiers ont d'abord commencé par s'écarter en disant "allez-y", "dans une bonne ambiance". Puis plus loin sur les  les Champs-Élysées, ils (d'autres forces de police ?) ont commencé à tirer des canons à eau et à envoyer les gaz lacrymo. Des "casseurs" ont été sortis par des Gilets jaunes. Des tirs de gaz lacrymo sont passés au-dessus de l'Arc de triomphe. Tatiana Ventôse explique avoir "vu des mecs habillés full en casseur, tout en noir, etc., aller discuter avec les flics". "Cela, s'appelle des agents provocateurs, qui sont là pour f... le zoo sur ordre du pouvoir a priori. Des trucs que l'on voit sur à peu près toutes les manifs (ex: les Manifs de La Manif pour tous en 2013. Ndlr.) où tu as des agents des forces police infiltrés ou payés, ou envoyés par le pouvoir afin de f... le b...afin qu'ils puissent faire des images et dire regardez c'est tous des casseurs.

 

[...] Quand tu a un gouvernement qui crée une situation de chaos, il ne faut pas non plus ensuite venir s'étonner que ce soit le chaos qui règne et que le pouvoir n'ait plus le contrôle dessus.

 

[...] C'est pour cela qu'ils répètent en continu il y avait les violences et les casseurs. [...] Ce faisant, ils essayent de nous dire que c'est manipulé par des franges d'ultra - droite ou d'ultra - gauche, [...] La réalité est bien plus large que cela. Ils essayent de se dégager eux-mêmes de leurs responsabilités, d'alimenter notre sentiment à nous d'échec, de divisions; ils vont essayer de monter les gens les uns contre les autres. 

 

Il va y avoir de la casse, des scènes de quasi guerre civile, mais il ne faut pas que cela nous laisse penser que la réalité est celle décrite par les médias à la solde du pouvoir

 

[...] Au lieu de parler de ce qui nous rassemble ils continuent de parler de ce qui nous divise.

 

[...] Ne les laissons pas nous diviser. [...] On va rester ensemble, on va s'occuper les uns des autres, prendre soin les uns des autres" +

Partager cet article
Repost0

commentaires