Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2018 4 29 /11 /novembre /2018 18:06
Gilets jaunes: peuvent-ils, sans le vouloir, accélérer le retour à la monarchie?

Source: Jean-Pierre Aussant, Gloria-Tv

 

Dans un pays où le système politique est illégitime (coup d’état jacobin), il est a priori bien évidemment difficile de porter crédit à un soulèvement populaire dont le but n’est pas, en essayant de renverser la république elle-même, de s’en prendre aux vraies racines du mal qui pourtant écrase la France depuis 220 ans, mais de solliciter une baisse des prix du carburant.

 

Pour autant, et bien que les sujets de mécontentements par leur dérision même (« dérision » par rapport aux vrais enjeux historiques et non pas bien sûr par rapport à la souffrance des travailleurs qui perdent leur pouvoir d’achat) sont au fond une aubaine pour le pouvoir, force est de constater que la colère montante du peuple dépasse ce qui avait été initialement prévu par le gouvernement. Plusieurs signes, en effet , tendent à aller dans ce sens; notamment la violence de la police contre des manifestants qui ne sont pourtant souvent que de simples retraité(é)s ou travailleurs en souffrance et certainement pas des « casseurs » (chose qui nous rappelle d’ailleurs le comportement scélérat des CRS de François Hollande qui avaient tapé sur des femmes en compagnie d’enfants en bas âge à l’occasion de la manif « pour tous »). C’est justement cette violence policière qui, en creux, indique un malaise, voire un début de peur du côté gouvernemental. C’est que nos apparatchiks maçonniques n’avaient pas prévu que ce mécontentement pourtant organisé au début par eux-mêmes, prenne une telle ampleur et les dépasse.

 

De cette révolte des gilets jaunes oscillant entre le tragique et le comique, une évidence s’impose : si les Français (je parle ici des Français du pays réel et non pas des manifestants professionnels des syndicats et des réseaux du politiquement-correct) sont capables de sortir dans la rue malgré les risques et les honteuses violences policières, pour des sujets qui historiquement parlant sont sans importance (le prix du pain, des loyers et du carburant- thèmes récurrents dans toutes les sociétés et au-delà des présidents du moment), ils en seront d’autant plus aptes le jour où ils prendront conscience des vrais enjeux civilisationnels à long terme (entre autre leur propre génocide culturel et la négation du réel qu’on leur impose) mais aussi quand ils prendront conscience de l’illégitimité « essentielle et de naissance » de la république.

Sans le vouloir et sans le savoir, en se faisant au début manipuler par l’appareil médiatico-maçonnique dans des « indignations placebos » (dont le but pour le pouvoir est de désamorcer la colère du peuple sans prendre de risque), les gilets jaunes ont créé une petite brèche dans laquelle les forces de la France éternelle pourront peut-être s’infiltrer. Certes, « à toute chose malheur est bon ».

 

Il s’agit maintenant pour les forces de la vie (c'est-à-dire surtout les catholiques pratiquants et les milieux royalistes mais aussi bien sûr toute personne de bonne volonté) de faire ce travail de ré-information en insistant notamment sur le véritable acte de naissance de la république, en insistant sur son illégitimité intrinsèque ; cette illégitimité que dans leur immense majorité les Français ignorent. Ce travail, au moins depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, n’a pas été fait. J’ai la conviction que la clef de voûte de la reconquête du pouvoir est la prise de conscience par le grand nombre de l’illégitimité absolue de la république. Cette prise de conscience est le passage obligé qui permettra aux Français de renverser la dictature « républicano-maçonnique » sans sentiment de culpabilité et sans avoir l’impression d’être des « hors la lois ». Le courage et l’enthousiasme des Français pour revenir à l’Ancien Régime seront proportionnels à leur degré de perception de l’illégitimité républicaine. Cela est essentiel à comprendre.

 

Dans cet esprit, il importe aussi que notre Roi Louis XX franchisse le pas et affirme sa volonté non négociable, et pour sauver la France (ce qui est son rôle), de reprendre le pouvoir qu’une minorité de francs-maçons lui a dérobé dans la terreur et le sang des martyrs vendéens et des catholiques du Royaume de France. Si la monarchie catholique française veut retrouver la place qui n’aurait jamais dû cessée d’être la sienne, elle ne pourra pas faire l’économie de ce débat. Le moment n’est pas à l’apaisement…En outre, il serait maintenant opportun que notre roi Louis XX rentre en France.

 

PHOTO: son altesse Louis XX, roi de France. La ténacité de la révolte des gilets jaunes, et malgré leurs fausses priorités, prouve néanmoins, en creux (et c’est une bonne nouvelle) que le pays est peut-être mûr pour comprendre enfin que la République Française est en réalité une arnaque illégitime et imposée dans la terreur du génocide vendéen par une minorité de francs-maçons.

Partager cet article
Repost0

commentaires