Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 septembre 2018 3 12 /09 /septembre /2018 20:45

Est considéré comme parlementaire l'individu autorisé par l'un des belligérants à entrer en pourparlers avec l'autre et se présentant avec le drapeau blanc. Il a droit à l'inviolabilité ainsi que le trompette, clairon ou tambour, le porte-drapeau et l'interprète qui l'accompagneraient.

Article 32 de la Convention de La Haye du 29 juillet 1899

En avez-vous entendu parlé dans les media de masse ce soir ? Le président de la République s'était exprimé pour la première fois mardi 24 juillet, après six jours sur l'affaire Benalla en déclarant devant les députés de "La République en Marche" être "le seul responsable" dans cette affaire, ajoutant : "Qu'ils viennent me chercher" (Rtl).

Selon son organisateur, le mouvement "Renaissance française" est venu chercher aujourd'hui Emmanuel Macron "pour respecter son souhait".

L'action initialement annoncée le 19 septembre a été accomplie le 12 septembre 2018. Une délégation munie d'un drapeau blanc a été bloquée aujourd'hui par les autorités sous le prétexte fallacieux du plan vigipirate. Elle assurait la protection du président Macron par la présence du drapeau blanc mais exigeait sa "reddition sans condition" en vue de son procès, ainsi que ceux de ses prédécesseurs et complices pour usurpation de fonctions, selon les arguments de droit invoqués.

Le "plan vigipirate" rendrait donc caduque la Convention de la Haye signée par tous les pays du monde il y a plus d'un siècle !

Extrait:

 

"Le drapeau blanc [1] peut être symbole de reddition en cas de guerre. Comme nous ne sommes pas en temps de guerre, le drapeau blanc est symbole de négociation. Le drapeau blanc permet de parlementer avec l'ennemi de façon pacifique, sans arme, sans contrainte. Le drapeau blanc est juridiquement reconnu par la Convention de la Haye depuis 1899. Même monsieur Macron ne peut prétendre passer outre ce symbole a priori inviolable.

 

[...] Le citoyen qui se présente avec un drapeau blanc dans le but de parlementer ne peut être arrêté, ne peut être atteint avec une arme, ne peut être neutralisé à moins qu'il ne constitue une menace directe." [2]

 

----------------------------------

Notes

 

[1] Le drapeau blanc reconnu par la Convention de la Haye de 1899 est une avancée que l'on doit aux croisades et à la conception à ce moment-là de la définition chrétienne de la guerre juste.  

[2] Dans le même temps, un autre mouvement appelle à discuter sur les places de nos villes et villages munis d'un brassard blanc après que le président ait critiqué aux Danemark le 29 août les "Gaulois réfractaires au changement."

Partager cet article
Repost0

commentaires