Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 10:45

"Toutes les sept minutes aux États-Unis un en enfant est diagnostiqué autiste."

 
 

Le film Vaxxed est proposé gratuitement par ses distributeurs jusqu’au 24 mai 2018. [Mais il est apparemment toujours visible aujourd'hui. NdCR.]

 

Le fim a été sous-titré en français.

 

Voici le lien vers le film



Ce film a été réalisé par le Dr Andy Wakefield.

 

Je vous parlerai plus en détail de ce médecin courageux dans une prochaine lettre. Un portrait assez complet a été dressé par la journaliste Vera Shara sur son blog. Mais c’est en anglais…

Le film, à mes yeux, a deux grands mérites : • il donne une nouvelle preuve des collusions qui existent entre les agences de santé et Big pharma. La conséquence directe est que les résultats des études peuvent être sciemment manipulés. • il montre le visage des victimes de la vaccination. Car statistiquement, il y a peu de victimes de la vaccination, officiellement en tout cas.

 

Mais ces victimes existent. Les voir exprimer leur quotidien et leur détresse permet de mieux comprendre : • La violence de l’obligation vaccinale, voire des campagnes de vaccination pour les familles victimes des vaccins. • Qu’il y aura toujours des personnes “antivaccins” quoi qu'en pensent les autorités sanitaires. Comment voulez-vous que des parents qui ont vu leur vie devenir un cauchemar après la vaccination de leur petit, gardent confiance dans les vaccins ? Leur enfant marchait, traversait leur salon à quatre pattes, commençait à dire quelques mots. Le lendemain du vaccin ou quelques jours plus tard, à l’issue d’un choc anaphylactique, l’enfant a perdu toute vigueur, ses yeux sont dans le vague. Il ne parvient plus à se lever, lorsqu’il s’y essaye, il perd l’équilibre. Sa vie a basculé. Celle de ses parents aussi. Au désespoir de voir leur tout petit souffrir, s’ajoute une insupportable culpabilité.

 

Ce film a changé mon regard sur les vaccins et ceux qui s’y opposent. Quelle que soit votre position sur le sujet, regardez-le. Ce film est un tour de force.

 

Cela est d’autant plus vrai que depuis sa sortie, il a été régulièrement censuré. Dans toutes les salles où il a été diffusé, il a créé un tumulte. Comme une vérité qui dérange…

 

Je me devais de vous faire passer l’information.

 

Bien à vous,

 

Augustin de Livois

 

Blog Le Nul sans Lui

Synopsis du documentaire

 

En 2013, le docteur Brian Hooker, biologiste, reçoit l’appel d’un scientifique haut placé au Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC, Centers for Disease Control and Prevention) qui a mené l’étude de cette agence en 2004 sur le vaccin ROR et son lien avec l’autisme.

Le scientifique, Dr William Thompson, a avoué que le CDC avait mis de côté des données cruciales dans la version finale du rapport, qui démontrait une relation de cause à effet entre le vaccin ROR et l’autisme.

 

Pendant plusieurs mois, le Dr Hooker a enregistré les conversations téléphoniques avec le Dr Thompson, lui indiquant les données confidentielles détruites par ses collègues du CDC.

Le Dr Hooker enregistre l’aide du Dr Andrew Wakefield, le gastroentérologue britannique faussement accusé d’avoir initié le mouvement anti-vaccination, lorsqu’il a été le premier à rapporter le lien éventuel entre le ROR et l’autisme en 1998.

 

Wakefield réalise ce documentaire, dans la continuité de ses efforts pour parler de la santé des enfants, qui enquête sur la « couverture » écoeurante mise en place par l’agence gouvernementale chargée de la santé des Américains.

 

Les interviews avec des insiders de l’industrie pharmaceutique, des médecins, des politiciens et des parents d’enfants qui ont reçu le vaccin dénoncent une manipulation inquiétante qui a contribué à l’augmentation de l’autisme, potentiellement l’épidémie la plus catastrophique de notre ère.

 

Sources: Page du film "Vaxxed : From Cover-Up to Catastrophe" - Vimeo 

Note du blog Christ-Roi. Comme l'explique le film, ce qui compte pour l'industrie pharmaceutique et les dirigeants ce n'est pas la santé des enfants, c'est la réussite financière des programmes vaccinaux ! 

 

Seules sont rendues publiques des études scientifiques à grand renforts de campagnes de vaccinations contre la rougeole, tendant à prouver qu'il n'y a aucun lien entre le fait de vacciner les enfants en bas âges et l'augmentation exponentielle des cas d'autisme. Les témoignages publics de parents expliquant l'autisme de leur enfant suite à vaccination sont simplement ignorés.

 

Toujours aucune enquête de santé publique n'est menée, nulle part dans le monde à ce jour, sur les raisons de l'augmentation exponentielle, depuis les années 1990, de l'autisme parmi les enfants vaccinés, ou de maladies dégénératives chez les personnes âgées.

Partager cet article
Repost0

commentaires